Énergies renouvelables : le Maroc veut fournir l’Europe d’ici 2030

16 octobre 2022 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Le Maroc ambitionne d’atteindre l’autonomie énergétique avec la production des énergies renouvelables d’ici 2030 et de vendre l’énergie surproduite à l’Europe qui est à la recherche de nouveaux partenaires.

Le Maroc veut profiter de son potentiel géographique (300 jours de soleil par an et des centaines de kilomètres de côtes) pour atteindre l’autonomie énergétique et devenir l’un des principaux fournisseurs d’énergie de l’Europe qui traverse actuellement une crise énergétique en raison de l’invasion russe en Ukraine. Fin 2021, le Maroc disposait d’une capacité de production d’électricité de 11 GW dont 36,3 % proviennent de sources renouvelables, soit 1 466 MW d’éolien, 831 MW de solaire et 1 770 d’hydroélectricité, selon les données de l’Institut du commerce extérieur (ICEX).

Le Maroc s’est fixé pour objectif d’atteindre 52 % de la capacité de production de l’énergie renouvelable d’ici 2030. Dans ce sens, il sollicite l’aide de partenaires comme le Royaume-Uni ou l’Union européenne. Cette dernière a financé à 60 % la construction de la plus grande centrale solaire du monde, Noor Ouarzazate, située dans le sud du royaume. C’est le premier grand projet de l’Agence marocaine pour l’énergie solaire (MASEN) qui compte au total 20 centrales solaires en cours de réalisation ou prévues, dont deux au Sahara.

À lire : Le Maroc, un pays au potentiel « énorme » en matière d’énergies renouvelables

Noor Ouarzazate est la première centrale au monde à combiner production d’énergie solaire photovoltaïque et solaire thermique. Plusieurs parcs éoliens sont aussi développés en parallèle avec une capacité de production de 2 000 MW par an, sans oublier les barrages existants capables de produire 1 300 MW. Le projet XLINKS en cours permettra aussi au Maroc de produire de l’énergie renouvelable pour une capacité totale de 10,5 GW et de l’exporter par câble sous-marin vers le Royaume-Uni.

Le Maroc a adopté en 2021 une feuille de route pour développer l’hydrogène vert. Dans cette optique, la société TotalEren va investir 10 milliards d’euros (100 milliards de dirhams) pour construire une grande usine de production de l’hydrogène vert et de l’ammoniac dans la région de Guelmim-Noun. Elle pourra produire jusqu’à 10 GW d’énergie. L’objectif de Rabat est d’atteindre d’ici 2030, une production locale d’hydrogène de 4 térawattheures (TWh) et d’exporter 10 TWh d’énergie.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Union européenne - Eolien - Energie solaire

Aller plus loin

« Le Maroc deviendra le prochain hub énergétique »

Le Maroc est l’endroit idéal pour les investisseurs et deviendra le prochain hub énergétique. Ces mots sont de Yossi Abu, PDG de NewMed Energy, une société d’exploration, de...

Énergies renouvelables : une étude met en avant l’énorme potentiel du Maroc

Le Maroc dispose d’un grand potentiel en matière de développement des énergies renouvelables, selon une récente étude réalisée par un cabinet international.

Noor Midelt I : le grand retard d’un projet d’envergure

Alors que le Maroc ambitionne de produire 52 % de son énergie à partir de sources renouvelables d’ici à 2030 contre 37,6 % actuellement, principalement grâce à des...

Le Maroc, futur géant de l’hydrogène ?

Le Maroc maintient son ambition, celle de porter la part des énergies renouvelables à plus de 52 % en 2030. Il mise sur un investissement d’un à deux milliards par an de dollars...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc a déjà investi 25 millions d’euros dans l’exploration pétrolière cette année

Le Maroc, à travers l’Office national marocain des hydrocarbures (ONHYM), a investi, entre janvier et septembre, 275 millions de dirhams (25 millions d’euros) dans l’exploration pétrolière.

Le Maroc veut exporter de l’hydrogène vert vers l’UE d’ici 2050

Le Maroc veut continuer à produire davantage de l’hydrogène vert pour poursuivre sa transition énergétique et devenir à terme un grand exportateur du combustible vers l’UE.

Centrale de Ouarzazate : les dégâts déjà réparés suite au séisme

Le ministère marocain de l’Énergie a assuré que les infrastructures énergétiques n’ont subi aucun dommage lors du séisme d’Al Haouz, à l’exception de la centrale solaire de Ouarzazate où des dégâts « mineurs » ont été constatés et déjà réparés.

L’Union Européenne brise le tabou des droits humains au Maroc

Le Parlement Européen tiendra la semaine prochaine une séance plénière pour discuter des droits humains au Maroc, une première en 25 ans. Cette décision a été prise suite au scandale de corruption « MoroccoGate » qui a touché l’institution européenne,...

Tanger Med menace les ports européens

Malte craint l’avantage fiscal du port Tanger Med à cause de l’introduction d’une taxe environnementale dans les pays de l’Union européenne(UE) à partir de 2024. Les grandes compagnies maritimes peuvent se détourner vers le port marocain.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Découverte au Maroc d’une nouvelle source d’énergie propre

En valorisant les déchets de l’huile d’olives, des chercheurs marocains ont réussi à produire un carburant propre. Un progrès significatif pour le Maroc qui entend porter sa capacité de production d’énergies renouvelables à 52 % du mix énergétique...

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.