Énergies renouvelables : le Maroc veut fournir l’Europe d’ici 2030

16 octobre 2022 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le Maroc ambitionne d’atteindre l’autonomie énergétique avec la production des énergies renouvelables d’ici 2030 et de vendre l’énergie surproduite à l’Europe qui est à la recherche de nouveaux partenaires.

Le Maroc veut profiter de son potentiel géographique (300 jours de soleil par an et des centaines de kilomètres de côtes) pour atteindre l’autonomie énergétique et devenir l’un des principaux fournisseurs d’énergie de l’Europe qui traverse actuellement une crise énergétique en raison de l’invasion russe en Ukraine. Fin 2021, le Maroc disposait d’une capacité de production d’électricité de 11 GW dont 36,3 % proviennent de sources renouvelables, soit 1 466 MW d’éolien, 831 MW de solaire et 1 770 d’hydroélectricité, selon les données de l’Institut du commerce extérieur (ICEX).

Le Maroc s’est fixé pour objectif d’atteindre 52 % de la capacité de production de l’énergie renouvelable d’ici 2030. Dans ce sens, il sollicite l’aide de partenaires comme le Royaume-Uni ou l’Union européenne. Cette dernière a financé à 60 % la construction de la plus grande centrale solaire du monde, Noor Ouarzazate, située dans le sud du royaume. C’est le premier grand projet de l’Agence marocaine pour l’énergie solaire (MASEN) qui compte au total 20 centrales solaires en cours de réalisation ou prévues, dont deux au Sahara.

À lire : Le Maroc, un pays au potentiel « énorme » en matière d’énergies renouvelables

Noor Ouarzazate est la première centrale au monde à combiner production d’énergie solaire photovoltaïque et solaire thermique. Plusieurs parcs éoliens sont aussi développés en parallèle avec une capacité de production de 2 000 MW par an, sans oublier les barrages existants capables de produire 1 300 MW. Le projet XLINKS en cours permettra aussi au Maroc de produire de l’énergie renouvelable pour une capacité totale de 10,5 GW et de l’exporter par câble sous-marin vers le Royaume-Uni.

Le Maroc a adopté en 2021 une feuille de route pour développer l’hydrogène vert. Dans cette optique, la société TotalEren va investir 10 milliards d’euros (100 milliards de dirhams) pour construire une grande usine de production de l’hydrogène vert et de l’ammoniac dans la région de Guelmim-Noun. Elle pourra produire jusqu’à 10 GW d’énergie. L’objectif de Rabat est d’atteindre d’ici 2030, une production locale d’hydrogène de 4 térawattheures (TWh) et d’exporter 10 TWh d’énergie.

Sujets associés : Union européenne - Eolien - Energie solaire

Aller plus loin

Énergies Renouvelables : les ambitions du Maroc à l’horizon 2030

Devenir un exportateur du pétrole vert avant 2030. C’est l’ambition du Maroc d’après l’Institut de Recherche en Énergie Solaire et en Énergies Renouvelables (IRESEN). Vendredi...

Le Maroc peut-il résoudre la crise énergétique de l’Europe ?

Le Maroc ambitionne de produire 52 % de son énergie à partir de sources renouvelables d’ici à 2030 pour en exporter une grande partie vers l’Europe par le biais de câbles...

Le Maroc, nouveau leader mondial des énergies renouvelables ?

Le Maroc se positionne en leader mondial des énergies renouvelables. C’est du moins ce qu’affirme le think tank Policy Center for the New South (PCNS).

Le Maroc, numéro 1 mondial des énergies renouvelables

Le Maroc est le numéro 1 mondial des énergies renouvelables selon le dernier classement du rapport biannuel de l’indice RECAI (Renewable Energy Country Attractiveness Index).

Ces articles devraient vous intéresser :

Programme Noor Atlas : lancement d’un appel d’offres

L’agence marocaine pour l’énergie durable (Masen) est à la recherche d’un ou des constructeurs EPC du programme solaire Noor Atlas, pour une capacité d’environ 260 MW. Un appel d’offres a été lancé à cet effet.

L’Union Européenne brise le tabou des droits humains au Maroc

Le Parlement Européen tiendra la semaine prochaine une séance plénière pour discuter des droits humains au Maroc, une première en 25 ans. Cette décision a été prise suite au scandale de corruption « MoroccoGate » qui a touché l’institution européenne,...

Engrais : l’Europe mise sur le Maroc

Face à la flambée des prix des matières premières liée à la crise à la guerre en Ukraine, l’Europe envisage d’augmenter ses importations d’engrais au Maroc. 40 % des importations européennes de phosphate provenaient du royaume.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.

Le parc éolien Nassim Koudia Al Baida double sa capacité

Les travaux du repowering du parc éolien Nassim Koudia Al Baida seront bientôt lancés. Le financement de ce projet initié par l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable (ONEE) vient d’être bouclé et la mise en exploitation est prévue au 2ᵉ...

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...

« Le Maroc peut décarboner l’économie européenne »

Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’évaluation des Politiques publiques affirme que le Maroc est capable de décarboner l’économie européenne.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

De belles perspectives pour la production marocaine d’huile d’olive

La Commission européenne est optimiste pour la production marocaine d’huile d’olive, avec une forte augmentation cette année.