Des enfants belges rapatriés de Syrie

19 mai 2021 - 06h40 - Belgique - Ecrit par : J.D

Une trentaine d’enfants de moins de 12 ans et leurs mères vivant dans les camps en Syrie devront être rapatriés vers la Belgique, selon une décision prise début mars dernier par le gouvernement belge.

Si la date du début des opérations de rapatriement de ces 37 enfants et de la douzaine de femmes n’est pas connue, les institutions de la Belgique francophone se préparent à accueillir et organiser leur réinsertion sociale. Une fois arrivées en Belgique, les douze mères seront conduites dans un centre de détention. Quant aux enfants, ils seront pris en charge par la justice qui les déclarera mineurs en danger avant de les hospitaliser pendant quelques jours pour s’assurer de leur bonne santé.

«  Ce laps de temps permettra de les examiner car beaucoup souffriront de carences vu leurs conditions de vie », explique Thomas Renard, chercheur à l’Institut Egmont. Une recherche sera aussi lancée pour contacter leur famille en Belgique et s’assurer que ces enfants peuvent être accueillis dans de bonnes conditions. « Si ce n’est pas le cas, ils pourront être placés en famille d’accueil. Il faudra aussi leur donner des papiers et une identité, sésame indispensable pour avoir accès à la sécurité sociale ou encore à l’école  », explique le chercheur.

Sur le long terme, ces enfants venus des camps de Syrie seront aussi accompagnés socialement et psychologiquement tout en évitant de les stigmatiser, ils seront considérés comme tel afin de réussir leur insertion sociale.

En effet, 6 enfants sont revenus en 2019, deux ans plus tard, on ne constate pas de problème de radicalisation comme certains pouvaient le croire. Ce sont surtout des enfants qui ont connu la guerre, qui font preuve de résilience et tentent de se reconstruire, rassure-t-on.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Droits et Justice - Syrie - Rapatriement

Aller plus loin

Maroc : faut-il déchoir de leur nationalité les ex-combattants de Daech ?

Abdellatif Ouahbi, secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), également président de la commission d’information parlementaire ad hoc, s’oppose à une...

Jihane Makhzoumi est rentrée de Syrie sans la petite Jana

En rentrant de Syrie par Istanbul, suite à son expulsion par les autorités turques, la belle-mère de Jana a été arrêtée lundi à Roissy. Après sa mise en examen vendredi soir,...

Des enfants de jihadistes français retenus en Syrie rapatriés

Le ministère français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian a affirmé que dix enfants de jihadistes français, retenus dans des camps de déplacés sous contrôle kurde en...

Bruxelles : le tribunal déboute la mère d’un jeune radicalisé parti en Syrie

Le tribunal civil de Bruxelles a débouté la mère d’Ismaïl qui avait introduit une action en responsabilité contre l’État belge. L’adolescent de 16 ans avait pris un avion à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Maroc : 30 députés éclaboussés par des affaires de corruption

Au total, 30 députés marocains sont poursuivis par la justice en leur qualité de président de commune pour leur implication présumée dans des affaires de corruption, de dilapidation de deniers publics, de chantage, et de falsification de documents...

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.