Fatiha, de retour à Bruxelles après avoir passé 7 ans en Syrie

27 septembre 2022 - 10h20 - Belgique - Ecrit par : A.P

La Bruxelloise Fatiha a quitté la Syrie qu’elle avait rejointe depuis 2015 et s’est rendue aux autorités belges en avril dernier. Lors de son séjour dans ce pays en guerre, elle s’est mariée avec deux combattants avec lesquels elle a eu trois enfants.

Aujourd’hui mère de quatre enfants, Fatiha explique les raisons qui l’ont poussée à rejoindre la Syrie en 2015 et à se marier avec deux combattants. Ses trois premières filles sont nées dans ce pays en guerre, sous le joug des groupes terroristes. Mais elle assure n’avoir pas vécu dans une zone de conflit. « Nous vivions dans une région tranquille à chaque fois. J’ai pu entendre des bombardements au loin », explique-t-elle lors de sa comparution devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. Fatiha est poursuivie du chef de participation aux activités d’un groupe terroriste, rapporte Sud Info.

À lire : Pays-Bas : une Marocaine rapatriée de Syrie et condamnée pour terrorisme

La jeune femme raconte qu’elle s’est rendue en Syrie pour y retrouver un jeune Bruxellois, Faris, qui a rejoint les rangs de Jabat Al-Nosra, un groupe affilié à Al-Qaïda, en Syrie depuis 2012. Les deux jeunes se connaissent depuis leur jeune âge et semblaient avoir un début de relation amoureuse avant le départ de Faris en Syrie. Le jeune homme tentait depuis 2013 de convaincre Fatiha de le rejoindre, mais la jeune femme n’approuvait pas son affiliation à l’État islamique et estimait qu’il « a pris le mauvais chemin », a-t-elle expliqué jeudi devant le tribunal.

Mais après deux ans, elle se résout à rejoindre Faris. « Il m’avait promis que je pourrais rentrer à tout moment. Je me suis sentie trahie par ses promesses. J’ai rapidement compris que j’avais commis une erreur », développe-t-elle. Un an plus tard, Faris meurt au front à Idlib, une ville du nord-ouest syrien, alors que Fatiha était déjà enceinte de sept mois. La jeune femme se retrouve seule dans ce pays en proie à la guerre. Elle dit avoir été recueillie par des amis syriens grâce à qui elle fait la connaissance de son second mari. Avec ce dernier, elle a eu deux enfants avant de se décider en novembre 2020 à quitter la Syrie pour la Turquie.

À lire : Les Pays-Bas rapatrient cinq femmes d’un camp syrien

Deux ans plus tard, Fatiha est de nouveau enceinte et décide de rentrer en Belgique et d’assumer ses responsabilités. La jeune femme était avait été par défaut en mai 2018 à cinq ans de prison. « De toutes les femmes condamnées par défaut, elle est la seule à avoir bénéficié d’une libération conditionnelle à son arrivée en Belgique », indique la magistrate debout, soulignant que la prévenue s’est rendue d’elle-même aux autorités, ne montre aucun signe de radicalisation ou risque de récidive selon les experts psychiatres. Pour ces raisons, elle ne devrait pas être renvoyée en prison, espèrent la défense et le parquet fédéral qui souhaitent une suspension probatoire du prononcé ou une condamnation à quatre ans de prison avec sursis. Fatiha sera fixée sur son sort le mois prochain.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Bruxelles - Terrorisme - Droits et Justice - Syrie

Aller plus loin

L’Espagne rapatrie de la Syrie quatre femmes dont une Marocaine

Le gouvernement espagnol a décidé de rapatrier les femmes de quatre djihadistes espagnols de l’État islamique détenues en Syrie avec leurs enfants espagnols. L’une d’entre elles...

Le « djihad des femmes » belgo-marocaines était le « djihad du sexe »

Quatre-vingts femmes majoritairement belgo-marocaines ont quitté la Belgique pour la Syrie pour faire le djihad. Aicha Bacha, docteure en sciences sociales et politiques à...

Des Marocaines liées à l’Etat islamique s’évadent du camp de Hawl en Syrie

Grâce à l’aide d’une organisation humanitaire turque, des Marocaines, des femmes russes ainsi que des enfants ont réussi à s’évader du camp de Hawl, situé à 45 km à l’est de la...

Des enfants belges rapatriés de Syrie

Une trentaine d’enfants de moins de 12 ans et leurs mères vivant dans les camps en Syrie devront être rapatriés vers la Belgique, selon une décision prise début mars dernier par...

Ces articles devraient vous intéresser :

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....