Nantes : quand les mineurs marocains donnent de l’insomnie aux pouvoirs publics

14 octobre 2020 - 08h40 - France - Ecrit par : J.K

A Nantes, de jeunes migrants, à la rue, sans identité et sans âges, notamment ressortissants du Maghreb, opèrent des vols de portables, de colliers, des cambriolages… Les pouvoirs publics, impuissants, manquent d’informations sur eux, comme sur les réseaux qui sont aux commandes.

Le phénomène des mineurs isolés dépasse bien le cadre des plateaux de télévision où ces enfants en errance font l’objet d’injures acerbes et racistes. Les pouvoirs publics de Nantes sont confrontés à bien plus grave que les injures : des jeunes étrangers isolés, principalement venus du Maghreb, notamment du Maroc, s’adonnent à des vols de colliers, de smartphone, des cambriolages et autres, rapporte Ouest-France.

Les arrestations successives, les condamnations répétitives, n’y ont rien pu. Les réseaux sont rarement démantelés. Plusieurs questions sur leur situation et sur les réseaux auxquels ils appartiennent ainsi que ceux à la manœuvre, restent sans réponse.

D’où la nécessité d’une meilleure approche pour une connaissance plus approfondie des sujets, afin de mieux les appréhender. Les responsables disposent d’informations, chacun à son niveau, mais peinent à en tirer le meilleur, pour arriver à bout de ce phénomène.
Depuis un mois, les pouvoirs publics multiplient les rencontres avec les policiers, les chercheurs, magistrats, avocats, travailleurs sociaux et maghrébins, pour un réponse collective, en vain.

Sujets associés : France - Drogues - Enquête - Criminalité - Alerte - Vol - Arrestation

Aller plus loin

Mineur marocain en Espagne : "les gens me regardaient comme si j’étais un insecte"

Le témoignage d’un mineur marocain sur la chaîne de télévision publique espagnole, La 2, a ému la toile. Devant des milliers de téléspectateurs, le jeune Mohammed a relaté son...

Les parcours chaotiques des mineurs marocains arrivés en France

La vie des mineurs marocains n’a pas été un long fleuve tranquille. Bon nombre d’entre eux ont trouvé refuge dans le Centre d’action sociale protestant (CASP) situé dans le...

Pour Eric Zemmour, les migrants sont des "voleurs" et "violeurs"

Lors de l’émission "Face à l’info" animée par Christine Kelly, le chroniqueur Eric Zemmour qualifie les mineurs isolés de voleurs et de violeurs. Face à ces propos polémiques,...

Eric Zemmour prône la pression sur le Maroc

Un nouveau dérapage du polémiste Eric Zemmour, lors de l’émission " Face à l’info " sur Cnews le 30 septembre dernier. Il a déclaré ouvertement que les mineurs non accompagnés,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Qui est Golan Avitan, l’Israélien extradé par le Maroc ?

Le Maroc a extradé Golan Avitan, 54 ans, membre présumé de la célèbre famille criminelle Abergil qui a fui Israël il y a quatre ans. Il serait impliqué dans un attentat à la bombe de 2003 qui a fait trois morts.

Rabat-Salé-Kénitra : plus de 20 tonnes de drogue partent en fumée

Depuis le début de l’année, les services régionaux des douanes de Rabat-Salé-Kénitra ont déjà détruit plus de 20 tonnes de drogues saisies lors des différents contrôles effectués dans la région.

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

La criminalité en baisse au Maroc

Au cours du premier semestre 2022, la criminalité a globalement baissé au Maroc. C’est ce que révèle le dernier rapport de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.