Escroquerie à la Samaoui au Maroc : Une sexagénaire dépouillée de ses bijoux

19 mars 2024 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’escroquerie à l’hypnose (samaoui) continue de sévir au Maroc. À Salé, une sexagénaire s’est fait dérober ses objets de valeur. Une enquête est en cours pour identifier les auteurs.

Sous hypnose, une sexagénaire a volontairement remis des bijoux et des parures de grande valeur à une bande criminelle spécialisée dans l’escroquerie à la samaoui, rapporte le site Rue20. Après avoir réalisé qu’elle venait d’être victime d’un vol sous hypnose, elle a déposé une plainte auprès des services de sécurité. Actuellement, les éléments de la police judiciaire et de l’unité de lutte contre les bandes organisées mènent leurs investigations pour identifier les criminels impliqués dans cette escroquerie.

À lire :Châtellerault : trois Marocains en prison pour escroquerie à la « Samaoui »

L’escroquerie à la Samaoui est une arme redoutable dont se servent des hors-la-loi pour dépouiller de leurs biens les personnes qui, dans la majorité des cas, sont des femmes et des personnes âgées. Le modus operandi de l’escroc consiste à se faire accompagner par une femme, certainement pour mettre sa victime en confiance ou d’autres hommes. Il se fait passer pour un marabout doté de pouvoirs surnaturels. Son vis-à-vis qui croit facilement en l’existence d’un pouvoir surnaturel tombe dans son piège. L’escroc propose alors de lui purifier les biens en sa possession, lui faisant croire qu’ils sont sous l’effet d’une malédiction.

À lire :France : multiplication des plaintes pour escroquerie à la "Samaoui", l’inaction de la police dénoncée

Sous le coup de la superstition, la victime consent et lui remet tous ses biens. Une fois les biens « purifiés » et soigneusement emballés dans un paquet, l’escroc les rend à la victime, lui intimant l’ordre de ne l’ouvrir qu’ultérieurement, le temps de préparer sa fuite. Plus tard, lorsque la victime réalise la supercherie, l’escroc est déjà bien loin.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Salé - Enquête - Police marocaine - Escroquerie

Aller plus loin

L’escroquerie à la « Samaoui » sévit aussi en France

À Roubaix, une Maghrébine âgée s’est fait dérober, par ruse, ou par ce qui ressemble à de l’hypnose ou la “Samaoui”, les bijoux de famille, fin janvier. Le présumé voleur serait...

Châtellerault : trois Marocains en prison pour escroquerie à la « Samaoui »

Accusés d’avoir escroqué à travers la “Samaoui”, une technique très utilisée au Maroc, trois femmes de Châtellerault en pleine rue, trois Marocains résidant à Bruxelles ont été...

France : multiplication des plaintes pour escroquerie à la "Samaoui", l’inaction de la police dénoncée

Alors que les plaintes pour vols sous hypnose ou escroquerie à la “Samaoui”, une technique très usitée au Maroc, se multiplient à Roubaix, la police et la justice semblent ne...

C’est quoi l’escroquerie à la "Samaoui" ?

S’il y a une méthode d’escroquerie qui prospère au Maroc et fait beaucoup de victimes, c’est bien le “Samaoui”, une sorte d’escroquerie qui se sert de l’hypnose.

Ces articles devraient vous intéresser :

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Maroc : des sanctions disciplinaires à l’Institut royal de police

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé samedi une série de sanctions disciplinaires et de mesures d’évaluation des performances contre certains policiers de l’Institut royal de police (IRP). Cette annonce fait suite à une enquête...

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Dispositif exceptionnel pour le nouvel an au Maroc

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’active pour garantir la sécurité des Marocains à l’occasion du nouvel an 2023. D’ores et déjà, il a été procédé à la mise en place d’un dispositif de sécurité spécial.

Abdellatif Hammouchi nomme de nouveaux responsables

Le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdellatif Hammouchi a procédé, mardi, à une nouvelle série de nominations au niveau de plusieurs services décentralisés de l’institution.

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

MRE : Vacances gâchées par des tracasseries administratives

C’est avec un sentiment mêlé de lassitude et de colère que les Marocains résidant à l’étranger (MRE) vont commencer à débarquer dans les ports marocains dans les prochains jours.

Abdellatif Hammouchi donne des nouvelles priorités à la police en 2023

Afin de réussir sa mission en 2023, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a défini de nouvelles priorités qui ont été dévoilées, jeudi, lors de la réunion organisée au siège de l’institution.

Un beau cadeau de fin d’année pour la police marocaine

Les agents de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), travaillant dans les différentes directions au niveau national, recevront en cette fin d’année, une prime exceptionnelle, octroyée par le directeur général Abdellatif Hammouchi.

La police marocaine se modernise

La police marocaine s’est dotée de nouvelles voitures, motos et véhicules utilitaires hautement équipés techniquement. Cette dotation s’inscrit dans le cadre d’une vaste opération de modernisation de la flotte de véhicules de police au niveau régional...