L’Espagne se « réarme » face au Maroc

5 juin 2021 - 20h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

La souveraineté de l’Espagne serait menacée par le Maroc qui revendiquerait les enclaves de Ceuta et Melilla, indique un rapport de l’armée et du ministère espagnol de la Défense qui appelle à renforcer les installations de communication et les contrôles au niveau de ces territoires.

« Une mauvaise communication dans ce domaine met en danger la souveraineté de ces territoires », avertit le rapport produit par la Direction générale des systèmes d’information, des télécommunications et de l’assistance technique de l’armée et auquel Vozpópuli a eu accès. L’organisme demande l’installation en urgence de trois antennes de relais de communication dans le détroit, et précisément au rocher d’Al Hoceïma), Vélez de la Gomera et l’île d’Isabelle, afin de préserver l’intégrité territoriale de l’Espagne.

A lire : La modernisation de l’armée marocaine fait-elle peur à l’Espagne ?

Cette action est « nécessaire » en raison de la difficulté de « contrôler » la couverture de la zone et de garantir une « bonne communication » dans la région, explique le document qui souligne l’urgence d’installer ces relais afin d’éviter des « problèmes de contrôle du territoire ». Les trois antennes, qui font l’objet d’un avis d’appel à manifestation d’intérêt pour un montant total de, 130 000 euros, doivent avoir une hauteur minimale de neuf mètres et être munies de mécanismes de levage automatiques et manuels. Ils doivent aussi être en mesure de supporter un poids minimum de 150 kilos et résister aux fortes rafales de vent et aux températures extrêmes.

A lire : Ceuta et Melilla appelées à « prendre les armes » contre le Maroc

Le document de passation des marchés a été signé le 26 mai, en pleine crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne, provoquée par l’accueil de Brahim Ghali en Espagne, à laquelle s’est ajoutée une crise migratoire survenue après l’entrée massive de migrants à Ceuta. Cette dernière crise a contraint l’Espagne à renforcer l’effectif de la police et de la garde civile au niveau des frontières de la ville autonome où une présence constante est maintenue.

Les menaces marocaines sur ces territoires remontent à l’été 2002 où un groupe de soldats du royaume ont pris l’île du Persil (Ilôt Laila) et hissé le drapeau marocain. Une intervention militaire espagnole a fini par déloger ces troupes et à rester sur l’île pour éviter sa réoccupation.

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Ceuta (Sebta) - Melilla - Télécoms

Aller plus loin

Espagne : le gouvernement rejette l’idée d’une menace marocaine de prendre Ceuta et Melilla

Le parti d’extrême droite Vox exige du gouvernement une plus grande sécurité dans les villes de Ceuta et Melilla. En réponse, le gouvernement promet d’allouer les ressources...

L’Espagne se réarme-t-elle face au Maroc ?

L’Espagne a commandé 36 nouveaux hélicoptères auprès du constructeur européen Airbus. De quoi renforcer son armement dans un contexte marqué par des tensions entre Rabat et Madrid.

Ceuta et Melilla, au cœur de la crise entre le Maroc et l’Espagne

Ceutaet Melilla vivent une crise économique sévère depuis la fermeture des frontières avec le Maroc le 20 mars 2020. Les deux enclaves espagnoles n’en peuvent plus de cette...

La modernisation de l’armée marocaine fait-elle peur à l’Espagne ?

Le Maroc s’est engagé depuis quelques années dans une dynamique de renforcement et de modernisation de son armée, avec le soutien des États-Unis et de l’Arabie Saoudite. Cette...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc Telecom augmente de 10% le salaire de ses employés

Après une série de négociations, les employés de Maroc Telecom ont réussi à obtenir de la direction, une augmentation des salaires de 10 % avec effet rétroactif. Un accord a été signé dans ce sens entre les deux parties.

Maroc Telecom a payé une amende de 2,45 MMDH au régulateur

Maroc Telecom a annoncé s’être acquittée de l’amende de 2,45 milliards de dirhams (MMDH), infligée par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT).

Le Maroc doit-il s’inquiéter pour le sabotage des câbles sous-marins ?

Après le sabotage des gazoducs Nord Stream 1 et 2, le Maroc doit-il craindre celui des câbles sous-marins utilisés pour l’Internet ou l’électricité ?

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...

Grosse amende pour Maroc Telecom

L’Agence nationale de règlementation des télécommunications (ANRT) a récemment notifié à Maroc Telecom une nouvelle sanction en lien avec l’affaire de dégroupage dans laquelle elle a été condamnée en 2020. Elle va devoir payer 2,45 milliards de...

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Europe : diminution des flux migratoires irréguliers en provenance du Maroc

Les flux migratoires irréguliers en provenance du Maroc vers l’Europe ont diminué au cours des derniers mois. C’est ce qu’indiquent les données de l’Agence européenne des frontières, Frontex.

Drame de Nador : les recommandations de l’ONU au Maroc et à l’Espagne

L’Organisation des nations unies tient également à ce que le drame de Nador ne se répète plus jamais. C’est dans ce cadre que le Mécanisme international indépendant pour la justice et l’égalité raciale des Nations unies envisage d’émettre des...

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...