Général espagnol : « il faut être prêt en cas de conflit avec le Maroc »

13 mars 2022 - 12h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le général Fernando Alejandre Martínez, ancien chef d’état-major des armées, estime que le Maroc ne représente pas actuellement une menace directe pour l’Espagne et dénonce la politique du gouvernement espagnol qui consiste à « tourner le dos au Maroc ».

« Je ne pense pas que le Maroc soit une menace directe pour l’Espagne aujourd’hui. Ce que je crois, c’est que l’Espagne tourne le dos au Maroc, ce qui me surprend beaucoup, car nous sommes le seul pays européen à partager des frontières avec lui. Si j’étais Marocain, je serais outré contre les Espagnols parce qu’ils ne me prêtent aucune attention… », a déclaré le général Fernando Alejandre Martínez dans un entretien à The Objective à l’occasion du lancement de son livre titré « Rey servido y patria honrada ».

À lire : Le Maroc veut habilement « annexer » Ceuta et Melilla

Pour l’ancien chef d’état-major des armées (2017-2020), il faut en revanche s’inquiéter de la revendication du Maroc sur les villes autonomes de Ceuta et Melilla, même s’il estime que le Maroc n’irait pas jusqu’à ouvrir un conflit armé. « Que le conflit se produise demain, j’en doute, mais il faut être prêt pour le jour où ça arrivera », a-t-il conseillé.

À lire : « L’Espagne a contribué à faire du Maroc une menace »

L’expert militaire aborde aussi dans son ouvrage la question de la « politisation » des Forces armées, soulignant que la Défense nationale doit être « un engagement de tous les Espagnols ». Il déplore par ailleurs la perte du patriotisme dans la société espagnole en raison notamment du fait que l’Espagne a passé 200 ans sans connaître aucune menace extérieure. Selon une étude sociologique, quatre Espagnols sur dix seraient prêts à défendre leur nation, explique-t-il.

Sujets associés : Espagne - Diplomatie - Ceuta (Sebta) - Melilla

Aller plus loin

L’Espagne « agira avec fermeté » face aux menaces marocaines

Le gouvernement espagnol a assuré qu’« il agira avec fermeté » si l’intégrité territoriale de l’Espagne est violée par le Maroc qui a annoncé le déploiement de systèmes...

Le Maroc veut habilement « annexer » Ceuta et Melilla

Dans son rapport intitulé « Les revendications du Maroc sur Ceuta et Melilla du point de vue de la zone grise », l’Institut de sécurité et de culture, à travers l’Observatoire...

Le Maroc, une « menace » pour Ceuta et Melilla ?

Le chef d’état-major des armées (JEMAD), l’amiral Teodoro López Calderón, estime que le Maroc n’est pas « une menace » pour Ceuta et Melilla, même s’il mène depuis des années...

« L’Espagne a contribué à faire du Maroc une menace »

L’Espagne a vendu 385,7 millions d’euros de munitions et véhicules militaires au Maroc, entre 1992 et 2020. Une vente « massive » dénoncée par un sénateur du parti Compromis qui...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le roi Mohammed VI réitère sa main tendue à l’Algérie

Le roi Mohammed VI a tendu encore une fois la main à l’Algérie qui a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en août 2021 en raison notamment la question du Sahara.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Première célébration de la fête d’indépendance d’Israël au Maroc

Le bureau de liaison d’Israël au Maroc a organisé le 5 juillet dernier à Rabat, une cérémonie marquant la célébration de la 74ᵉ fête de l’indépendance de l’État hébreu. Une première depuis des années.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...