L’Espagne prête à discuter du Sahara, Melilla et Sebta

23 août 2021 - 12h50 - Ecrit par : A.P

La reprise des relations entre l’Espagne et le Maroc est en bonne voie depuis l’arrivée de José Manuel Albares à la tête du ministère espagnol des Affaires étrangères. Le nouveau chef de la diplomatie est ouvert au dialogue sur tous les sujets brûlants comme le Sahara et le statut de Ceuta et Melilla.

L’Espagne est disposée à offrir au Maroc « un dialogue sans limites » sur les sujets qui fâchent comme le Sahara, Ceuta et Melilla. Avec son nouveau ministre des Affaires étrangères, le pays est dans une nouvelle dynamique de redéfinition des bases de la coopération avec le Maroc.

À lire : Retour des mineurs : la preuve d’une reprise des relations Maroc-Espagne ?

C’est dans cette optique que les deux pays ont convenu pour première fois du retour au Maroc des mineurs non accompagnés qui sont entrés en masse à Ceuta en mai dernier. L’opération, lancée par le ministère de l’Intérieur espagnol, est pour le moment suspendue par la justice après que plusieurs associations de droits de l’homme ont dénoncé son caractère illégal.

À lire : Le nouveau ministre Albares veut «  renforcer les relations avec le Maroc  »

La preuve qui atteste que la reprise des relations est en bonne voie, a été le discours du roi Mohammed VI prononcé vendredi. À cette occasion, le monarque a exprimé « le désir de continuer à travailler avec le gouvernement espagnol et son président, Pedro Sánchez, afin de démarrer une nouvelle ère dans les relations entre nos deux pays ». Cette affirmation du roi Mohammed VI est sans doute le fruit des négociations discrètes conduites par Albares pour ouvrir le « dialogue sans limites ni tabous sur Ceuta, Melilla et le Sahara occidental », note El Espanol.

À lire : Reprise des relations avec le Maroc : Albares demande « du temps et de la discrétion »

Cette nouvelle étape de dialogue va déboucher sur un nouvel accord de coopération et d’amitié pour la prochaine décennie. En dehors des questions liées au Sahara et aux villes autonomes de Ceuta et Melilla ainsi qu’au retour des mineurs, les négociations discrètes ont également porté sur d’autres sujets vitaux comme la coopération antiterroriste, les questions commerciales ou les relations avec l’Union européenne, etc.

De façon concrète, et à court terme, il s’agira pour Rabat de retourner son ambassadrice Karima Benyaich à son poste à Madrid. Ensuite, de préparer une visite officielle du ministre Albares au Maroc pour rencontrer son homologue marocain, Nasser Bourita, pour finaliser la mise en place des nouveaux accords de coopération. Puis, si tout se passe comme prévu, la rencontre de haut niveau, reportée sine die par le Maroc, devrait pouvoir se tenir.

Par ailleurs, le raffermissement des relations entre Felipe VI et Mohammed VI pourrait aussi contribuer à une reprise rapide de la coopération. À l’occasion du vingt-deuxième anniversaire de l’accès au trône du monarque marocain, son homologue espagnol a souligné la « profonde amitié » qui les unit.

Tags : Espagne - Coopération - Diplomatie

Aller plus loin

Sahara : l’Espagne soutient le nouvel émissaire de l’ONU

Le nouvel envoyé de l’ONU pour le Sahara, Staffan De Mistura, peut compter sur l’Espagne, pour la réussite de sa mission. Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel...

Le nouveau ministre Albares veut «  renforcer les relations avec le Maroc  »

Le tout nouveau ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a officiellement pris fonction ce lundi. Dans son discours, le nouveau patron de la diplomatie...

Espagne : l’opposition invite Pedro Sanchez à accélérer le rétablissement des liens avec le Maroc

Le récent discours royal exprimant « la nécessité d’ouvrir « une nouvelle étape sans précédent » entre le Maroc et l’Espagne continue d’agiter l’opinion publique espagnole. L’opposition...

La réouverture de la frontière Sebta est-elle imminente ?

Alors que l’Espagne s’apprêterait à rouvrir la frontière Sebta le 10 octobre, les autorités marocaines n’ont, pour l’instant, arrêté aucune date. La population s’impatiente, tandis que...

Nous vous recommandons

Le TGV Rabat-Fès sur la bonne voie

Le processus de réalisation du TGV reliant Rabat à Fès est sur la bonne voie. L’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé la fin de la phase d’étude de faisabilité.

Cameroun : les joueurs marocains sous haute surveillance

Les Lions de l’Atlas ont atterri dimanche à Yaoundé au Cameroun, en prévision de la coupe d’Afrique des nations qui se tiendra du 9 janvier au 6 février. Mais compte tenu de la situation sanitaire qui prévaut actuellement avec le coronavirus et son variant...

Badr Hari battu par KO (vidéo)

C’était sans doute le combat de trop pour le champion marocain Badr Hari. Ce soir il s’est incliné par KO face au Polonais Arkadiusz Wrzosek lors du 78ᵉ Glory qui s’est déroulé à Rotterdam.

Affaire de la fille aux tatouages : de lourdes peines de prison prononcées

La Cour d’appel de Beni Mellal a condamné, mardi 21 septembre, à différentes peines de prison 14 prévenus poursuivis pour des chefs d’inculpation de « viol, enlèvement, séquestration, tatouage et traite humaine » dans le cadre de l’affaire de Khadija O. alias...

Gibraltar veut rétablir les routes maritimes et aériennes avec le Maroc

Gibraltar entend rétablir les routes maritimes et aériennes avec le Maroc. Dans ce sens, les autorités affirment avoir entamé des discussions avec le royaume.

BAM : une étude pour expliquer les transferts records des MRE

Bank al-Maghrib (BAM) va mettre sur pied une commission ad hoc qui sera chargée d’apporter des explications sur la hausse spectaculaire des transferts de la diaspora marocaine enregistrée cette année.

Une attaque marocaine au Sahara aurait touché des projets financés par le Pays basque

Le parlementaire d’Elkarrekin Podemos-IU, Iñigo Martínez, a demandé au gouvernement basque s’il envisage de prendre des mesures pour « réparer les dégâts » causés par « l’attaque » de l’armée marocaine sur un projet financé par des institutions...

Vols directs Maroc-Israël : Royal Air Maroc critiquée

Les tour-opérateurs israéliens dénoncent la hausse des tarifs des vols directs Maroc-Israël opérée par les compagnies aériennes Royal Air Maroc et El AL.

Carton plein pour la Citroën Ami fabriquée au Maroc

Les passionnés de voiture électrique ne cessent de manifester de l’intérêt pour Citroën AMI, la voiture sans permis électrique fabriquée dans l’usine du Groupe PSA installée à Kénitra au Maroc.

Fès se débarrasse des gardiens de voitures

La ville de Fès a réussi à mettre fin aux agissements des gardiens de voitures suite aux nombreuses plaintes des habitants.