L’Espagne envoie deux frégates au large du Maroc

3 septembre 2023 - 13h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

L’Espagne a déployé samedi les frégates Reina Sofía (F-84) et Canarias (F-86) à Melilla. Cette action de dissuasion intervient suite à la polémique suscitée par la publication, par l’ambassade marocaine à Madrid, d’une carte du royaume intégrant Ceuta et Melilla.

À leur arrivée samedi dans la ville autonome, les deux navires ont organisé une journée portes ouvertes pour mettre en avant leur puissance, rapporte El Debate. L’Espagne a décidé de renforcer sa présence militaire à Ceuta et Melilla, face aux revendications persistantes du Maroc concernant les deux villes autonomes. Les deux frégates ont fait escale à Melilla, en prélude à leur participation à l’exercice multinational Dynamic Guard organisé par l’OTAN, précise la même source.

Le 25 août dernier, le patrouilleur à haute altitude Centinela de la Marine espagnole avait également accosté au port de Melilla, où il est resté jusqu’au dimanche 27 août. Les populations de la ville autonome ont eu l’occasion de visiter l’intérieur du navire lors d’une journée portes ouvertes, a indiqué l’état-major de la Défense, précisant que ce navire intervient actuellement dans le cadre des opérations de présence, de surveillance et de dissuasion des Forces armées, sous le Commandement opérationnel maritime (MOM) en coordination avec le Centre d’opérations et de surveillance de l’action maritime (COVAM) de la Marine.

À lire : L’Espagne envoie l’armée à Melilla

Plusieurs déploiements avaient été effectués en vue de maintenir une présence militaire dans les deux présides. Fin novembre 2022, le navire Reina Sofía (F-84) était à Ceuta, alors que le Navarra (F-85) et Canarias (F-86) étaient à Melilla. En janvier, c’était le patrouilleur Atalaya, l’une des principales unités de surveillance de la Force d’Action Maritime qui était déployée dans cette ville autonome, avant l’arrivée en mars du Maritime Action Vessel (BAM) Rayo P-42 au port de Melilla. Le navire amphibien Galicia a également été déployé dans la ville autonome.

Après la Réunion de haut niveau de février dernier à Rabat, le président Pedro Sánchez avait annoncé que les gouvernements des deux pays avaient signé « un engagement de respect mutuel » afin d’éviter d’offenser l’autre partie, surtout en ce qui concerne toutes les questions affectant leurs souverainetés respectives. Mais cela n’a pas empêché le président du Sénat marocain, Enaam Mayara, de déclarer en avril que Ceuta et Melilla étaient des territoires « occupés » que le Maroc finira par récupérer « sans recourir aux armes ». Fin mai, le Maroc a aussi qualifié Ceuta et Melilla de « villes marocaines » dans une lettre adressée à Bruxelles.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Ceuta (Sebta) - Melilla - Maritime

Aller plus loin

La Marine espagnole envoie un patrouilleur dans les eaux proches de Melilla

La marine espagnole a envoyé mercredi dernier le patrouilleur Furor (P-46) dans les eaux de Melilla, après « l’intrusion » d’un patrouilleur marocain dans la zone. Une action...

L’Espagne envoie l’armée à Melilla

Des agents du commandement général de Melilla (armée) effectuent depuis quelques jours une mission de contrôle, de surveillance et de « dissuasion » près de la frontière avec le...

Espagne : une carte du Maroc intégrant Ceuta et Melilla fait polémique

Le président de Melilla, Juan José Imbroda (PP), a demandé au gouvernement espagnol de « protester » contre le Maroc qui a réalisé une carte officielle intégrant les villes de...

L’Espagne envoie un patrouilleur près des côtes marocaines

La marine espagnole vient de déployer le navire d’assaut amphibien Galicia (L-51) dans les eaux de Melilla, près du Maroc. Ces derniers mois, l’Espagne a renforcé sa présence...

Ces articles devraient vous intéresser :

Africa Morocco Link (AML) s’offre un nouveau bateau

L’Africa Morocco Link (AML) aurait acquis pour 2,4 millions d’euros le navire marocain « Boraq » appartenant au groupe maritime grec Attica Group, lors de la vente aux enchères qui s’est déroulée le 27 juin au siège de l’Autorité portuaire de la baie...

Ports marocains : Une manne inattendue grâce aux attaques en mer Rouge ?

Alors que les attaques des rebelles houthis perturbent sérieusement le trafic maritime mondial, le Maroc dont les ports sont choisis par les industriels européens tire profit de la crise sécuritaire en mer rouge.

Le Maroc vend ses navires aux enchères

Quelque 18 bateaux appartenant à la société de dragage Drapor qui s’est retrouvée en situation de liquidation judiciaire, sont actuellement mis en vente aux enchères dans les ports marocains, a annoncé Nizar Baraka, le ministre de l’Équipement et de...

Une espèce dangereuse de poisson s’approche des côtes marocaines

Apparu pour la première fois en Israël il y a plus de trois décennies, le poisson-lion (Rascasse volante), une espèce dangereuse, se rapproche des eaux marocaines.

Pour le roi Mohammed VI, la clé du développement en Afrique passe par la mer

Le roi Mohammed VI a annoncé lundi, dans son discours de la Marche verte, son intention de « construire une flotte marchande nationale forte et compétitive », afin d’améliorer le commerce sur la côte atlantique.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Les travaux du câble sous-marin « Medusa » traversant le Maroc, bientôt lancés

La construction de « Medusa », le câble sous-marin devant relier l’Afrique du Nord au sud de l’Europe en passant par le Maroc, va bientôt démarrer. Il vise à favoriser la connectivité dans la région.

Un voilier coulé par des orques près de Tanger

Alors qu’il naviguait au large des côtes marocaines, un voilier a été attaqué à plusieurs reprises par une meute d’orques dans le détroit du Gibraltar. Face à la furie des cétacés, le navire a coulé près de l’entrée du port de Tanger-Med.