Lutte contre l’immigration : l’Espagne demande un fonds européen pour soutenir le Maroc

25 avril 2021 - 20h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

L’Union européenne doit mettre en place un fonds européen conséquent pour soutenir les efforts du Maroc en matière de contrôle des migrations. C’est la proposition faite jeudi, par la ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha González Laya, devant la Commission des Affaires étrangères du Congrès.

La ministre González Laya a souligné l’importance des relations avec le Maroc et la nécessité d’une plus grande implication de l’UE dans la question des migrations. Selon elle, il est nécessaire que le Maroc et les autres pays qui luttent contre l’immigration aient un accès adéquat aux fonds européens, et que l’UE soutienne par ailleurs les efforts des pays comme l’Espagne qui ont un rôle de premier plan à jouer dans le maintien de l’ordre aux frontières.

Les ministres des Affaires étrangères de l’UE ont approuvé ces recommandations lors de leur réunion de lundi dernier, a précisé González Laya, ajoutant que face aux défis migratoires et démographiques, il convient de coopérer avec les pays d’origine, de transit et de destination des flux migratoires pour lutter contre l’immigration clandestine et les mafias qui en profitent.

La coopération, souligne-t-elle, vise essentiellement à renforcer les capacités de ces pays en termes d’accueil et de protection des migrants, réfugiés et demandeurs d’asile, afin de faire face aux défis de la lutte contre les réseaux d’immigration clandestine et de traite des êtres humains.

Avec le Maroc, l’Espagne poursuit ses relations bilatérales, malgré la non tenue du sommet bilatéral depuis février, a rassuré par ailleurs la ministre espagnole qui a indiqué que plusieurs réunions ministérielles se déroulent suivant un calendrier convenu avec son homologue marocain. Dans ce cadre, des rencontres ont déjà eu lieu entre les ministres de l’Industrie, du commerce et du tourisme et ceux des Transports. Celles entre les ministres de l’Éducation sont prévues le 28 avril ; entre les ministres de la Transition écologique, le 29 avril, de l’Agriculture et de la pêche, le 5 mai, de la Culture dans un proche avenir.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Union européenne - Coopération

Aller plus loin

L’Europe au Maroc : «  plus de visas, moins d’immigration clandestine  »

L’Union européenne est favorable à la facilitation des visas, ainsi qu’à une coopération avec le Maroc pour le retour de ses migrants illégaux. La commissaire européenne aux...

Visas et immigration : voici la nouvelle suggestion de l’Europe au Maroc

L’Europe, veut le plus tôt possible renvoyer les immigrés clandestins au Maroc, bien qu’elle ait toujours grand besoin de migrants. Et, pour trouver une issue convenable à...

Immigration clandestine : l’Espagne veut doter le Maroc de moyens

L’Espagne s’active pour l’acquisition de 170 voitures à quatre roues motrices qui seront attribuées au Maroc pour lutter contre l’immigration clandestine.

Le Maroc « punit » à nouveau l’Espagne

De lundi à mardi, 5000 migrants marocains dont un millier de mineurs sont parvenus à atteindre l’enclave espagnole de Ceuta. C’est la première fois en 24 h qu’autant de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Énergies renouvelables : le Maroc veut fournir l’Europe d’ici 2030

Le Maroc ambitionne d’atteindre l’autonomie énergétique avec la production des énergies renouvelables d’ici 2030 et de vendre l’énergie surproduite à l’Europe qui est à la recherche de nouveaux partenaires.

Tanger Med menace les ports européens

Malte craint l’avantage fiscal du port Tanger Med à cause de l’introduction d’une taxe environnementale dans les pays de l’Union européenne(UE) à partir de 2024. Les grandes compagnies maritimes peuvent se détourner vers le port marocain.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.

L’Union Européenne brise le tabou des droits humains au Maroc

Le Parlement Européen tiendra la semaine prochaine une séance plénière pour discuter des droits humains au Maroc, une première en 25 ans. Cette décision a été prise suite au scandale de corruption « MoroccoGate » qui a touché l’institution européenne,...

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...

Le Maroc et le Cambodge veulent organiser un forum d’affaires

En marge de la visite de Prak Sokhonn, vice-premier ministre et ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale du royaume du Cambodge au Maroc, il a été décidé de l’organisation d’un forum d’affaires.

Le Maroc va faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Maroc envisage de faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines l’année prochaine. Une feuille de route pour la coopération entre les deux pays dans les trois ou cinq années à venir est en cours d’élaboration.

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.