Espagne : 34 ans de prison pour le Marocain qui a enterré un homme vivant

26 février 2022 - 22h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le tribunal de Saragosse a condamné le Marocain Mohammed AD et sa femme, Hedangeline AL, d’origine vénézuélienne, à 34 ans de prison pour le meurtre d’un homme d’affaires de Getxo (Pays basque), enterré vivant à Pedrola (Saragosse) en 2019.

Le couple a été jugé coupable du vol avec violence et du meurtre de José Antonio Delgado Frenedo, ainsi que des crimes de séquestration et d’escroquerie. Le tribunal de Saragosse a condamné chacun des membres du réseau criminel à 25 ans de prison pour meurtre, 6 pour vol avec violence et 3 pour escroquerie, et à verser solidairement une indemnité de 185 618 euros au fils de la victime, 56 625 euros à chacun de ses parents (père et mère) et 19 400 à chacun de ses deux frères.

Les membres du jury ont considéré que le Marocain Mohammed AD et sa compagne, Hedangeline AL, sont les auteurs du vol avec violence et du meurtre de l’homme d’affaires basque qui est tombé dans le piège des accusés.

À lire : Espagne : procès du Marocain qui a enterré un homme vivant

Selon le modus operandi de ces derniers, la femme se fait passer pour une call girl sur le réseau social Badoo et dès qu’une victime mord à l’appât, elle convient d’un lieu de rendez-vous avec elle et la dépouille ensuite de ses biens avec l’aide des autres membres du réseau. C’est ainsi qu’elle a invité l’homme d’affaires basque à la retrouver sur la route menant à Luceni (Saragosse). Puis, ce dernier a été séquestré et torturé par le Marocain et les autres membres de la bande avant d’être enterré vivant dans une zone inoccupée de la municipalité de Pedrola (Saragosse).

Son corps a été retrouvé par la Garde civile une vingtaine de jours plus tard. Pendant ce temps, le couple avait vendu la voiture de la victime et effectué des retraits sur sa carte bancaire de montants allant jusqu’à 1 800 euros dans plusieurs distributeurs automatiques.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Procès - Vénézuela - Prison - Violences et agressions

Aller plus loin

Espagne : procès du Marocain qui a enterré un homme vivant

Le procès de Mohamed Achraf, 37 ans, et sa femme, Hedangeline Arrieta, 36 ans, s’est ouvert ce lundi au tribunal de Saragosse. Le couple est accusé de l’enlèvement et du meurtre...

Espagne : un Marocain qui a enterré un homme vivant devant la justice

Le tribunal d’instruction de Saragosse a décidé de poursuivre les trois membres du gang de Pedrola qui ont volé et violemment agressé deux personnes et assassiné une troisième...

Espagne : un Marocain et sa femme enterraient leurs victimes vivantes

Les autorités espagnoles viennent d’interpeller un ressortissant marocain et une Latino-américaine, pour leur implication présumée dans une affaire de meurtre avec préméditation.

Espagne : un Marocain risque 10 ans de prison pour enlèvement et agression

Ce lundi s’est ouvert au tribunal de Saragosse un troisième procès contre le Marocain Mohamed Achraf et sa femme vénézuélienne, Hedangeline Candy Arrieta, plus connus sous le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.