L’Espagne paie le prix fort de son rapprochement avec l’Algérie

7 novembre 2021 - 09h20 - Ecrit par : A.P

L’Espagne a-t-elle bien fait de renforcer sa coopération avec l’Algérie, considérée comme « un régime imprévisible qui a perdu toute crédibilité, même aux yeux des Algériens eux-mêmes » ? C’est la question que se pose un journal espagnol.

L’opinion publique espagnole a critiqué les récents choix du gouvernement de Pedro Sánchez en ce qui concerne ses relations avec le Maroc, un pays ami avec lequel il entretient des partenariats dans les domaines économiques et en matière de lutte contre le terrorisme et les flux migratoires.

« Malgré un partenariat fort et mutuellement bénéfique avec le Maroc, les autorités espagnoles ont décidé ces derniers mois de prendre une décision diamétralement opposée. Sur la base d’approches dépassées, sous l’influence de certaines forces obscures anti-marocaines persistantes, l’Espagne semble désormais axer sa politique maghrébine sur une nouvelle coalition avec l’Algérie », analyse La Razon dans un article titré « Erreurs stratégiques de l’Espagne au Maghreb ».

À lire : Gaz : l’Espagne toujours inquiète, malgré les assurances de l’Algérie

Pour le quotidien espagnol, ce changement de politique étrangère est une décision « inappropriée et désastreuse pour l’Espagne », qui devrait en payer le prix fort. Pour argumenter cette thèse, le journal évoque l’affaire Ghali qui a éclaboussé de hauts fonctionnaires espagnols, sans oublier la complaisance dont font preuve les autorités espagnoles face à l’afflux de migrants en provenance de l’Algérie.

Le journal critique aussi le non-renouvellement du gazoduc Maghreb-Europe par l’Algérie « dont l’imprévisibilité et l’impulsivité en font un partenaire peu fiable, compromettant ainsi sa compétitivité économique et affaiblissant le pouvoir d’achat des Espagnols ». Et d’ajouter : « Comment expliquer au peuple espagnol et à ses forces motrices le coût de décisions malheureuses ? Il faut se rappeler qu’un changement d’avis est rarement une bonne approche de la diplomatie, surtout lorsqu’il repose sur des bases précaires ».

Tags : Espagne - Algérie - Diplomatie - Gaz

Aller plus loin

Maroc-Algérie : l’Espagne veut jouer les médiateurs

José Manuel Albares, ministre espagnol des Affaires étrangères, a annoncé que l’Espagne va proposer sa médiation dans la crise diplomatique entre le Maroc et...

Gazoduc : l’Algérie n’a pas rassuré l’Espagne sur son renouvellement

José Manuel Albares, ministre espagnol des Affaires étrangères, affirme que l’Algérie ne l’a pas rassuré du renouvellement du contrat sur le gazoduc Maghreb-Europe lors de sa visite...

Gazoduc : le Maroc et l’Espagne toujours à la recherche d’une solution

Le Maroc et l’Espagne poursuivent les négociations afin d’assurer l’approvisionnement en gaz des deux pays en cas de non-renouvellement par l’Algérie du contrat de concession du...

Maroc-Algérie : l’Espagne a tenté de réunir Bourita et Lamamra

Toujours préoccupée par la crise entre le Maroc et l’Algérie, l’Espagne a tenté de réunir les ministres des Affaires étrangères des deux pays, en marge du Forum de l’Union pour la...

Nous vous recommandons

La prime qu’auraient reçue les joueuses marocaines si elles avaient gagné

Les Lionnes de l’Atlas ont échoué en finale de la Coupe d’Afrique des Nations, samedi 23 juillet, face à l’Afrique du Sud (2-1). Quelle prime auraient-elles perçu si elles avaient été sacrées championnes.

Un Marocain de confession juive tué à Tanger

La police de Tanger a procédé à l’arrestation d’un individu de 36 ans pour une agression à l’arme blanche, ayant entraîné la mort d’un Marocain de confession juive.

L’Iran veut rétablir ses relations diplomatiques avec le Maroc

L’Iran cherche à renouer le dialogue avec le Maroc après trois ans de gel des relations diplomatiques.

Au Maroc, une femme voilée interdite d’accès à un restaurant

Un fait inhabituel et surprenant s’est produit cette semaine au Maroc. Une femme s’est vu refuser l’accès à un restaurant à Rabat car elle était voilée.

Le dirham baisse face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,55 % face à l’euro et de 2,83 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 09 au 15 juin 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

L’Algérie menace le Maroc

Le président de l’Algérie, Abdelmadjid Tebboune menace d’aller à l’extrême si les agressions marocaines envers son pays continuaient.

Vers une régularisation massive des sans-papiers marocains en Espagne ?

Bonne nouvelle pour les Marocains se trouvant en situation irrégulière en Espagne. Le gouvernement espagnol a adopté cette semaine une réforme facilitant le recours à l’immigration dans le pays pour combler le déficit de main-d’œuvre dans le secteur du...

Les Marocains très divisés sur les relations hors mariage

Un Marocain sur deux estime que les relations sexuelles hors mariage relèvent des libertés individuelles, selon une étude qui vient d’être publiée.

Ryanair lance une nouvelle liaison vers Agadir

La compagnie aérienne irlandaise Ryanair compte lancer de nombreux vols pour la saison estivale dont un vers la ville d’Agadir au départ de l’aéroport Toulouse-Blagnac.

Les appels à la démission d’Aziz Akhannouch se multiplient

Les Marocains sont en colère contre le chef du gouvernement Aziz Akhannouch et l’appellent à démissionner. À l’origine de cette colère, la flambée des prix des denrées alimentaires et du carburant.