Essaouira : une école française vivement critiquée

19 septembre 2021 - 10h00 - Ecrit par : S.A

À Essaouira, les syndicats de l’enseignement ont, à travers un sit-in organisé vendredi 17 septembre, manifesté leur colère suite à la cession d’un institut public d’art à une école française.

La cession de l’Institut Hassania 2 d’ouverture artistique et littéraire (anciennement appelée école Auguste Beaumier) au groupe scolaire Eric Tabarly n’est pas du goût des sept syndicats de l’enseignement dans la province d’Essaouira qui ont tenu un sit-in vendredi dans la ville, rapporte Le Desk. Dans un communiqué, l’UNTM, l’UGTM, CDT, la FNE, l’ODT, l’UMT et FDT dénoncent « un complot avéré dont le but est de priver les enfants du peuple de leurs établissements publics ».

À lire : Maroc : les écoles françaises publient le calendrier scolaire

Selon les explications d’une source syndicale locale, la cession de l’institut a été actée « lors des derniers instants du mandat de Saaid Amzazi (ministre de l’Éducation nationale) au sein du gouvernement sortant ». Pour les militants syndicaux d’Essaouira, cette opération est « une catastrophe pour les jeunes de la ville. « Ni la direction pédagogique, ni les professeurs ne connaissent leur sort dorénavant », fait savoir Abdeljalil Labrini, secrétaire provincial du Syndicat national de l’enseignement relevant de la Fédération démocratique du travail (FDT).

À lire : Maroc : pas de report de la rentrée pour les écoles françaises

« Les documents que nous avons consultés mentionnent un projet de rasage de l’établissement, dont la superficie est comprise entre 5000 et 6000 m2 », se désole-t-il. Créé au 19ᵉ siècle, l’Institut est considéré comme « un patrimoine architectural de la ville », ajoute-t-il. La saison dernière, l’école a accueilli près de 1000 élèves, malgré le contexte de la pandémie de Covid-19, précise le syndicat de l’enseignement de la FDT dans un communiqué.

De son côté, Marie-Christine Marcelino, directrice du groupe scolaire Eric-Tabarly a confirmé la cession de l’institut à travers un message sur le site du groupe, annonçant « la relocalisation » de l’établissement pour l’année scolaire 2021-2022.

Tags : France - Education - Essaouira

Aller plus loin

Du racisme et sexisme dans une école française au Maroc

À l’école primaire Ernest Renan de Casablanca jeudi dernier, il a été demandé aux élèves de CM2 de traiter un exercice intitulé « Où vivent les grands singes  ?  ». Cet exercice a...

Maroc : les écoles françaises publient le calendrier scolaire

Après le report au 1ᵉʳ octobre de l’année scolaire 2021-2022, le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France au Maroc, a dévoilé le calendrier...

Maroc : pas de report de la rentrée pour les écoles françaises

L’annonce du report de la rentrée scolaire du 3 au 10 septembre faite par le ministère de l’Éducation nationale ne concerne pas les écoles françaises. Aucune décision n’est encore...

Maroc : les écoles françaises démarrent en présentiel

Les établissements du réseau scolaire français au Maroc ont décidé, sur instruction du ministère de l’Éducation nationale, de procéder à la rentrée scolaire prévue pour ce 1ᵉʳ octobre,...

Nous vous recommandons

Prostitution à Tanger : des Saoudiens et des Marocaines arrêtés

Les éléments de la police judiciaire relevant de la préfecture de police de Tanger se sont rendus dans une villa dédiée à la prostitution pour les étrangers, où ils ont arrêté 10 personnes dont cinq...

Pegasus : un ancien diplomate français, conseiller de NSO émet des doutes sur le Maroc

Gérard Araud, retraité, ancien ambassadeur de France à Washington, par ailleurs ancien conseiller extérieur de la société israélienne NSO, le fabricant de Pegasus, a émis des doutes sur le Maroc, un des pays accusés d’avoir ciblé 10 000 numéros de...

Les frères Amrabat profitent de l’Opération Marhaba 2022

Les joueurs marocains Nordin et Sofyan Amrabat ont été aperçus tout sourire au port Tanger Med dans le cadre de l’opération Marhaba 2022, lancée le 5 juin dans plusieurs villes du Maroc.

Immobilier : voici les tendances des prix à Casablanca

Au deuxième trimestre de cette année, l’indice global des prix des actifs immobiliers au Maroc a augmenté de 0,2 %. A Casablanca, les prix ont suivi la même tendance, affichant une progression de 0,6...

Déclaré mort et enterré, un imam marocain réapparait

Quelques jours après avoir enterré la dépouille d’un imam supposé mort du Covid-19, sa famille se rend compte que ce dernier est bien vivant et qu’il se remettait doucement du virus pour lequel il avait été conduit à...

Le fils de Hamid Chabat, Naoufal, en prison

Le président de la commune de Brarha et fils aîné de l’ancien maire de Fès, Naoufal Chabat, a été placé en détention provisoire pour outrage à un fonctionnaire public et conduite en état d’ivresse.

Pays-Bas : découverte de résidus chimiques dans des oranges marocaines

Les douanes néerlandaises ont découvert des résidus chimiques dans des oranges marocaines importées aux Pays-Bas. Il s’agit du chlorpyrifos, un produit chimique, qui agit comme poison de contact, et dont l’utilisation a été interdite en 2021 par l’agence...

Rupture avec le Maroc : l’Algérie "veut montrer qu’elle est de retour sur la scène internationale"

La chercheuse Isabelle Werenfels de l’Institut allemand des affaires internationales et de sécurité (SWP) estime que « l’Algérie veut montrer » à travers sa décision de couper les ponts avec le Maroc « qu’elle est de retour sur la scène internationale...

Le Maroc conditionne l’ouverture des frontières

Les autorités marocaines espèrent une amélioration de la situation épidémiologique au royaume et dans le monde, pour rouvrir les frontières dans les prochaines semaines.

L’aéroport de Genève va relier le Maroc cet hiver

L’aéroport de Genève prévoit de desservir plus de 100 destinations dont le Maroc pendant la prochaine saison hivernale. Il propose des vols directs qui seront assurés par quelque 40 compagnies aériennes.