Sebta et Melilla étouffées par le Maroc : un eurodéputé saisit la Commission européenne

10 novembre 2022 - 19h22 - Espagne - Ecrit par : P. A

L’eurodéputé de Ciudadanos, Jordi Cañas, a de nouveau porté plainte devant la Commission européenne contre le Maroc qui continue, dit-il, d’étouffer Sebta et Melilla en interdisant l’entrée de marchandises en provenance des deux villes sur son territoire.

Le Maroc a fermé en mars 2020 ses frontières avec Sebta et Melilla en raison de la crise sanitaire. Ces frontières ont été rouvertes le 17 mai dernier, mais seul le transit des personnes est autorisé. Aucun trafic de marchandises n’est encore enregistré au niveau de ces frontières, rappelle Ceuta Tv.

À lire : Étouffées par le Maroc, Sebta et Melilla agonisent

Le Maroc et l’Espagne ont convenu dans la déclaration commune du 7 avril de rouvrir le bureau de douanes commerciales de Melilla fermé unilatéralement par le Maroc depuis août 2018, et d’ouvrir un nouveau bureau de douane à Sebta. Mais celui-ci devrait avoir une vocation « régionale », ce qui exclurait les marchandises du reste de l’Espagne ou de l’Europe, qui n’auront d’autre choix que de transiter par le port de Tanger-Med, expliquent des sources marocaines.

À lire : Sans douanes commerciales, Sebta et Melilla meurent à petit feu

« Il s’agit d’un étouffement économique inacceptable de ces deux enclaves espagnoles et européennes par le Maroc », a dénoncé l’eurodéputé qui a toujours critiqué cette stratégie hybride du Maroc contre l’Espagne. Selon lui, cette situation aux frontières viole l’accord d’association UE-Maroc, raison pour laquelle il a exigé la réaction de la Commission européenne.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Union européenne - Ceuta (Sebta) - Melilla

Aller plus loin

Étouffées par le Maroc, Sebta et Melilla agonisent

Les dirigeants et les commerçants de Sebta et Melilla doutent de la survie économique des deux villes, la nouvelle stratégie adoptée par le Maroc étant un sérieux handicap.

Sans douanes commerciales, Sebta et Melilla meurent à petit feu

La mise en place des douanes commerciales est l’une des principales conditions pour relancer l’économie de Sebta et Melilla et mettre fin à la contrebande aux frontières des...

Douane commerciale de Melilla : l’Europe invite l’Espagne à prendre ses responsabilités

L’Union européenne dit être informée de l’interdiction par le Maroc du trafic de marchandises en provenance de Melilla, mais souligne que « la gestion des douanes relève de la...

La douane marocaine interdit toute contrebande avec Sebta et Melilla

En annonçant la réouverture des postes frontaliers de Sebta et Melilla, les autorités marocaines avaient déclaré qu’elles n’admettront en aucun cas la contrebande. Aujourd’hui,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

Camions attaqués en Europe : le Maroc hausse le ton

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé lundi les récentes attaques d’agriculteurs européens contre des cargaisons de fruits et légumes marocains, faisant observer que l’Union européenne (UE) tire davantage profit de...

Tanger Med menace les ports européens

Malte craint l’avantage fiscal du port Tanger Med à cause de l’introduction d’une taxe environnementale dans les pays de l’Union européenne(UE) à partir de 2024. Les grandes compagnies maritimes peuvent se détourner vers le port marocain.

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Transferts des MRE : les assurances d’Abdellatif Jouahri concernant une directive européenne

Les autorités marocaines vont engager des négociations avec la Commission européenne au sujet d’une directive européenne visant à restreindre les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a récemment annoncé Abdellatif Jouahri, le...

L’Union Européenne brise le tabou des droits humains au Maroc

Le Parlement Européen tiendra la semaine prochaine une séance plénière pour discuter des droits humains au Maroc, une première en 25 ans. Cette décision a été prise suite au scandale de corruption « MoroccoGate » qui a touché l’institution européenne,...

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.