Fatima-Zahra Mansouri en passe de retrouver son fauteuil de maire de Marrakech

11 septembre 2021 - 12h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Fatima-Zahra Mansouri, première femme maire de Marrakech, pourrait retrouver son fauteuil de maire. Sortie victorieuse des dernières élections législatives, communales et régionales, sa formation politique, le Parti Authenticité et Modernité (PAM) mènerait des tractations avec le Rassemblement national des indépendants (RNI) et le parti de l’Istiqlal (PI).

À l’issue des résultats des élections communales, régionales et législatives, Fatima-Zahra Mansouri est favorite pour redevenir maire de Marrakech, sa ville natale. Elle avait déjà occupé cette fonction entre 2009 et 2015. Son parti, le PAM, a réalisé de belles performances au soir du 8 septembre dernier. En tout, 40 sièges obtenus — dans les cinq arrondissements Menara, Gueliz, Medina, Sidi Youssef Ben Ali et Nakhil — sur 179. Au niveau de Marrakech-ville, le parti du Tracteur a remporté dix sièges, suivi par le RNI (6) et le Parti de l’Istiqlal (4).

À lire : Elections : le PAM se félicite des résultats obtenus

À Gueliz, le Tracteur et la Balance ont obtenu chacun 6 sièges. Quant au parti de la Colombe, de l’Union constitutionnelle (UC) et du Parti travailliste (PT), chacun d’eux s’en sort avec quatre sièges. Au niveau du même arrondissement, le Parti de la justice et du développement (PJD), qui a dirigé la ville durant le dernier mandat, a remporté quatre sièges. Dans la circonscription de Mechouar-Kasbah, le PAM a obtenu une majorité de 11 sièges.

Fort de ces résultats, Fatima-Zahra Mansouri, présidente du conseil national du PAM négocie une alliance avec le RNI et le parti de l’Istiqlal (PI) pour retrouver son fauteuil de maire de la ville ocre, pour un nouveau mandat de six ans (2021-2027), rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar. Elle aura ainsi l’opportunité d’accomplir les projets structurants qu’elle menait dans la ville avant son éviction.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Elections - Istiqlal - Rassemblement National des Indépendants (RNI) - Parti Authenticité et Modernité (PAM)

Aller plus loin

Maroc : le PAM se voit en vainqueur des élections

Le Parti authenticité et modernité (PAM) est sûr de remporter les prochaines élections. C’est ce qu’a affirmé son Secrétaire général, Abdellatif Ouahbi, lors de son passage...

Elections : le PAM se félicite des résultats obtenus

Abdellatif Ouahbi, secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM), s’est réjoui des résultats obtenus aux élections législatives.

Fatima-Zahra Mansouri retrouve son fauteuil de maire de Marrakech

Fatima-Zahra Mansouri, première femme maire de Marrakech, vient de retrouver son fauteuil de présidente du conseil communal de la ville ocre.

Ces articles devraient vous intéresser :

Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD et ancien chef du gouvernement a réagi aux propos du président du RNI, Aziz Akhannouch, actuel chef du gouvernement qui a accusé son parti d’avoir fait de « l’obstruction au développement » pendant dix...

TikTok menacé de suspension au Maroc ?

Hanan Atrakin, députée du Parti de l’Authenticité et de la Modernité (PAM), appelle à l’interdiction de TikTok et d’autres applications de réseaux sociaux au Maroc, afin de protéger leurs utilisateurs, notamment les mineurs.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Opération Marhaba 2023 : des billets moins chers pour les MRE ?

Considérant le coût élevé des billets de bateau, le groupe parlementaire du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a demandé au gouvernement de prendre des mesures pour faciliter l’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de...

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

Réforme du Code pénal au Maroc : un ancien prédicateur salafiste à la rescousse

L’ancien prédicateur salafiste, Abdelwahab Rafiki, plus connu sous le nom d’Abou Hafs, est dorénavant conseiller du ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, selon une source proche du ministère.

Maroc : ces régions oubliées de l’internet

Lors d’un débat organisé par le Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’administration, a révélé la part du territoire marocain sans couverture internet.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

Cannabis : des entreprises étrangères attendent leur autorisation au Maroc

Suite à l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis, plusieurs investisseurs étrangers manifestent leur intérêt pour investir dans ce domaine au Maroc. Plus d’une dizaine d’entre eux attendent leurs autorisations, selon le député...