Bruxelles : Fayçal Cheffou arrêté une nouvelle fois par la police belge

16 juin 2021 - 23h00 - Ecrit par : A.S

Un prévenu atypique a été arrêté lundi soir par la police bruxelloise. Fayçal Cheffou, ce journaliste rendu célèbre dans son pays, par son arrestation par erreur dans le cadre de l’enquête sur les attentats de Bruxelles, a été à nouveau interpellé aux abords de l’ambassade américaine de la capitale belge.

Fayçal Cheffou, patron d’un média en ligne lancé l’année dernière, a été arrêté par la police alors qu’il tournait une vidéo « live » de riverains bloqués par la police au niveau du secteur de l’ambassade américaine, révèle le journal Le Soir.

L’information est confirmée par le parquet et Me Olivier Martins, avocat du journaliste belge, qui avoue n’avoir pu rencontrer son client, depuis son interpellation. Ses confrères dénoncent quant à eux, une disparition sur la personne de Cheffou, «  mis arbitrairement en garde à vue pour avoir simplement exercé son métier…  », peut-on lire sur le site de Cité24. Mardi, le média a relayé une vidéo dans laquelle un activiste s’inquiétait de la vie de Fayçal qui, selon lui, pourrait faire les frais d’une mise à mort, une pratique en vogue dans les commissariats, dénonce cet activiste dans la vidéo. «  Ne faisons pas de Fayçal, un énième damné de la mort policière !  », écrit l’homme en commentaire de sa vidéo.

A lire : Attentats de Bruxelles : Fayçal Cheffou définitivement blanchi

Lundi soir, plusieurs riverains de la zone de l’ambassade américaine à Bruxelles étaient empêchés de rentrer chez eux en attendant le passage du convoi du président Joe Biden arrivé au sommet de l’Otan, avait rapporté en direct Fayçal Cheffou, sur la chaîne Cité 24 dont les studios se trouvent juste à côté de la scène.

À un moment, une policière lui demande de reculer de 50 mètres. “Ici visiblement, les policiers ont inventé des règles”, s’indigne le vidéaste toujours en direct. La policière veut ensuite contrôler son identité. En réaction, Fayçal Cheffou demande à son tour l’identité de la policière. Cette dernière accepte et laisse s’approcher Fayçal Cheffou pour filmer son matricule. C’est alors que les images se bousculent et que l’on entend le vidéaste sommer la policière de ne pas prendre son téléphone. La vidéo s’interrompt brusquement. Fayçal venait d’être arrêté par la police.

L’homme n’est pas à sa première interpellation, rappelle Le Soir. Le 31 janvier dernier, alors qu’il couvrait une manifestation contre les mesures Covid, Fayçal Cheffou avait été placé par la police assis, les mains attachées dans le dos et le visage couvert, très près d’une déjection de cheval, selon un article de Cité 24.

Il a été également la cible de la police en mars à Saint-Josse pendant qu’il filmait une interpellation. Son domicile avait par ailleurs été perquisitionné dans une procédure judiciaire le concernant. La justice montoise lui reproche en effet d’avoir usurpé la fonction de journaliste en présentant une fausse carte de presse au procès de la petite Mawda, tuée d’un coup de feu lors d’une course-poursuite entre la police et un véhicule transportant des migrants en mai 2018.

Tags : Belgique - Bruxelles - Droits et Justice - Enquête - Arrestation

Aller plus loin

Attentats à Bruxelles : le parquet veut juger huit personnes en assises

Un document de 57 pages en guise de réquisitoire de renvoi dans le dossier des attentats de Bruxelles du 22 mars 2016. Le parquet fédéral requiert le renvoi en assises de huit...

Attentats de Bruxelles : Fayçal Cheffou définitivement blanchi

Fayçal Cheffou, l’inculpé confondu à tort avec "l’homme au chapeau", l’un des terroristes des attentats du 22 mars 2016, a bénéficié d’un non-lieu devant la chambre du conseil de...

Attentats de Bruxelles : les excuses de la justice à Fayçal Cheffou, quatre ans après

Fayçal Cheffou fait partie des trois suspects des attentats du 22 mars 2016 à propos desquels la Chambre du Conseil de Bruxelles est invitée à prononcer un non-lieu. Il s’est...

Nous vous recommandons

Maroc : des professeurs échangent des bonnes notes contre des relations sexuelles

Cinq professeurs de la Faculté des sciences juridiques et politiques de Settat, poursuivis pour sextorsion, seront présentés ce jeudi devant le procureur du roi près de la Cour d’appel.

Alerte à la neige au Maroc

Le royaume enregistrera une baisse des températures cette fin de semaine, provoquant des averses orageuses localement fortes et des flocons de neige.

Le meilleur hôtel au monde est ... marocain

La Mamounia de Marrakech prend la tête du classement des 50 meilleurs hôtels dans le monde. Cette place lui a été concédée par le magazine américain « Conde Nast Traveler » dans sa rubrique « Readers’Choice Awards...

Arrêtée pour avoir incité à des agressions sexuelles sur sa fille

Une femme de 31 ans a été arrêtée par les éléments du service régional de la police judiciaire de la ville de Dakhla pour avoir proféré des menaces de mort en ligne et incité à des agressions sexuelles sur sa fille...

Deux joueurs marocains contrôlés pour dopage

Deux joueurs marocains ont subi des tests antidopages, quelques minutes après la victoire du Maroc contre la Guinée Conakry, mardi 12 octobre dernier. Le résultat est sans appel.

Marrakech : les raisons de la hausse des tarifs dans les hammams

Aucun secteur d’activités n’échappe à l’inflation galopante. À Marrakech, les habitués des hammams peinent à comprendre les raisons pour lesquelles, les tarifs ont presque doublé pour, dit-on, faire face à la cherté du...

Atterrissage forcé d’un avion faisant la liaison Luton-Agadir

Un avion de la compagnie aérienne EasyJet reliant Luton, une ville située dans l’est de l’Angleterre, à Agadir, a été dérouté vers l’aéroport de Faro à une heure et demie de l’arrivée.

Mohammed VI répond aux « attaques méthodiques » contre le Maroc

Le Roi Mohammed VI a réagi, vendredi aux dernières attaques visant le Maroc « de la part de certains pays et d’organisations notoirement hostiles », qu’il n’a pas cités.

Maroc : du nouveau pour la vignette automobile

Les Marocains peuvent désormais payer leur vignette en ligne via l’application mobile « Daribati ». Elle est téléchargeable gratuitement sur les plateformes Play Store et App Store.

Maroc : tout montant supérieur à 100 000 DH doit être déclaré aux frontières

L’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) a annoncé que tous les voyageurs détenteurs des billets de banque et des titres au porteur d’un montant supérieur à 100 000 dirhams doivent remplir un formulaire auprès des services douaniers des...