La mosquée de Pantin fermée pendant six mois

24 octobre 2020 - 06h40 - France - Ecrit par : I.L

La mosquée de Pantin dans les Yvelines a été fermée pour six mois par le ministère de l’Intérieur. Il lui est reproché d’avoir diffusé sur sa page Facebook la vidéo « susceptible d’avoir facilité l’acte de terrorisme » du professeur Samuel Paty et de ne pas avoir assuré la modération des propos des internautes.

Ce lieu de culte dirigé par M’hammed Henniche, président de l’Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM 93) a été fermé par un arrêté préfectoral, signé le 19 octobre dernier. Selon l’arrêté, un internaute est allé loin en publiant le nom et l’adresse du collège où intervient Samuel Paty sans que cette publication ne soit supprimée « de la part des responsables de la grande mosquée de Pantin, nonobstant le risque que faisait encourir pour l’intéressé la divulgation de son identité », précisait l’arrêté.

Il est également reproché à M’Hammed Henniche la publication en 2018 des propos polémiques sur les réseaux sociaux « dans lesquels il invitait les parents d’élèves à retirer leurs enfants de l’école publique ».

L’autre grief à l’origine de la fermeture est l’imam principal de la mosquée, Ibrahim Doucouré, « impliqué dans la mouvance islamiste radicale d’lle-de-France ». Il aurait étudié pendant deux ans dans le Markaz de Damaj au Yémen, institut fondamentaliste au sein duquel a également étudié Youssef Bounouader, (…) ancien imam de la mosquée d’Ecquevilly (Yvelines), qui a fait l’objet d’une mesure de fermeture par arrêté du 2 novembre 2016. Les enfants du mis en cause auraient également étudié dans « l’école clandestine » de Bobigny qui a fait l’objet d’une fermeture « compte tenu notamment de la découverte, au sein des locaux, de l’ouvrage Apprendre le Tawhid aux enfants, interdit à la vente ou à l’utilisation par des mineurs ».

A cela s’ajoute la fréquentation de l’imam par des personnes impliquées dans la mouvance djihadiste dont une personne en lien avec la mosquée de Lagny-sur-Marne », en Seine-et-Marne, fermée après les attentats de novembre 2015. Si pour M’Hammed Henniche, la fermeture de la mosquée est une décision « disproportionnée », ses fidèles estiment qu’il s’agit d’une « punition collective ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Terrorisme - Religion - Islam

Aller plus loin

231 étrangers fichés pour radicalisation, dont des Marocains, seront expulsés de la France

Dans les jours à venir, 231 étrangers en situation irrégulière et fichés pour radicalisation à caractère terroriste seront expulsés de France. Une décision de Gérald Darmanin,...

Vers la dissolution du CCIF et de BarakaCity

Le ministre de l’Intérieur, Gerard Darmanin a annoncé la dissolution de plusieurs associations considérées comme « séparatistes ». Cette mesure sera proposée cette semaine en...

France : une mosquée recouverte de tags islamophobes

La police a interpellé un homme et une femme âgés de 21 ans qui étaient en train de taguer la mosquée de Pantin, en Seine-Saint-Denis, dans la nuit de vendredi à samedi.

France : la haine contre les musulmans s’exacerbe

La haine à l’égard des musulmans prend de l’ampleur depuis le meurtre de l’enseignant Samuel Paty, tué à Conflans-Sainte-Honorine.

Ces articles devraient vous intéresser :

Officiel : voici la date de l’Aïd al Adha au Maroc

La date de l’Aid al Adha au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être annoncée par le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Les chrétiens marocains contraints de vivre leur foi en secret

Les chrétiens marocains sont rejetés par leurs familles et la société. Bien que la Constitution de 2011 garantisse la liberté de conscience, la pratique d’une religion autre que l’islam sunnite est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans...

Le Maroc débutera le ramadan le mardi 12 mars

Le mois de Ramadan débutera bel et bien mardi 12 mars 2024 au Maroc. Le ministère des Habous et des Affaires islamiques l’a annoncé ce dimanche 10 mars, après l’observation du croissant lunaire.

Les Morchidates, des enseignantes de la religion et des militantes de l’égalité des sexes au Maroc

Bouchra el Korachi est l’une des centaines de « Morchidates » ou prédicatrices désignées par le ministère marocain des Affaires islamiques pour enseigner le Coran, la Charia et le « fiqh », la loi islamique, dans les différentes mosquées du royaume....

Nora Fatehi convertie au Christianisme ?

L’artiste marocaine Nora Fatehi a déclenché une vague de réactions sur Instagram après avoir publié un extrait vidéo la montrant portant un collier avec une croix.

Le Magazine Marianne censuré au Maroc

L’hebdomadaire français Marianne (numéro 1407) a été interdit de distribution au Maroc, en raison d’un dessin caricatural jugé offensant pour le prophète Mohammad.

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2023 au Maroc

Les calculs astronomiques indiquent que la fête de l’Aïd al-Adha 2023 sera célébrée au Maroc cet été. Quelle date retenir ?

Officiel : l’Aid al fitr en France, mercredi 10 avril

La commission religieuse de la Grande Mosquée de Paris, avec plusieurs fédérations musulmanes nationales, s’est réunie pour la Nuit du Doute, ce lundi 8 avril 2024, 29ᵉ jour du mois béni de Ramadan 2024-1445/H, indique la Grande Mosquée de Paris dans...

Voici la date de l’Aïd el-Fitr en France

Débuté le 23 mars 2023, le mois du ramadan touche progressivement à sa fin. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé vendredi 14 avril la date de l’Aïd al-Fitr marquant la fin de la période de jeûne.