Recherche

Le CNDH vole au secours d’une fillette à Jerada

© Copyright : DR

28 septembre 2020 - 00h00 - Société

Pour des raisons de santé, une élève a été contrainte d’interrompre ses études à Jerada. C’est un cas qui préoccupe le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) qui s’engage à lui garantir son droit à l’enseignement dans des conditions appropriées.

Suite à des informations et commentaires sur les réseaux sociaux concernant le cas de cette fillette, le CNDH, à travers sa Commission régionale de l’Oriental, a décidé d’approcher la maman et l’élève concernée. Celles-ci ont confirmé l’information, ajoutant que sa demande de réinscription est restée sans réponse, en raison du changement d’adresse, souligne le communiqué du CNDH. Celui-ci indique avoir également pris connaissance des conditions familiales et sociales ayant perturbé la scolarité de la fillette.

Selon le directeur provincial de l’éducation nationale, en raison de ses absences injustifiées lors des examens de contrôle continu au titre de l’année scolaire 2017-2018, l’élève n’a pu obtenir une moyenne annuelle devant lui assurer le passage en classe supérieure, et l’année scolaire 2018-2019, elle n’a pas mis pied à l’école, affirme le communiqué.

Le responsable assure qu’elle peut toujours reprendre ses études et que son droit à poursuivre ses études est garanti, confie la même source. La direction provinciale s’est engagée pour sa réinscription.

Mots clés: Etude , Soutien , Education , Santé , Enfant , Pauvreté , Jerada

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact