Maroc : les parents paieront-ils les frais de scolarité des écoles privées ?

2 avril 2020 - 19h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Alors que le confinement couvre les mois de mars et d’avril, parents et responsables d’écoles privées n’abordent pas encore la question liée au paiement des frais de scolarité restants. Tous se focalisent sur l’enseignement à distance, mais la question devra être posée.

"Notre école ne nous a jamais contactés pour le règlement des frais. Le corps enseignant fait un travail formidable et reste joignable jusqu’à des heures tardives le soir", confie à L’Économiste un parent d’élève. Selon lui, s’il doit y avoir des éventuelles facilités, tout dépendra de l’évolution de la situation. "Si nous avons la possibilité de payer, il faut le faire. Sinon, un geste de la part de l’école serait le bienvenu. Mais ce qui est important, c’est qu’il n’y ait pas d’abus des deux côtés, en essayant de profiter de la situation", commente-t-il.

"Même si les écoles sont préoccupées par leur trésorerie, elles se concentrent sur l’urgence de gérer les cours à distance convenablement. C’est pour le moment notre priorité", déclare Moulay Ahmed Lamrani, vice-président de l’Ittihad de l’enseignement et de la formation privés. Celui-ci ajoutera que parmi les grands groupes scolaires, certains pensent même à ne pas demander de paiement durant toute cette période. "Nous accueillons en grande partie des enfants issus de la classe moyenne, dont les familles pourraient être sérieusement impactées par la crise", fait savoir Lamrani.

Le non-paiement des frais de scolarité restants ne sera pas sans conséquence. "Le souci des écoles privées en ce moment est de payer leurs employés, enseignants et administratifs, en prenant pour hypothèse que cette crise durera jusqu’a la fin de l’année scolaire. Si tous les parents décident de ne pas payer, non seulement les écoles ne pourront pas continuer à offrir un enseignement à distance, mais elles devront mettre la clé sous la porte", alerte un directeur d’école à Casablanca.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Education - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : accès gratuit de l’internet aux sites et plateformes de l’enseignement à distance

L’accès internet est désormais gratuit aux sites et plateformes de l’enseignement et de la formation à distance mis en place par le ministère de l’Éducation nationale, de la...

Maroc : bras de fer entre les parents et les écoles privées

Les relations entre les parents d’élèves et les responsables de certains groupes scolaires du privé restent tendues, au point où le ministère de tutelle a été saisi par les...

Enseignement traditionnel : élèves et étudiants, ceci vous concerne

Le ministère des Habous et des affaires islamiques s’apprête à lancer, mercredi 25 mars, "douroussi.ma", une plateforme dédiée à l’enseignement traditionnel. Elle permettra aux...

Maroc : l’enseignement à distance "telmidTICE" lancé

L’opération de l’enseignement à distance a été lancée, lundi, par le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.