Un Français arrêté au Maroc

12 octobre 2023 - 07h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

La police judiciaire a mis la main, mardi 10 octobre, à Rabat, sur un Français de 49 ans, recherché par la justice et faisant l’objet d’une « notice rouge » de la part d’Interpol.

D’après un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), l’homme vivait illégalement sur le sol marocain, tentant d’échapper à une condamnation en France liée à la culture et au trafic illicites de résine de cannabis.

A lire : Recherché par Interpol, un Français arrêté à Casablanca

Le prévenu n’était pas un novice dans ce domaine. Il est notamment accusé d’avoir cultivé du cannabis dans plusieurs villes françaises, dont Strasbourg, tirant de ses activités un bénéfice avoisinant les 150 000 euros.

L’interpellation, menée avec la collaboration du Bureau central national Interpol rattaché à la DGSN, a été signalée aux autorités françaises. L’individu est actuellement détenu, en attente d’une comparution et des démarches ultérieures d’extradition vers la France.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Drogues - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Interpol - Cannabis

Aller plus loin

Un homme d’affaires français emprisonné au Maroc

Impliqué dans un dossier financier, le vigneron champenois Didier Chopin a été arrêté, puis emprisonné au Maroc alors qu’il était attendu en France pour y être jugé dans le...

Europol traque les fugitifs marocains

L’Agence européenne de police criminelle (Europol) a renforcé les contrôles au niveau des postes frontaliers de Sebta et Melilla avec le Maroc afin de mettre la main sur les...

Un Français recherché par Interpol arrêté à Marrakech

Un Français qui faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par la France a été arrêté, vendredi, par la police à Marrakech.

Combien de Français sont-ils en prison au Maroc ?

Selon le dernier décompte de la Délégation générale de l’Administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), bon nombre de Français figurent parmi les étrangers détenus...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des sanctions disciplinaires à l’Institut royal de police

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé samedi une série de sanctions disciplinaires et de mesures d’évaluation des performances contre certains policiers de l’Institut royal de police (IRP). Cette annonce fait suite à une enquête...

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.

Un beau cadeau de fin d’année pour la police marocaine

Les agents de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), travaillant dans les différentes directions au niveau national, recevront en cette fin d’année, une prime exceptionnelle, octroyée par le directeur général Abdellatif Hammouchi.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Maroc : Vaste mouvement de nominations au sein de la police

Abdellatif Hammouchi, directeur général de la Sûreté nationale, a procédé à une série de nominations importantes dans le cadre de la stratégie de consolidation du principe de rotation des postes de responsabilité et de promotion de jeunes compétences...

Dispositif exceptionnel pour le nouvel an au Maroc

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’active pour garantir la sécurité des Marocains à l’occasion du nouvel an 2023. D’ores et déjà, il a été procédé à la mise en place d’un dispositif de sécurité spécial.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

La police marocaine se modernise

La police marocaine s’est dotée de nouvelles voitures, motos et véhicules utilitaires hautement équipés techniquement. Cette dotation s’inscrit dans le cadre d’une vaste opération de modernisation de la flotte de véhicules de police au niveau régional...