Le tribunal condamne la SNCF et rend justice à 800 cheminots marocains

21 septembre 2015 - 17h50 - France - Ecrit par : J.L

La SNCF (Société Nationale des Chemins de Fer) accusée de "discrimination dans l’exécution du contrat de travail" et "dans les droits à la retraite" à l’encontre de 832 cheminots d’origine marocaine, a été condamnée lundi à verser environ 200.000 euros à chaque plaignant.

Après une bataille juridique de plusieurs années, le Conseil des prud’hommes de Paris a finalement condamné la SNCF en faveur de 90% des plaignants qui accusaient la société de transport ferroviaire française d’avoir bloqué leur carrière en raison de leur origine marocaine.

Les cheminots marocains affirmaient qu’ils travaillaient dans des conditions difficiles au même titre que leurs homologues français et européens, mais à leur retraite ils n’ont bénéficié que de pensions très maigres contrairement à leurs collègues.

La SNCF réfute les accusations de "discrimination à l’égard des cheminots marocains", recrutés pour la plupart directement au Maroc par ses soins dans les années 70. Ces hommes avaient été embauchés au Maroc avec un contrat de droit privé, synonyme de retraites moindres et de carrières bloquées.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Paris - Droits et Justice

Aller plus loin

France : la SNCF condamnée et devra indemniser les Chibanis marocains

Après près de 12 ans de procédure, la SNCF vient d’être condamnée pour discrimination à l’égard des Chibanis marocains.

La SNCF accusée de discrimination par 360 Marocains

Quelque 360 salariés et retraités marocains de la Société Nationale des Chemins de Fer (SNCF), ont attaqué l’entreprise publique en justice pour discrimination.

Des cheminots marocains gagnent contre la SNCF (vidéo)

C’est une grande victoire de quelque 800 cheminots marocains contre la SNCF. Hier, le Conseil des prud’hommes de Paris a condamné l’entreprise à verser en moyenne 150.000 euros...

Des chibanis marocains accusent leur avocate de vouloir s’accaparer leurs indemnités

Retour à la case tribunal pour un groupe de 22 chibanis marocains retraités de la SNCF, qui viennent de porter plainte contre leur avocate, qu’ils accusent de retenir leurs...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...