« En France, le climat sera proche de celui du Maroc d’ici quelques décennies »

21 juillet 2022 - 07h40 - France - Ecrit par : S.A

François Gemenne, enseignant à Sciences Po Paris, chercheur à l’université de Liège et spécialiste des questions de géopolitique de l’environnement, assure qu’en France, le climat sera proche de celui du Maroc dans quelques décennies.

Depuis quelques semaines, des masses d’air chaud provenant du Sahara marocain provoquent des records de chaleur en France. Les températures ressenties montent jusqu’à 39,3° à Brest, en Bretagne, 39,5 degrés à Saint-Brieuc, 40° à Nantes ou encore 42, 6° à Biscarrosse. « Chaque semaine ne fait que confirmer empiriquement les projections qui avaient été faites par les modèles climatiques il y a maintenant 10 ou 20 ans », a déclaré François Gemenne dans une interview accordée à Radio classique. Il note des écarts de température qui « sont de l’ordre de 15 à 20° par rapport à ce qu’on appelait les normales saisonnières ».

À lire : Une masse d’air chaud du Maroc provoque des records de chaleur en France

« Il y a toujours eu des étés plus chauds que d’autres, mais ce qui est caractéristique ici de l’impact du changement climatique, c’est à la fois le fait que ces vagues de chaleur sont de plus en plus fréquentes – c’est déjà la 3ᵉ ou la 4ᵉ depuis le printemps – et que ces vagues de chaleur sont surtout de plus en plus intenses. C’est ce qui explique que les records de température tombent les uns après les autres, et dans le futur, ces records vont continuer à tomber. On ne peut donc pas comparer ces vagues de chaleurs à répétition avec quelques canicules isolées qui avaient existé en 1911 et 1976 », explique celui qui écrit régulièrement pour le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

À lire : Un air chaud en provenance du Maroc provoque une vague de chaleur en France

L’expert explique en outre le fait que les températures sont plus élevées que la moyenne mondiale en France. […] Il y a des masses d’air chaud qui sont amenées depuis le Sahara et qui ne sont plus repoussés comme elles l’étaient par le passé, parce que le nord du continent, le Groenland et la Sibérie se réchauffent encore plus rapidement. Cela veut dire que ces masses d’air chaud restent sur l’Europe, et cela explique que les canicules vont désormais être plus fréquentes, de l’ordre de 3 à 4 fois plus fréquentes en Europe que sur d’autres régions de même latitude ».

Et de poursuivre : « la France va connaître dans quelques années un climat qui va se rapprocher de celui de l’Italie ou de l’Espagne. Et puis, dans quelques décennies, un climat qui va se rapprocher de celui du Maroc ou de l’Algérie. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Environnement

Aller plus loin

Une masse d’air chaud du Maroc provoque des records de chaleur en France

Une masse d’air chaud provenant du Maroc provoque un nouveau record de chaleur et de températures dans une bonne partie de la France. Ce phénomène qui a démarré mardi perdure.

Le Maroc exporte sa canicule en France

Une chaleur suffocante est attendue sur la France en raison d’un dôme de chaleur provenant du Maroc qui emprisonne l’air chaud. Des températures supérieures au 40 °C vont être...

Un mini-dôme de chaleur se forme entre le Maroc et en Espagne

Un mini-dôme de chaleur est annoncé au Maroc et en Espagne en fin de semaine. Les températures atteindront 48 °C en Andalousie et dans une partie du Royaume.

Un air chaud en provenance du Maroc provoque une vague de chaleur en France

La France s’apprête à traverser cette semaine une vague de chaleur, avec le mercure frôlant même les 30 degrés dans certaines villes. En cause, un vent d’air chaud en provenance...

Ces articles devraient vous intéresser :

Environnement : l’engagement fort Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a adhéré au programme d’évaluation environnementale de l’Association Internationale du Transport Aérien (IEnvA), visant à atteindre la durabilité dans tous les domaines des opérations aériennes et au sol.

Mondial 2030 : les Marocains contraints de se mettre au tri sélectif

Le Maroc va mobiliser près de 6 milliards de dirhams pour la mise en œuvre du projet de tri des déchets dans les six villes devant accueillir les matchs de la coupe du monde 2030 qu’il co-organise avec l’Espagne et le Portugal.

Une boule de feu repérée au-dessus du Maroc

Le ciel marocain a été illuminé dans la nuit du 5 septembre par une boule de feu provoquée par la chute d’une météorite.

Le miel marocain est en péril

Les apiculteurs marocains sont inquiets. Depuis des années, des colonies d’abeilles sont décimées en raison de la sécheresse et des aléas climatiques, ce qui affecte durement la production du miel.

Le groupe OCP vise 100 % de couverture en énergie verte

Avec 86 % de couverture en énergie propre, l’Office chérifien des phosphates (OCP) espère couvrir totalement ses besoins d’ici 2028. C’est dans ce cadre que le groupe a lancé en juillet dernier un avis d’appel d’offres pour un projet solaire de 258 MW.

Maroc : voici les plages les plus propres cette année (classement 2023)

Le Pavillon Bleu, label international dédié à qualité des plages et des ports de plaisance, flottera sur 27 plages marocaines et trois marinas lors de la saison estivale 2023. Les voici

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

Carrières de sable illégales au Maroc : de hauts responsables pointés du doigt

De hauts responsables figurent parmi les exploitants « clandestins » de carrières de sable qui commercialisent du sable de mauvaise qualité partout au Maroc. D’ailleurs, cette activité échappe à la taxation imposée dans la loi de finances 2023.

Transition énergétique : le Maroc sur la bonne voie

Dans un contexte difficile marqué par la crise énergétique et la flambée des prix, le Maroc est passé à la vitesse supérieure sur son chantier de la transition énergétique. Grâce à sa politique axée sur l’investissement privé dans le secteur, le...