France : des agences immobilières épinglées pour discrimination raciale

22 mars 2022 - 06h40 - France - Ecrit par : G.A

Les personnes originaires du Maghreb et d’Afrique sub-saharienne sont discriminées par les agences immobilières en France, selon les résultats d’un sondage publié par SOS Racisme.

C’est dans le cadre de la journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, que SOS Racisme a publié ces résultats selon lesquels 136 agences, situées dans différentes villes de France, ont reçu un appel téléphonique de militants de SOS Racisme, qui se sont fait passer pour des propriétaires réclamant des discriminations à la location pour leur bien. Près de la moitié des agences (48,5 %) ont accédé aux exigences des pseudo-propriétaires, rapporte France info.

À lire : France : hausse des actes et discours à caractère raciste en 2021

Les personnes d’origine maghrébine ou subsaharienne « ont une chance sur deux de tomber sur des agences immobilières avec une politique discriminatoire taillée sur mesure, même si la loi punit ce genre de comportement par des peines pouvant aller jusqu’à trois ans de prison et 45 000 euros d’amende. Mais les pratiques n’ont pas pour autant diminué ces dernières années.

À lire : France : SOS Racisme dévoile des discriminations en agence d’intérim

L’association souligne qu’une agence sur quatre refuse de faire la sélection elle-même, mais laisse le propriétaire choisir ses futurs locataires. « Les profils dits arabes ou noirs ne sont pas retenus pour éviter les problèmes de voisinage » dans 32 agences sur 136. La même proportion (34 agences sur 136) accepte d’effectuer directement une sélection des potentiels locataires en fonction d’un critère racial.

À lire : France : la nouvelle plateforme de lutte contre les discriminations désormais opérationnelle

Lors de l’enquête, 70 agences ont refusé de choisir les locataires sur la base de critères discriminatoires raciaux. Mais une directrice d’agence a admis pratiquer elle-même ce genre de discriminations. « On est dans un quartier assez aisé. Et on ne peut pas placer n’importe qui… Voilà, je comprends complètement ce que vous voulez dire ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - France - Racisme - Enquête

Aller plus loin

Persistance des discriminations envers les Maghrébins dans les universités françaises (PDF)

En France, les candidats maghrébins qui souhaitent faire un Master à l’université ont moins de chances que les autres de recevoir une réponse à leur courrier de demande...

Des Marocains victimes de racisme à Sète

À Sète, une famille marocaine venue passer les tests PCR et antigéniques a été victime d’agression et racisme dans la file d’attente du laboratoire de test Covid. C’est loin...

Un maire français devant la justice pour discrimination raciale envers des Maghrébins

Le maire de Pont-de-Chéruy, Alain Tuduri a été renvoyé lundi devant un tribunal correctionnel, après une mise en examen pour discrimination raciale au préjudice de Maghrébins.

France : hausse des actes et discours à caractère raciste en 2021

En France, 6 000 crimes ou délits à caractères racistes, xénophobes et antireligieux ont été recensés par les forces de l’ordre en 2021, soit une augmentation de 13 % par...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’inclusion des MRE à l’aide au logement passe mal

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier de l’aide directe au logement au même titre que les Marocains résidant au Maroc, ce qui n’est pas du goût de bon nombre d’internautes. Certains d’entre eux n’hésitent pas à appeler à...

Le Maroc va construire deux millions de logements sociaux

Le Maroc devra construire encore près de deux millions de logements sociaux pour satisfaire la demande toujours forte, a indiqué Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la...

Maroc : changement majeur chez Airbnb

La plateforme américaine Airbnb interdit désormais toutes les caméras de surveillance à l’intérieur des logements mis en location. Cette nouvelle règle entrera en vigueur en avril dans tous les pays, y compris le Maroc.

Accusé de racisme, Christophe Galtier a le soutien de Laurent Blanc

À l’instar de Genesio, Kombouaré et Roy, le coach de l’Olympique lyonnais (OL) Laurent Blanc a défendu son collègue et ami Christophe Galtier, entraîneur du PSG accusé de racisme dans une affaire qui remonte à son passage à l’OGC Nice la saison dernière.

Immobilier au Maroc : les notaires contrôleront la provenance de l’argent

Les notaires marocains ont décidé de prendre une part active dans la lutte contre le blanchiment d’argent dans l’immobilier.

Maroc : l’aide à l’achat de logement bientôt effective

Le ministre délégué chargé du budget, Fouzi Lekjaa, a annoncé la mise en place prochaine d’un dispositif d’aides directes au logement pour les primo-acquéreurs.

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Maroc : le secteur immobilier marque des points malgré la crise

En 2023, malgré les chocs endogènes, la conjoncture internationale et la stagnation de l’activité, le secteur de l’immobilier au Maroc a montré sa résilience. Et, les perspectives pour l’année prochaine s’annoncent meilleures.

Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Alors que c’était annoncé pour décembre, puis pour janvier 2023, le décret fixant le montant et les modalités d’attribution de l’aide financière directe aux primo-accédants au logement accuse du retard. Cette aide était initialement annoncée dans la...

Maroc : les revenus d’Airbnb traqués

L’Office des changes vient de lancer une vaste opération d’audit visant les transferts financiers internationaux entre propriétaires et bénéficiaires des locations de biens immobiliers via Airbnb.