France : un Marocain poignarde un « sorcier » qu’il accuse de la mort du roi du Maroc

23 mai 2022 - 19h40 - France - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Un Marocain résidant en France fait face à la justice française pour des faits d’agression à l’arme blanche. Il avait poignardé à quatre reprises un “sorcier” qu’il accuse de la mort de son fils et du roi du Maroc. Le délibéré sera rendu le 8 juin prochain.

Les faits se sont déroulés en 2019. Un Marocain résidant en France depuis 40 ans poignarde un homme à quatre reprises dans sa voiture à Stiring-Wendel. Alertés, les policiers sont arrivés sur lieux. À leur arrivée, la victime était au volant de sa voiture avec plusieurs blessures profondes au niveau du ventre. Les policiers ont trouvé 500 € dans sa voiture. L’auteur présumé se trouvait à quelques mètres du véhicule. La victime a regagné son domicile après 50 jours d’hospitalisation et 15 jours dans le coma. Selon les explications de l’auteur présumé, la victime est « un terroriste et un sorcier » qu’il voulait arrêter.

À lire : Un conseiller communal agressé à l’arme blanche à Larache

Les deux hommes ont vécu dans le même foyer il y a 40 ans. La victime est « une sorte d’imam qui fait des prières chez les gens », explique la présidente du tribunal, Aurélie Fine. À la barre, le prévenu, un homme âgé de 67 ans, explique qu’il lui verse la somme de 300 € chaque mois depuis 20 ans pour qu’il protège ses proches, rapporte Le Républicain Lorrain. Mission qu’il n’a réussie à accomplir : le sexagénaire a perdu son fils qui a mis fin à ses jours il y a quelques années. Il reproche à la victime de n’avoir pas protégé son fils. Selon lui, le “sorcier” est aussi responsable de la mort de l’ex-roi du Maroc, Hassan II, décédé en 1999 et de bien d’autres personnes.

À lire : Espagne : procès du Marocain qui a poignardé à mort un autre Marocain

Le prévenu ne souffre d’aucun trouble du comportement. D’après l’expertise psychiatrique, il est un homme introverti et influençable, ayant subi un déracinement total lors de sa venue en France. Il y a un « doute sur la volonté de donner la mort, mais pas sur l’intention de porter des coups », estime le Procureur de la République, qui requiert trois ans d’emprisonnement, dont deux avec sursis. Le verdict est attendu le 8 juin prochain.

Sujets associés : France - Droits et Justice - Violences et agressions

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Un conseiller communal agressé à l’arme blanche à Larache

Le conseiller communal de la Fédération de gauche dans la ville de Larache, Mounir Boumloui, a été attaqué à l’arme blanche. Le principal suspect à mis sa menace à...

Malaga : un Marocain dans un état critique après avoir été poignardé par son fils

La police espagnole a arrêté un jeune Marocain de 17 ans pour avoir poignardé son père de plusieurs coups de couteau à leur domicile, sis au quartier Churriana à...

Espagne : procès du Marocain qui a poignardé à mort un autre Marocain

Le procès du Marocain qui a poignardé à mort un autre Marocain à Alhama de Granada, s’ouvre demain, lundi, au tribunal provincial de Grenade. Le parquet a requis contre lui une...

Une Marocaine poignardée à mort en pleine rue à Londres

Une Marocaine de 43 ans a été poignardée à mort lundi dernier par son ex-mari de 41 ans en pleine rue au quartier Maida Vale, à Londres. Le meurtrier présumé est décédé après avoir...

Nous vous recommandons

France

L’appel du Maroc et de la France pour le climat

À l’initiative du représentant permanent du Maroc, Omar Hilale et du représentant permanent de la France, Nicolas de Rivière, tous deux co-présidents du Groupe des amis sur le climat à l’ONU, une réunion virtuelle a eu lieu vendredi 10 juillet 2020 en ces...

Chantage au roi Mohammed VI : deux journalistes français risquent de passer en correctionnelle

Deux journalistes français, Eric Laurent et Catherine Graciet sont sous la menace d’un procès en correctionnelle à Paris pour “chantage”. Il leur est reproché d’avoir voulu soutirer des millions d’euros au roi Mohammed VI en échange de l’abandon d’un livre...

Un couple de MRE poursuivi pour un mariage forcé à Nîmes

Un Marocain résidant en France et sa compagne comparaissent, à partir de mardi 8 septembre, devant le tribunal correctionnel, pour une affaire de mariage forcé.

L’islam, « une maladie sexuellement transmissible » selon une professeure de droit

Suite à la plainte déposée par la Ligue des droits de l’Homme, signalant les propos " antisémites et islamophobes", d’une professeure de droit de l’Université d’Aix-Marseille, une enquête sera ouverte. C’est ce qu’a indiqué le parquet...

Gérald Darmanin qualifie d’« ennemi de la République » l’imam Iquioussen (vidéo)

Désavoué par le tribunal administratif qui considère que l’expulsion de l’imam Hassan Iquioussen du territoire français porterait une « atteinte disproportionnée » à sa « vie privée et familiale », le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’en remet au Conseil...

Droits et Justice

Maroc : un record de 1,5 million de personnes arrêtées en 9 mois

Depuis quelques mois, un grand relâchement du respect des mesures sécuritaires mises en place dans le royaume a été constaté. Ainsi, entre le 25 juillet 2020 et le 22 avril 2021, plus de 1 530 000 personnes ont été interpellées au Maroc pour non respect de...

Une plainte contre Anas Sefrioui et sa famille

EPC Maroc a assigné l’homme d’affaires, Anas Sefrioui, et les membres de sa famille Saad Sefrioui, Kenza Sefrioui et Malik Sefrioui en justice suite à la destruction sans sommation de ses locaux à Bouskoura. En attendant la finalisation des travaux...

Prison ferme pour Naoufal Chabat

Le tribunal de première instance de Fès a condamné, ce mercredi 22 décembre 2021, Naoufal Chabat, président de commune, également fils aîné de Hamid Chabat, ex-secrétaire général du parti de l’Istiqlal à deux mois de prison ferme. Il était poursuivi en état...

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Espagne : un rapport s’alarme de la souffrance des saisonnières marocaines

L’Association andalouse des droits de l’homme (APDHA) vient de publier son rapport 2022 sur la situation des droits de l’homme aux frontières. Cette année, le rapport s’est appesanti sur la situation des femmes migrantes, notamment les...

Violences et agressions

Espagne : procès du Marocain qui a poignardé à mort sa femme

Le Marocain Mustapha B., 42 ans, risque 25 ans de prison pour le meurtre de sa petite amie, poignardée à huit reprises avec un couteau. Lundi, lors de la première journée du procès, l’accusé a soutenu que la victime se serait poignardée avec le couteau...

Maroc : le Français qui a massacré un troupeau de moutons écope d’un mois de prison ferme

Le verdict est tombé dans l’affaire du "massacre de moutons de Plage David". Le ressortissant français a écopé d’un mois de prison ferme.

Sebta en proie à des violences urbaines

Plusieurs agents de la police nationale de Sebta ont été agressés par des jets de pierre dans la nuit de vendredi à samedi, alors qu’ils menaient une opération au quartier Principe Alfonso. Ils ont été conduits à l’hôpital universitaire de la ville autonome...

Accusée de maltraiter Soulaimane Raissouni, la DGAPR se défend

La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) ne se reconnait pas dans les accusations de maltraitance à l’encontre de Soulaimane Raissouni dont l’accuse l’épouse du journaliste accusé de viol et d’«  attentat à la pudeur...

Kénitra : un meurtrier trahi par son téléphone

Le village de Tannaja dans la province de Kenitra est encore sous le choc suite au meurtre d’un homme de 52 ans. Le suspect n’est rien d’autre que le fils de la victime, qui a essayé de masquer son crime, mais il a été trahi par son...