France : un Marocain poignarde un « sorcier » qu’il accuse de la mort du roi du Maroc

23 mai 2022 - 19h40 - France - Ecrit par : S.A

Un Marocain résidant en France fait face à la justice française pour des faits d’agression à l’arme blanche. Il avait poignardé à quatre reprises un “sorcier” qu’il accuse de la mort de son fils et du roi du Maroc. Le délibéré sera rendu le 8 juin prochain.

Les faits se sont déroulés en 2019. Un Marocain résidant en France depuis 40 ans poignarde un homme à quatre reprises dans sa voiture à Stiring-Wendel. Alertés, les policiers sont arrivés sur lieux. À leur arrivée, la victime était au volant de sa voiture avec plusieurs blessures profondes au niveau du ventre. Les policiers ont trouvé 500 € dans sa voiture. L’auteur présumé se trouvait à quelques mètres du véhicule. La victime a regagné son domicile après 50 jours d’hospitalisation et 15 jours dans le coma. Selon les explications de l’auteur présumé, la victime est « un terroriste et un sorcier » qu’il voulait arrêter.

À lire : Un conseiller communal agressé à l’arme blanche à Larache

Les deux hommes ont vécu dans le même foyer il y a 40 ans. La victime est « une sorte d’imam qui fait des prières chez les gens », explique la présidente du tribunal, Aurélie Fine. À la barre, le prévenu, un homme âgé de 67 ans, explique qu’il lui verse la somme de 300 € chaque mois depuis 20 ans pour qu’il protège ses proches, rapporte Le Républicain Lorrain. Mission qu’il n’a réussie à accomplir : le sexagénaire a perdu son fils qui a mis fin à ses jours il y a quelques années. Il reproche à la victime de n’avoir pas protégé son fils. Selon lui, le “sorcier” est aussi responsable de la mort de l’ex-roi du Maroc, Hassan II, décédé en 1999 et de bien d’autres personnes.

À lire : Espagne : procès du Marocain qui a poignardé à mort un autre Marocain

Le prévenu ne souffre d’aucun trouble du comportement. D’après l’expertise psychiatrique, il est un homme introverti et influençable, ayant subi un déracinement total lors de sa venue en France. Il y a un « doute sur la volonté de donner la mort, mais pas sur l’intention de porter des coups », estime le Procureur de la République, qui requiert trois ans d’emprisonnement, dont deux avec sursis. Le verdict est attendu le 8 juin prochain.

Sujets associés : France - Droits et Justice - Violences et agressions

Aller plus loin

Une Marocaine poignardée à mort en pleine rue à Londres

Une Marocaine de 43 ans a été poignardée à mort lundi dernier par son ex-mari de 41 ans en pleine rue au quartier Maida Vale, à Londres. Le meurtrier présumé est décédé après...

Espagne : procès du Marocain qui a poignardé à mort un autre Marocain

Le procès du Marocain qui a poignardé à mort un autre Marocain à Alhama de Granada, s’ouvre demain, lundi, au tribunal provincial de Grenade. Le parquet a requis contre lui une...

Un conseiller communal agressé à l’arme blanche à Larache

Le conseiller communal de la Fédération de gauche dans la ville de Larache, Mounir Boumloui, a été attaqué à l’arme blanche. Le principal suspect à mis sa menace à exécution.

Paris : un boucher marocain en garde à vue après avoir poignardé son collègue

Lors d’une dispute, un boucher marocain a asséné un coup de couteau à son collègue afghan, le laissant dans un état critique. L’agresseur présumé a été arrêté puis placé en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

Maroc : le parquet exige une tenue correcte dans les tribunaux

Les magistrats marocains doivent soigner leur apparence, en portant une tenue officielle correcte. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par le président du ministère public, El Hassan Daki.

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Le roi Mohammed VI ordonne une réforme de la Moudaouana

Les droits de la famille et de la femme se sont invités dans le discours adressé samedi soir par le roi Mohammed VI à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône. Le Souverain a appelé au respect des droits de la femme et à une réforme audacieuse...