« Fraternité » algéro-marocaine : un youtubeur lynché sur les réseaux sociaux

1er juin 2023 - 20h30 - Monde - Ecrit par : A.P

Face à la colère des internautes après sa dernière vidéo polémique sur la proximité culturelle entre l’Algérie et le Maroc, le youtubeur jordanien Joe Hattab a dû supprimer la publication et présenter ses excuses.

L’influenceur a publié récemment un reportage sur sa visite « touristique » en Algérie où il raconte avoir parcouru les villes d’Alger, de Constantine, d’Oran, ainsi que Tlemcen dans le Nord du pays et Maghnia, située à une vingtaine de kilomètres d’Oujda au Maroc, avant de finir son périple aux frontières algéro-marocaines. Dans la vidéo, on le voit visiter un marché proposant plusieurs épices marocaines et des tajines dans la ville de Maghnia. On y entend également un extrait de la chanson « Khawa Khawa » (Frères, frères) de Reda Taliani et Baby Gang.

À lire : Des hackers algériens s’en prennent à des sites marocains

La fraternité entre les deux peuples et la proximité de leurs cultures mise en avant dans la vidéo, a suscité des commentaires négatifs de la part des internautes algériens qui accusent le youtubeur notamment de prendre parti dans la crise entre les deux pays, alors qu’il n’est « ni Algérien, ni Marocain, ni expert en géopolitique ».

À lire : Le président algérien savoure la cuisine marocaine en Égypte

Face à la vive controverse suscitée par la vidéo, Joe Hattab a décidé de la supprimer quelques heures après sa publication. « Je m’excuse auprès de tous, j’ai supprimé la vidéo, car elle est sortie de son contexte. Son but était de faire connaître les liens proches de fraternité qui unissent les deux peuples. […] Le contenu de la vidéo a pris une tournure politique et quand j’ai vu qu’elle allait causer plus de mal que de bien, je l’ai retirée 6 heures après sa publication », a-t-il expliqué dans un post sur Instagram.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Youtube - Cuisine marocaine

Aller plus loin

Violents affrontements entre Marocains et Algériens dans une prison à Almeria

De violents affrontements ont éclaté dimanche entre prisonniers marocains et algériens à la prison El Acebuche à Almeria. Les responsables du centre pénitentiaire demandent à...

Le président algérien savoure la cuisine marocaine en Égypte

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a dégusté la cuisine marocaine dimanche 6 novembre, journée d’ouverture de la 27ᵉ Conférence des Parties à la Convention-cadre des...

Jaouad Bedda (BeIn), victime d’une campagne de diffamation de la part d’Algériens

Le commentateur sportif marocain de beIN Sports Jaouad Bedda est la cible d’une campagne hostile menée par des supporters algériens pour avoir expliqué la non-participation du...

Un célèbre youtubeur arnaqué à Casablanca (vidéo)

Dans une vidéo intitulée « Évitez ces escrocs à Casablanca », publiée sur sa chaîne, un youtubeur sud-africain raconte ses mésaventures dans la capitale économique. Il s’est...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un ancien employé du roi Hassan II propose des spécialités marocaines à Thomery

Un ancien employé du roi Hassan II a ouvert un nouveau food truck sur la place de l’Église de Thomery (Seine-et-Marne), où il ne propose pas de burgers mais des spécialités marocaines.

Maroc : les avertissements de la DGI aux influenceurs

Les influenceurs marocains sont sommés par la Direction générale des impôts (DGI) de déclarer leurs revenus et de payer leurs impôts. Ils ont reçu des lettres de relance, certainement le dernier avertissement avant la phase de répression.

Les influenceurs marocains traqués par le Fisc

Les influenceurs marocains sont dans le viseur de la direction générale des impôts, qui a déployé de grands moyens pour lutter contre la fraude et la sous-déclaration.

"YouTube", l’autre source de revenus des artistes marocains

De nombreux artistes marocains se tournent vers la plateforme YouTube qui est devenu un moyen pour eux de gagner de l’argent et d’éviter la marginalisation.

Cheikh Mohammed Al Fizazi critique vivement la série de Mohamed Bassou

Le président de l’Association marocaine de la Paix et de la Transmission, Cheikh Mohammed Al Fizazi, a critiqué le comédien Mohammed Bassou pour sa série « Si Al Kala » diffusée sur sa page YouTube pendant ce mois de Ramadan, estimant qu’il ne fait que...

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du Coran de manière désinvolte. La vidéo a suscité la colère des internautes.

YouTube : des Marocains gagnent jusqu’à 100 000 dirhams par mois, le fisc en alerte

Au Maroc, les services de la Direction générale des impôts (DGI) ont adressé un avis aux influenceurs, des youtubeurs et aux créateurs de contenus pour les appeler à déclarer leurs revenus et à payer leurs impôts.

Le Maroc, l’une des meilleures destinations gastronomiques au monde

Le Maroc fait partie des neuf meilleures destinations gastronomiques au monde, selon le célèbre magazine National Geographic.