Gad Elmaleh attaqué en justice pour plagiat (vidéo)

16 septembre 2015 - 19h00 - Culture - Ecrit par : Bladi.net

Le chanteur Said Mosker a réitéré son souhait de passer par la voie légale contre Gad El Maleh qu’il accuse d’avoir plagié sa chanson "Mama mama" pour l’un des tubes de l’été en France "danse de la joie".

En entretien avec le journal Aujourd’hui le Maroc, le chanteur affirme avoir déjà consulté des avocats. Pour Said Mosker, le dernier clip de Gad El Maleh "la danse de la joie" a les mêmes sonorités qu’une de ses anciennes chansons "Mama mama". Nous vous proposons de les regarder tous les deux et vous faire votre propre opinion.

Danse de la joie de Gad Elmaleh

Saïd Mosker - Mama

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Musique - Droits et Justice - Gad Elmaleh - Said Mosker - Vidéos

Aller plus loin

Gad Elmaleh fait retirer les vidéos qui l’accusent de plagiat

C’est en invoquant les droits voisins que Gad Elmaleh a réussi à faire retirer, de Twitter, les vidéos qui l’accusent de plagiat. Celles-ci sont l’œuvre d’une personne dont le...

Gad Elmaleh accusé à nouveau de plagiat (vidéo)

L’humoriste algérien Abdelkader Secteur a accusé de plagiat l’humoriste et acteur marocain Gad Elmaleh. Il lui reproche notamment d’avoir repris deux de ses sketchs.

"Danse de la joie (Lalala)" de Gad Elmaleh

Celle qui sera sans doute la chanson de l’été en France est signée Gad Elmaleh. Avec LiMa Project , il vient de lancer "Danse de la joie (Lalala)" que nous vous proposons de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Les confidences de Gad Elmaleh sur sa rencontre avec le pape François

L’humoriste marocain Gad Elmaleh s’est confié après sa rencontre avec le pape François, au Vatican le 23 décembre, à qui il a présenté son film « Reste un peu », sorti en France le 16 novembre et dont le scénario repose sur son cheminement spirituel...

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Eurovision : triomphe de Loreen, doigt d’honneur pour la Zarra (photo)

La Suédoise Loreen a triomphé au Concours de l’Eurovision de la Chanson avec sa mélodie intitulée “Tattoo”, inscrivant ainsi une nouvelle page dans les annales du concours. La chanteuse d’origine marocaine a remporté la compétition pour la deuxième...

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Gad Elmaleh : gros chèque pour les victimes du séisme au Maroc

L’humoriste marocain Gad Elmaleh a tenu sa promesse de venir en aide aux victimes du puissant et dévastateur tremblement de terre qui a frappé le Maroc.

Samira Said et Saad Lamjarred très critiqués

Le compositeur marocain Nabil El Khalidi a dénié à la chanteuse Samira Said et au chanteur Saad Lamjarred le statut d’artiste de renommée mondiale. Il estime par ailleurs qu’aucun artiste arabe, ancien ou nouveau ne l’a été.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.