Recherche

Le gouvernement espagnol sous le feu des critiques après l’expulsion de mineurs marocains

© Copyright : DR

16 août 2021 - 09h20 - Société - Par: S.A

José Luis Martinez-Almeida, maire de Madrid et porte-parole du Parti populaire (PP) espagnol a réagi à l’expulsion des mineurs de Sebta. Dans son viseur, le président du gouvernement, Pedro Sánchez.

L’élu appelle Pedro Sánchez au respect des lois relatives au retour au Maroc des mineurs de Sebta, rapporte l’agence EFE. « Ce que je dirais au gouvernement, c’est que vous ne pouvez pas passer d’un extrême à l’autre, si vous respectez la loi, vous garantirez le succès dans les décisions que vous prendrez », a-t-il déclaré. S’agissant de la position du PP, José Luis Martinez-Almeida a indiqué que son parti va se conformer à la loi, et que c’est ce que le gouvernement doit aussi faire.

À lire : Ceuta va bientôt expulser 96 % des migrants marocains

Selon l’élu, Pedro Sánchez dit « une chose et son contraire » en matière d’immigration. Il rappelle que dix jours après qu’il est devenu président du gouvernement, il a autorisé le débarquement à Valence d’un navire avec plus de 600 immigrants et que trois ans plus tard il expulse des mineurs au Maroc.

eLa leader de Podemos, Ione Belarra s’est aussi invité dans ce débat. Dans une lettre adressée à l’Intérieur, le ministère des Droits sociaux et de l’agenda 2030 estime que le retour des mineurs au Maroc est un sujet « très sérieux ». Cela pourrait impliquer « une violation des droits des filles et garçons étrangers en Espagne », a ajouté l’écosocialiste.

Mots clés: Expulsion , Ceuta (Sebta) , Enfant , Madrid

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact