Guerre Hamas-Israël : le CFCM dénonce une hiérarchisation entre les victimes

2 novembre 2023 - 16h00 - France - Ecrit par : A.P

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) dénonce la « hiérarchisation » entre les victimes civiles de la guerre Hamas-Israël, contraire aux principes et valeurs républicains, et appelle à un cessez-le-feu « immédiat pour mettre fin aux massacres des civils ».

« Le CFCM déplore que des hommes et des femmes de divers horizons puissent défendre, notamment dans les médias de notre pays, la hiérarchisation entre les victimes civiles. Leurs arguments nous rappellent ceux déjà utilisés dans des contextes sombres de l’histoire de l’humanité. Cette idée absurde, par laquelle ses promoteurs tentent de justifier les crimes commis contre des civils dont des enfants, est en rupture totale avec tous les principes et valeurs qui fondent notre pacte républicain, dont fait partie l’égale dignité des Hommes », a indiqué l’institution dans un communiqué daté du 1ᵉʳ novembre 2023.

À lire : L’imam de Bordeaux dévoile les multiples injustices du conflit Hamas-Israël

Le CFCM déplore aussi les propos d’un membre du Conseil d’État qui a déclaré sur Cnews que beaucoup de « musulmans travaillent sur les chantiers, ont accès à des explosifs, peuvent avoir accès à des armes à feu » et que « s’il y avait un mot d’ordre pour tuer des Juifs, il pourrait y avoir un attentat tous les jours ». Cette déclaration « choquante » et « injustifiable » de ce membre de la plus haute juridiction administrative française qui « accuse à tort tous les honnêtes travailleurs de confession musulmane en les assimilant à des terroristes en puissance », « expose les musulmans de France à la haine, et conduit à des tensions et des divisions au sein de notre société », critique-t-il.

À lire : Guerre Hamas-Israël : qu’en pensent les juifs marocains ?

L’institution s’interroge également sur le bien-fondé de l’interdiction des manifestations pro-palestiniennes par la préfecture de police de Paris qui a précédemment « autorisé des manifestations de groupes d’ultra-droite », mettant en avant « son incapacité à prouver l’existence d’un risque caractérisé de troubles à l’ordre public ». Ces décisions « peuvent exacerber un sentiment de deux poids deux-mesures et ses conséquences », prévient le CFCM, appelant par ailleurs à un « cessez-le-feu immédiat pour mettre fin aux massacres des civils et à un dialogue pour une paix juste, équitable et durable qui passe par la solution à deux États vivant côte à côte en paix et en toute sécurité ».

Sujets associés : France - Religion - Israël - Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) - Palestine - Islam

Aller plus loin

Lidl fait passer des avocats israéliens pour des marocains

À l’heure où la riposte d’Israël contre le mouvement du Hamas s’intensifie, un supermarché Lidl du Bas-Rhin, a été accusé de vouloir faire passer des avocats venant d’État...

Gaza : l’appel pressant d’Angelina Jolie

Face à la poursuite de la guerre entre Israël et le mouvement palestinien du Hamas, l’actrice américaine Angelina Jolie, ambassadrice de bonne volonté du Haut-Commissariat de...

Guerre Hamas-Israël : qu’en pensent les juifs marocains ?

Les Juifs marocains s’expriment sur la guerre entre le mouvement palestinien du Hamas et Israël qui se poursuit en dépit des nombreux appels à un cessez-le-feu.

Réaction du prince Hicham Moulay suite à l’attaque du Hamas contre Israël

Outre la réaction officielle du Maroc, le prince Hicham Moulay s’est exprimé sur l’attaque du Hamas contre Israël. Le cousin du roi Mohammed VI appelle à « œuvrer à une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2023 au Maroc

Les calculs astronomiques indiquent que la fête de l’Aïd al-Adha 2023 sera célébrée au Maroc cet été. Quelle date retenir ?

Nouhaila Benzina : un hijab par amour

La Marocaine Nouhaila Benzina pourrait être la première footballeuse de l’histoire à jouer avec un hijab, si elle monte sur le terrain lors du match contre la Corée du Sud en Coupe du monde féminine, prévu ce dimanche.

Le hijab sur les podiums, témoignage de Mariah Idrissi

La Londonienne d’origine pakistanaise et marocaine Mariah Idrissi, premier mannequin en hijab à prendre part à une campagne publicitaire, se dit persuadée que malgré certaines pressions, la mode pudique va continuer à se développer.

Le ramadan débutera jeudi en France

Le ramadan débutera officiellement le jeudi 23 mars en France, annonce le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz.

Michel Houellebecq s’excuse auprès des musulmans

L’écrivain Michel Houellebecq revient sur les propos dangereux qu’il avait tenus envers les musulmans lors d’une discussion entre l’essayiste Michel Onfray et lui, et présente ses « excuses à tous ceux » qui se sont sentis offensés.

Le Maroc inaugure la première synagogue universitaire du monde arabe

L’Université polytechnique Mohammed VI (UM6P) a inauguré une synagogue universitaire, une première au Maroc et dans le monde arabe. Le lieu de culte, situé à côté de sa nouvelle mosquée, reflète la coexistence des religions au Maroc.

Ramadan 2024 en France : Le Maroc perd la main sur l’encadrement religieux des MRE

À l’approche du mois de Ramadan, des voix s’élèvent pour réclamer une formation religieuse adaptée aux Marocains résidant à l’étranger, notamment en France.

Zakat Al Fitr : voici le montant à payer en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) vient d’annoncer la date du début du ramadan en France, qui commence le 10 mars 2024. Il vient également de donner le montant de la Zakat Al Fitr que devront payer les musulmans en France.

Gad Elmaleh évoque « le modèle marocain de fraternité judéo-musulmane »

À l’occasion de la sortie de son film « Reste un peu » qui sort le 16 novembre, l’humoriste marocain Gad Elmaleh revient sur la richesse spirituelle du Maroc, « une terre de fraternité judéo-musulmane » dont le modèle n’existe « nulle part ailleurs ».

Début de Ramadan au Maroc : décision ce mercredi

Alors que la majorité des pays musulmans débutent officiellement le ramadan ce jeudi 23 mars 2023, les Marocains, eux, devront attendre ce soir la décision du ministère des Habous et des Affaires islamiques.