Les professionnels de l’hôtellerie-restauration français veulent recruter des Marocains

18 avril 2022 - 07h40 - France - Ecrit par : S.A

De milliers de professionnels marocains et tunisiens se disent prêts à venir travailler en France pour pallier le manque de personnel dans le secteur d’hôtellerie-restauration.

« […] À l’issue de la crise de Covid-19, on a eu beaucoup d’évaporation de salariés qu’on n’arrive pas à retrouver. La situation est très compliquée pour les établissements qui ne trouvent pas de salariés. Le constat est amer parce que c’est l’économie qui va s’en trouver dégradée. Certains patrons vont devoir réduire leur activité ; les jours, les heures d’ouverture et le nombre de couverts », a déclaré Hubert Jan, président de l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH) du Finistère depuis 2002 dans une interview accordée au journal Le Télégramme.

À lire : Les agriculteurs français redoutent une pénurie de saisonniers marocains

L’organisation mise sur 360 000 projets d’embauches pour pallier la pénurie de professionnels dans le secteur d’hôtellerie-restauration. D’ores et déjà, il y a des Marocains qui manifestent leur intérêt pour le secteur. « Au Maroc et en Tunisie, il y a près de 2 000 professionnels prêts à venir travailler en France », a fait savoir Hubert Jan, qui dit être « un militant de l’immigration choisie pour nos métiers. »

À lire : La France ouvre la porte aux saisonniers marocains

L’UMIH attache du prix au logement des travailleurs saisonniers. « Nous avions, depuis quatre ans, le projet de construire une maison des travailleurs saisonniers à Juan-les-Pins (Alpes-Maritimes), pour une trentaine de logements. Elle a été ouverte au mois de mai dernier. L’UMIH a porté le projet avec le financement du 1 % logement et les collectivités territoriales », a-t-il fait encore savoir. Le souhait de l’organisation, dira Hubert Jan, c’est de développer ce type d’opération dans des zones à forte densité touristique avec des recrutements à la pelle où la situation est compliquée. « Le moindre logement se loue sur Airbnb à des tarifs qu’une entreprise ne peut pas payer pour ses salariés », a-t-il indiqué.

Sujets associés : France - Hôtellerie - Restauration

Aller plus loin

Les professionnels de l’hôtellerie-restauration français en quête de main-d’œuvre marocaine

Face au manque de candidats aux 270 000 offres d’emploi publiées pour la saison estivale 2022, l’Union des métiers de l’hôtellerie (UMIH) est en pourparlers avec le Maroc pour...

KFC va ouvrir 10 nouveaux restaurants au Maroc

Après l’ouverture de trois restaurants l’année dernière, la chaine de restauration KFC a annoncé l’ouverture, cette année, de dix nouvelles succursales, ceci, pour concrétiser...

La France attend les saisonniers marocains

La récolte des premières pommes a démarré dans le Tarn-et-Garonne avec un manque criard de saisonniers, tous bloqués au Maroc à cause du Covid-19.

Les agriculteurs français redoutent une pénurie de saisonniers marocains

À l’heure où la France durcit les restrictions sanitaires, les chefs d’exploitation agricole craignent une pénurie de saisonniers étrangers notamment marocains pour les récoltes...

Ces articles devraient vous intéresser :

La contestation monte contre Booking au Maroc

Les opérateurs du secteur de l’hôtellerie au Maroc ont dénoncé, dans une lettre adressée au ministère du Tourisme, le monopole de la plateforme Booking, appelant à des actions urgentes de l’autorité pour mettre fin à ces abus.

Maroc : le cri d’alarme des cafetiers et restaurateurs

Les propriétaires de cafés et de restaurants au Maroc alertent de nouveau sur leur situation. Ils appellent les autorités à sauver leur secteur sérieusement mis à rude épreuve.

Cafés et restaurants marocains : au bord de la faillite, ils appellent à l’aide

Au Maroc, les propriétaires de cafés et restaurants dont le secteur est au bord du gouffre plaide pour un allègement fiscal. Les taxes et impôts imposés par certaines communes tuent leurs commerces.

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) Moulay Mehdi El Fathemy, le...

Maroc : l’embellie du tourisme profite peu à l’hôtellerie

Alors que de nombreux touristes sont arrivés au Maroc cet été, l’hôtellerie a peu profité de l’embellie du tourisme. Les performances d’avant crise Covid-19 n’ont pas été atteintes.

Le «  All Inclusive  » séduit les Marocains

Les hôtels marocains semblent avoir trouvé la formule adéquate pour attirer plus de vacanciers, en leur proposant un concept qui leur permet de profiter pleinement des vacances sans se préoccuper du reste.

Maroc : du changement pour l’impôt sur les revenus locatifs

Au Maroc, l’imposition des revenus locatifs a connu des modifications majeures depuis 2023. Des changements qui ont un impact significatif sur les contribuables concernés.

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Soufiane Hamaini veut construire un hôtel 4 étoiles à Dakhla

L’ex-champion du monde de Kitesurf, Soufiane Hamaini, projette de construire un hôtel 4 étoiles à Dakhla. Dénommé Waimae Bay (du nom d’une célèbre plage de surf à Tahiti), ce complexe devrait être inauguré en 2023.

Maroc : des hôtels pour les sinistrés du séisme

La ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, a évoqué l’éventualité d’une réouverture de certains hôtels fermés en vue d’accueillir les sinistrés du séisme qui a frappé le royaume dans la nuit du...