Recherche

Les professionnels de l’hôtellerie-restauration français veulent recruter des Marocains

© Copyright : DR

18 avril 2022 - 07h40 - Monde - Par: S.A

De milliers de professionnels marocains et tunisiens se disent prêts à venir travailler en France pour pallier le manque de personnel dans le secteur d’hôtellerie-restauration.

« […] À l’issue de la crise de Covid-19, on a eu beaucoup d’évaporation de salariés qu’on n’arrive pas à retrouver. La situation est très compliquée pour les établissements qui ne trouvent pas de salariés. Le constat est amer parce que c’est l’économie qui va s’en trouver dégradée. Certains patrons vont devoir réduire leur activité ; les jours, les heures d’ouverture et le nombre de couverts », a déclaré Hubert Jan, président de l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH) du Finistère depuis 2002 dans une interview accordée au journal Le Télégramme.

À lire : Les agriculteurs français redoutent une pénurie de saisonniers marocains

L’organisation mise sur 360 000 projets d’embauches pour pallier la pénurie de professionnels dans le secteur d’hôtellerie-restauration. D’ores et déjà, il y a des Marocains qui manifestent leur intérêt pour le secteur. « Au Maroc et en Tunisie, il y a près de 2 000 professionnels prêts à venir travailler en France », a fait savoir Hubert Jan, qui dit être « un militant de l’immigration choisie pour nos métiers. »

À lire : La France ouvre la porte aux saisonniers marocains

L’UMIH attache du prix au logement des travailleurs saisonniers. « Nous avions, depuis quatre ans, le projet de construire une maison des travailleurs saisonniers à Juan-les-Pins (Alpes-Maritimes), pour une trentaine de logements. Elle a été ouverte au mois de mai dernier. L’UMIH a porté le projet avec le financement du 1 % logement et les collectivités territoriales », a-t-il fait encore savoir. Le souhait de l’organisation, dira Hubert Jan, c’est de développer ce type d’opération dans des zones à forte densité touristique avec des recrutements à la pelle où la situation est compliquée. « Le moindre logement se loue sur Airbnb à des tarifs qu’une entreprise ne peut pas payer pour ses salariés », a-t-il indiqué.

Mots clés: France , Restauration , Hôtellerie

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact