IKEA assigne en justice Vlaams Belang

16 novembre 2022 - 22h20 - Belgique - Ecrit par : A.T

La chaîne suédoise de magasins de meubles, IKEA, a porté une plainte contre le parti d’extrême droite flamand, Vlaams Belang, pour avoir repris son nom dans sa dernière campagne de communication.

Vlaams Belang a, en effet, lancé une nouvelle campagne de communication pour promouvoir un durcissement de la politique migratoire. Son nom ? IKEA, pour « Immigratie Kan Echt Anders » (L’immigration peut vraiment être décidée autrement). Il s’agit d’une déformation qui n’est pas du goût des responsables de la marque en Belgique, rapporte Belga.

A lire : Ikea ouvre un nouveau magasin à Tétouan

L’enseigne a également dénoncé l’utilisation par cette formation politique de ses couleurs bleu et jaune, ainsi que les personnages souriants de ses notices d’utilisation. Considérant cela comme une violation de son image, le géant suédois a déclaré, lundi, désapprouver « résolument l’utilisation des marques et de l’identité visuelle d’Ikea dans la communication du parti à des fins politiques. »

Réagissant à cette manipulation, Inter IKEA Systems, le franchiseur mondial et propriétaire de la marque IKEA, a annoncé une action en justice contre le parti politique.

Sujets associés : Belgique - Droits et Justice - Ikea

Aller plus loin

Ikea ouvre un nouveau magasin à Tétouan

IKEA a annoncé l’ouverture dans les prochaines semaines, d’un nouveau magasin,le deuxième du genre au Maroc, érigé à Tétouan au sein de la zone commerciale de Fnideq.

Ikea fait patienter ses clients du nord du Maroc

Ikea, leader mondial du mobilier et la décoration, va ouvrir du 9 au 15 juillet prochain un pop-up à Tanger Med Zones, pour permettre aux habitants de la région de profiter de...

Ikea recrute 500 personnes pour son nouveau magasin au Maroc

Le géant suédois d’ameublement Ikea a lancé une campagne de recrutement pour pourvoir plus de 500 postes dans son nouveau magasin situé sur la route de Cabo Negro, dont...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Maroc : le parquet exige une tenue correcte dans les tribunaux

Les magistrats marocains doivent soigner leur apparence, en portant une tenue officielle correcte. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par le président du ministère public, El Hassan Daki.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.