Des immeubles de hauts responsables démolis à Tanger

1er mai 2024 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

À Tanger, les autorités locales ont ordonné la démolition de plusieurs immeubles construits sans autorisation dans plusieurs quartiers dont certains appartenant à des élus.

Tanger veut en finir avec les constructions anarchiques. Ainsi, les autorités locales ont déployé des bulldozers dans certains quartiers pour démolir les bâtiments, qui ne disposaient pas d’autorisations légales, rapporte le quotidien Al Akhbar, précisant que certains immeubles appartenaient à des élus exerçant leurs missions dans les arrondissements de la ville. Deux immeubles d’habitations récemment construits ont été démolis, dans le quartier de Mesnana et l’arrondissement de Beni Makada, en présence de leurs propriétaires. Un conseiller communal d’un arrondissement de la ville était le propriétaire de l’un de ces deux immeubles.

À lire :Tanger : nouvelle vague de démolition de bâtiments

Après la démolition des immeubles, il a été procédé à l’établissement de procès verbaux. Les dossiers de ces infractions devraient être transmis au Parquet, avec comme finalité de déterminer les causes et les circonstances précises de celles-ci.

À lire :Maroc : la démolition des constructions illégales continuent (vidéo)

Après la réception de rapports, les autorités ont mis en place une commission dont la mission est d’examiner cette affaire et d’enquêter sur la possible existence de réseaux mafieux, qui vendraient d’illusoires possibilités à leurs victimes. Aussi, doivent-ils examiner des faux documents ayant circulé, qui seraient attribués aux pouvoirs publics et aux conseils élus de la ville. Par le passé, des rapports d’enquête de terrain réalisés par les services administratifs avaient été transmis aux autorités de la wilaya. Il avait été découvert que certains hommes politiques se sont emparés de biens fonciers, à Tanger ou dans les communes avoisinantes en exploitant des vides juridiques.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Administration - Tanger - BTP

Aller plus loin

Maroc : mise en garde contre les constructions illégales

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté des clarifications au sujet des démolitions dans les zones côtières.

Maroc : la démolition des constructions illégales continuent (vidéo)

Les autorités locales de la préfecture de M’diq-Fnideq mènent de vastes opérations de démolition dans la région de Belyounech, l’une des principales attractions touristiques du...

Maroc : que cache la démolition d’habitats et de commerces à Imsouane ?

Les autorités locales ont déployé des bulldozers à la plage d’Imsouane, joyau naturel du sud du Maroc, pour démolir les habitats et les commerces au grand dam de la population....

Tanger : nouvelle vague de démolition de bâtiments

Les autorités de la ville de Tanger ont lancé une nouvelle opération de démolition des immeubles construits en violation des textes en vigueur en matière d’urbanisme.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

Marocains, n’oubliez pas de déclarer les revenus fonciers

Le dépôt de la déclaration de revenus fonciers soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et le paiement dudit impôt, doivent être effectués au plus tard le 29 février, a prévenu la Direction générale des impôts (DGI).

Marrakech veut en finir avec la mendicité et les SDF

La ville de Marrakech mène une lutte implacable contre la mendicité professionnelle et le sans-abrisme, qui porte déjà ses fruits. À la manœuvre, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et la brigade touristique.

Du changement dans les aéroports marocains

L’Office national des Aéroports (ONDA) poursuit sa politique de modernisation aéroportuaire. Il procédera bientôt à l’installation de portiques électroniques dans cinq aéroports.

Copropriétés au Maroc : les impayés qui ruinent l’immobilier

Au Maroc, la copropriété fait face à de graves difficultés, notamment le non-paiement des cotisations. De quoi impacter négativement le secteur de l’immobilier marocain.

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Terres soulaliyates : mise en garde du ministère de l’Intérieur

La légalisation des signatures portant sur des transferts de propriété de terres soulaliyates est « illégale » et peut donner lieu à des poursuites judiciaires, a rappelé le ministère de l’Intérieur aux présidents des collectivités territoriales.

Des voitures de luxe acquises par le ministère de la Transition numérique ?

Ghita Mezzour, ministre déléguée en charge de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, a démenti l’acquisition d’une voiture de luxe pour 2,48 millions de dirhams et d’une autre pour 1,27 MDH.

Coup d’accélérateur pour le TGV Kénitra-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a lancé un appel d’offres pour la construction d’une voie ferrée à grande vitesse de 375 kilomètres reliant Kénitra à Marrakech.

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.