Immobilier au Maroc : ce que révèlent les derniers chiffres

28 novembre 2023 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

L’indice des prix des actifs immobiliers au Maroc a augmenté de 0,7 % au troisième trimestre de 2023, selon les données de Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

La tendance à la hausse a été observée dans les différentes catégories d’actifs au cours de la période. Ainsi, on note une hausse de 0,8 % concernant le résidentiel, dont 0,7 % pour les appartements, 1,2 % pour les maisons et 2,9 % pour les villas. En revanche, les transactions dans ce secteur ont chuté de 4,7 %. Pour ce qui est des terrains, la hausse des actifs est de 0,3 % et le nombre de transactions a augmenté de 2,8 %.

En ce qui concerne les biens à usage professionnel, une augmentation notable de 1,3 % a été enregistrée au niveau des prix, dont 0,8 % pour les locaux commerciaux et 3,5 % pour les bureaux. Malgré cette tendance à la hausse, le nombre de transactions a baissé de 14,7 %.

À lire : Immobilier à Marrakech : hausse des prix, baisse des transactions

D’une année à l’autre, l’indice des prix des actifs immobiliers a enregistré une augmentation de 0,3 %. Dans le détail, les prix des terrains ont augmenté de 1,1 % et de 1,7 %, pour les biens à usage professionnel. Les prix des biens résidentiels, eux, ont enregistré une légère baisse de 0,1 %. En termes de transactions, on note une baisse globale de 7,2 %, dont 5,6 % pour les biens résidentiels, 10,6 % pour les terrains et 13,2 % pour les biens à usage professionnel.

Par ville, les tendances sont variées. Alors que Rabat connaît une hausse des prix de 1,9 % (+ 2,9 % pour les biens résidentiels, −3,3 % pour les terrains et −3,6 % pour les biens à usage professionnel), Casablanca a enregistré une baisse de 0,4 % des prix (−0,5 % pour le résidentiel, −0,1 % pour les terrains, et +2,9 % pour les biens à usage professionnel). De même, Marrakech enregistre une baisse de 0,5% des prix, tandis que Tanger connait une augmentation de 2,5 %.

Sujets associés : Immobilier - Prix

Aller plus loin

L’incertitude plane sur le marché immobilier marocain

L’offre immobilière partout au Maroc serait abondante et les prix abordables, selon les professionnels et les notaires. La réalité est pourtant toute autre.

Immobilier à Tanger : quelle est la tendance en cette fin d’année ?

L’indice des prix de l’immobilier à Tanger s’est accru de 2,5 %, selon les dernières données de Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du...

Immobilier au Maroc : quelle tendance au premier trimestre ?

Le premier trimestre 2023 a été marqué par une diminution de l’offre immobilière au Maroc, notamment de 9,3 % pour les appartements, neufs comme anciens, d’après le dernier...

Immobilier à Agadir : quelle est la tendance en cette fin d’année ?

Les tendances de l’immobilier à Agadir pour le troisième trimestre viennent d’être dévoilées par Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière, du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : légère baisse des prix de l’immobilier au deuxième trimestre

Les prix de l’immobilier au Maroc ont enregistré un léger recul au deuxième trimestre de l’année, relève Mubawab dans son Guide de l’immobilier.

Aide au logement : succès auprès des MRE

Près d’un quart des potentiels bénéficiaires de l’aide au logement sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Les inscriptions ont démarré le 1ᵉʳ janvier.

Maroc : de bonnes perspectives pour le marché de l’occasion

Le projet de loi de finances (PLF) 2023 annonce une hausse de 33,36 % des recettes de droits de mutation (biens immobiliers, automobiles, etc.). Les perspectives semblent prometteuses pour le marché de l’occasion.

Aides au logement au Maroc : conditions et modalités d’octroi

La ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Fatim Ezzahra El Mansouri, a présenté vendredi, lors d’une conférence de presse au siège de son département, le processus à suivre par les...

Aide au logement : un vrai succès chez les MRE

Près de 20% des potentiels bénéficiaires du nouveau programme l’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Au Maroc, la filière de la location saisonnière se requinque

La location immobilière saisonnière au Maroc suscite un fort engouement à mesure qu’approchent les vacances. De quoi revigorer le secteur après deux années de disette dues à la crise sanitaire de Covid-19.

Immobilier : des exonérations en faveur des futurs propriétaires ?

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch étudie sérieusement la possibilité d’encourager les futurs propriétaires, en remplaçant les exonérations fiscales en faveur des promoteurs immobiliers, par une aide financière directe aux familles.

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc marocain.

Achat de logement au Maroc : les notaires baissent les prix

Les notaires vont accompagner et soutenir les citoyens à travers tout le Maroc, tout au long du processus d’octroi de l’aide directe au logement (2024-2028). Une convention a été signée dans ce sens.

Les MRE bénéficient d’une exonération fiscale pour l’achat de logements sociaux

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier d’une exonération fiscale lorsqu’ils achètent un logement social, à condition de remplir les critères énoncés dans le Code général des impôts, a affirmé Nadia Fettah, ministre de l’Économie...