Espagne : la justice impose l’enseignement de l’Islam dans les écoles

15 février 2022 - 21h10 - Espagne - Ecrit par : A.P

La communauté musulmane de Murcie peut enfin bénéficier de l’enseignement de l’islam dans les écoles. Ainsi en a décidé le juge qui a été saisi d’une plainte à cet effet, face au refus du gouvernement local d’appliquer la loi portant sur l’éducation islamique en Espagne, en vigueur depuis 1992.

La région de Murcie compte une forte communauté de musulmans estimés à 100 000 dont environ 22 291 élèves inscrits à l’école publique et qui n’ont pas droit à l’éducation islamique. Cette injustice a été réparée par la Cour de justice de Murcie qui a donné raison à une Espagnole de Carthagène convertie à l’islam depuis 12 ans, auteure d’une plainte déposée en juin dernier contre le ministère de l’Éducation nationale pour cette discrimination dont sont victimes ses enfants.

À lire : Baléares : l’islam sera enseigné dans des écoles en septembre

Les enfants de la requérante doivent « pouvoir recevoir des cours d’éducation islamique, conformément aux dispositions de la loi 26/1992 », ont décidé les juges. « Je veux que mon fils [de 11 ans] ait les mêmes droits que les autres enfants », a déclaré la plaignante, dans une déclaration à Onda Regional de Murcia, dénonçant « l’islamophobie », les inégalités et le « manque de tolérance dans l’école à cause des chefs qui la dirigent ».

Le juge précise dans sa décision que le droit à l’éducation islamique ne doit pas être appliqué aux seuls enfants de la plaignante, mais dans tous les centres où, comme le stipule la loi, il y a un minimum de 10 parents d’élèves qui en font la demande. Le ministère de l’Éducation peut faire appel de la décision devant la Cour suprême.

À lire : L’islam enseigné dans les écoles en Catalogne

Selon les accords signés en 1992 par le gouvernement de Felipe González avec les minorités religieuses, « les autorités scolaires doivent garantir aux élèves musulmans dont les parents en font la demande, le droit à une éducation islamique dans les centres éducatifs publics et privés ». La matière sera enseignée par des professeurs nommés par la Commission islamique d’Espagne, conformément au programme publié dans le Journal officiel (BOE) du 14 mars 2016.

Selon les données de la Commission islamique, 312 498 étudiants musulmans sont inscrits en Espagne, dont 179 357 sont des migrants. L’éducation islamique sert « à canaliser correctement le droit à la liberté religieuse, en évitant l’extrémisme », soutient un rapport de l’Institut espagnol d’études stratégiques relevant du ministère de la Défense.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Education - Murcie - Islamophobie

Aller plus loin

L’islam enseigné dans les écoles en Catalogne

L’islam sera enseigné dans six écoles publiques de Catalogne. Le gouvernement régional entend l’étendre à d’autres établissements dès la rentrée prochaine.

Maroc : le parlement condamne l’annulation des cours d’arabe par un tribunal français

Le parlement a interpellé le ministre de l’Éducation au sujet de la décision d’un tribunal français d’annuler des cours d’arabe supplémentaires dans une école française du Maroc.

Baléares : l’islam sera enseigné dans des écoles en septembre

L’islam sera enseigné dans des écoles de Majorque dès la rentrée prochaine en septembre, conformément à un accord de 2019 signé entre le ministère espagnol de l’enseignement et...

Espagne : 90 % des élèves musulmans n’ont pas accès à l’éducation islamique

En Espagne, 90 % des élèves musulmans n’ont pas accès aux cours de religion islamique, selon les données de l’Union des communautés islamiques d’Espagne (UCIDE).

Ces articles devraient vous intéresser :

Karim Benzema et les Frères musulmans : Jean-Luc Mélenchon apporte son soutien

Jean-Luc Mélenchon a apporté son soutien à Karim Benzema, sur la plateforme X (ex-Twitter). Le footballeur est au cœur d’une controverse, pointé du doigt par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, pour des liens présumés avec les Frères...

Le Conseil d’État annule un arrêté anti-burkini

La ville de Mandelieu-la-Napoule, dans le sud-est de la France, a vu son arrêté interdisant le port du burkini sur ses plages suspendu par le Conseil d’État. Cet arrêté, réitéré chaque année depuis 2012, avait été contesté en justice par la Ligue des...

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...

Hijab et football féminin : Le Conseil d’État maintient l’interdiction

L’interdiction du port du hijab lors des compétitions de football féminin, qui est en vigueur depuis 2016, a été confirmée par le Conseil d’État jeudi.

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

Vacances scolaires : alerte d’Autoroute du Maroc

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a recommandé aux usagers de se renseigner sur l’état du trafic à l’occasion des vacances scolaires qui débutent ce week-end.

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

L’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur, une priorité pour le Maroc

Le Maroc accorde une place de choix à l’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur. Une réforme est en cours.

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale dès la prochaine année scolaire.