Catalogne : plus d’arabe et moins d’espagnol à l’école

17 octobre 2021 - 12h40 - Ecrit par : A.P

Le gouvernement catalan promeut l’enseignement de la langue arabe et de la culture marocaine dans toutes les écoles de la région tout en reléguant au second plan la langue espagnole. Cette nouvelle réforme est dénoncée par les associations qui demandent à rectifier le tir.

Selon les données du ministère de l’Éducation, 138 centres publics enseignent la langue et la culture arabes dans le cadre d’un « programme dont la phase pilote a été lancée au cours de l’année scolaire 2018-2019 ». « Grâce à ce programme, les élèves de l’enseignement primaire et secondaire apprennent la langue arabe et augmentent leur connaissance de la culture marocaine », explique le gouvernement catalan, soulignant que « l’initiative contribue également à développer l’intégration scolaire et socioculturelle des élèves d’origine marocaine ».

À lire : L’islam enseigné dans les écoles en Catalogne

Les associations pour la défense de l’espagnol dans les salles de classe catalanes n’approuvent pas ce programme scolaire qui pénalise les jeunes inscrits dans les écoles publiques. Elles ne sont pas contre l’enseignement d’une langue non officielle comme l’arabe en Catalogne, mais dénoncent plutôt le fait que ces jeunes ne puissent pas recevoir en espagnol des cours tels que les mathématiques, les sciences sociales, les sciences naturelles, la religion, l’éducation artistique ou l’éducation physique.

« Enseigner une langue étrangère n’est pas mauvais en soi, mais si dans le même temps l’espagnol est relégué au second rang en tant que matière linguistique et en tant que langue véhiculaire, les responsables montrent leur fanatisme et leur mal », explique à Ok Diario, Gloria Lago, présidente de l’association Hablemos Español. Elle dénonce une « exclusion » de la langue espagnole et déplore que les élèves n’aient pas la chance d’acquérir la connaissance dans leur langue maternelle ».

À lire : Sebta : les barrières linguistiques comme frein à l’intégration des mineurs marocains dans les écoles

Dans le même sens, Ana Losada, présidente de l’Assemblée pour une école bilingue de Catalogne, soutient aussi que le problème ne se pose pas puisqu’il s’agit de classes volontaires, mais fait observer qu’il est incohérent « que l’école en Catalogne promeuve des langues qui ne sont pas officielles et que les langues officielles, comme l’espagnol, soient délibérément exclues de l’enseignement dans les écoles publiques ». Cette situation « extrêmement grave » et « totalement illégale », « viole les droits des apprenants », ajoute-t-elle, regrettant que « l’espagnol, la langue officielle et la langue majoritaire, soit exclue de l’enseignement ».

Les deux responsables conviennent que la solution réside dans l’officialisation des deux langues. « Dans tous les pays ayant plus d’une langue officielle sur leur territoire, la co-officialité linguistique s’applique, ce qui permet de choisir une langue pour l’enseignement. C’est ce que nous proposons à Hablemos Español », suggère Lago.

Tags : Espagne - Education

Aller plus loin

Sebta : les barrières linguistiques comme frein à l’intégration des mineurs marocains dans les écoles

La question des mineurs marocains entrés illégalement à Sebta le 19 mai dernier n’est toujours pas réglée. Contrairement à ce qui est véhiculé, le ministère de l’Éducation et de la...

La langue et la culture amazighes au lycée Descartes de Rabat

Les programmes du lycée Descartes de Rabat vont s’enrichir avec l’enseignement de la langue et de la culture amazighes. La cérémonie inaugurale de collaboration dans ce domaine a...

Baléares : l’islam sera enseigné dans des écoles en septembre

L’islam sera enseigné dans des écoles de Majorque dès la rentrée prochaine en septembre, conformément à un accord de 2019 signé entre le ministère espagnol de l’enseignement et la...

Espagne : la justice impose l’enseignement de l’Islam dans les écoles

La communauté musulmane de Murcie peut enfin bénéficier de l’enseignement de l’islam dans les écoles. Ainsi en a décidé le juge qui a été saisi d’une plainte à cet effet, face au...

Nous vous recommandons

De milliers de Canadiens et MRE bloqués au Maroc

Suite à la suspension des vols directs au départ du Maroc vers le Canada, de milliers de Canadiens et de Marocains résidant au pays de Justin Trudeau se retrouvent coincés dans le royaume. Ils appellent les autorités canadiennes à...

Le Maroc reporte l’application du départ à la retraite à 63 ans

Le projet prévoyant l’augmentation de l’âge de départ à la retraite à 63 ans au Maroc, pour ceux qui sont inscrits au Régime Collectif d’Allocation des Retraites (RCAR), est toujours en attente de validation. Jeudi, le Conseil de gouvernement a reporté, sans...

Le dirham chute face à l’euro et au dollar

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,42 % face au dollar américain et de 0,68 % vis-à-vis de l’euro, au cours de la période allant du 27 janvier au 2 février 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Le Maroc veut acquérir des avions de patrouille maritime MPA

Le Maroc envisage d’acquérir deux avions MPA (Maritime Patrol Aircraft) au profit de la Marine royale. Plusieurs sociétés se bousculent pour fournir ces engins qui seront destinés au renseignement, à la surveillance et reconnaissance, à la recherche et au...

L’Algérie et la Russie s’entraineront à la frontière avec le Maroc

L’Algérie et la Russie mèneront des exercices militaires conjoints à la frontière avec le Maroc en novembre prochain.

Les Marocains, malheureux ?

Le Maroc est classé 100ᵉ pays le plus heureux du monde selon le rapport 2022 sur le bonheur. Un recul de 11 places par rapport au classement de 2019.

La crise avec le Maroc à l’origine d’une rencontre manquée entre Lamamra et Blinken ?

Alors que le secrétaire d’État, Antony Blinken a rencontré ses homologues iranien, français et russe lors de la 76ᵉ session de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, aucune rencontre n’a eu lieu avec le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra. Le...

Casablanca menacée d’une pénurie d’eau

Casablanca est menacée d’une pénurie d’eau, selon le ministre de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka. Le barrage Al Massira, principal pourvoyeur en eau de la ville, est presque à sec, rendant la situation très...

Nouvelle mise en garde de l’Algérie au Maroc

L’Algérie persiste à accuser le Maroc de fomenter des attaques contre des commerçants et autres civils au Sahara. Son envoyé spécial chargé du dossier du Sahara occidental et des pays du Maghreb, Amar Belani fait une mise en garde : « un éventuel...

Un chef d’orchestre israélien et un pilote marocain ensemble pour la musique andalouse

La compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) a lancé dimanche la liaison aérienne Casablanca/Tel-Aviv. Une semaine plus tôt, le pilote marocain de ce vol était à Israël pour partager son amour pour la musique andalouse avec l’Orchestre Jérusalem...