Catalogne : plus d’arabe et moins d’espagnol à l’école

17 octobre 2021 - 12h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le gouvernement catalan promeut l’enseignement de la langue arabe et de la culture marocaine dans toutes les écoles de la région tout en reléguant au second plan la langue espagnole. Cette nouvelle réforme est dénoncée par les associations qui demandent à rectifier le tir.

Selon les données du ministère de l’Éducation, 138 centres publics enseignent la langue et la culture arabes dans le cadre d’un « programme dont la phase pilote a été lancée au cours de l’année scolaire 2018-2019 ». « Grâce à ce programme, les élèves de l’enseignement primaire et secondaire apprennent la langue arabe et augmentent leur connaissance de la culture marocaine », explique le gouvernement catalan, soulignant que « l’initiative contribue également à développer l’intégration scolaire et socioculturelle des élèves d’origine marocaine ».

À lire : L’islam enseigné dans les écoles en Catalogne

Les associations pour la défense de l’espagnol dans les salles de classe catalanes n’approuvent pas ce programme scolaire qui pénalise les jeunes inscrits dans les écoles publiques. Elles ne sont pas contre l’enseignement d’une langue non officielle comme l’arabe en Catalogne, mais dénoncent plutôt le fait que ces jeunes ne puissent pas recevoir en espagnol des cours tels que les mathématiques, les sciences sociales, les sciences naturelles, la religion, l’éducation artistique ou l’éducation physique.

« Enseigner une langue étrangère n’est pas mauvais en soi, mais si dans le même temps l’espagnol est relégué au second rang en tant que matière linguistique et en tant que langue véhiculaire, les responsables montrent leur fanatisme et leur mal », explique à Ok Diario, Gloria Lago, présidente de l’association Hablemos Español. Elle dénonce une « exclusion » de la langue espagnole et déplore que les élèves n’aient pas la chance d’acquérir la connaissance dans leur langue maternelle ».

À lire : Sebta : les barrières linguistiques comme frein à l’intégration des mineurs marocains dans les écoles

Dans le même sens, Ana Losada, présidente de l’Assemblée pour une école bilingue de Catalogne, soutient aussi que le problème ne se pose pas puisqu’il s’agit de classes volontaires, mais fait observer qu’il est incohérent « que l’école en Catalogne promeuve des langues qui ne sont pas officielles et que les langues officielles, comme l’espagnol, soient délibérément exclues de l’enseignement dans les écoles publiques ». Cette situation « extrêmement grave » et « totalement illégale », « viole les droits des apprenants », ajoute-t-elle, regrettant que « l’espagnol, la langue officielle et la langue majoritaire, soit exclue de l’enseignement ».

Les deux responsables conviennent que la solution réside dans l’officialisation des deux langues. « Dans tous les pays ayant plus d’une langue officielle sur leur territoire, la co-officialité linguistique s’applique, ce qui permet de choisir une langue pour l’enseignement. C’est ce que nous proposons à Hablemos Español », suggère Lago.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Education

Aller plus loin

En Espagne, la darija ne sera pas enseignée dans les écoles

Le rêve de la communauté marocaine en Espagne de voir les langues darija et le tamazight enseignées dans les enclaves de Sebta et Melilla s’est évaporé. Un amendement sur la...

Sebta : les barrières linguistiques comme frein à l’intégration des mineurs marocains dans les écoles

La question des mineurs marocains entrés illégalement à Sebta le 19 mai dernier n’est toujours pas réglée. Contrairement à ce qui est véhiculé, le ministère de l’Éducation et de...

Espagne : la justice impose l’enseignement de l’Islam dans les écoles

La communauté musulmane de Murcie peut enfin bénéficier de l’enseignement de l’islam dans les écoles. Ainsi en a décidé le juge qui a été saisi d’une plainte à cet effet, face...

Vers des classes bilingues arabe-espagnol au Maroc

En visite de travail au Maroc, la ministre espagnole de l’Éducation et de la Formation professionnelle, Pilar Alegría Continente, a échangé avec son homologue marocain Chakib...

Ces articles devraient vous intéresser :

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

L’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur, une priorité pour le Maroc

Le Maroc accorde une place de choix à l’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur. Une réforme est en cours.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale dès la prochaine année scolaire.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.