Recherche

L’Istiqlal se retire officiellement du gouvernement Benkirane

© Copyright : DR

10 juillet 2013 - 11h41 - Maroc

Les ministres du Parti de l’Istiqlal ont présenté leur démission mardi vers midi au chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, conformément à l’article 47 de la Constitution. Hamid Chabat, patron de l’Istiqlal a décidé de retirer ses ministres de l’exécutif islamiste, après avoir eu lundi l’aval du Roi Mohammed VI.

Cinq ministres istiqlaliens ont déjà démissionné dont Nizar Baraka, ministre de l’Economie et des Finances, Fouad Douiri, ministre de l’Energie et des Mines, Youssef Amrani, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, Abdelatif Maazouz, ministre chargé de la Communauté marocaine installée à l’étranger et Abdessamad Kayouh, ministre de l’Artisanat.

Mohamed El Ouafa, aurait eu lui un délai de 24h pour démissionner de son poste de ministre de l’Éducation nationale.

Hamid Chabat affirme que sa vraie bataille avec Benkirane ne fait que commencer, précisant que cette confrontation sera parlementaire et constitutionnelle. Le patron de l’Istiqlal menace même de s’allier aux centrales syndicales pour les pousser à protester et à mener des grèves, contre ce qu’il appelle la politique impopulaire du gouvernement Benkirane.

D’après plusieurs sources, le Rassemblement National des Indépendants (RNI) s’apprête déjà à remplacer l’Istiqlal au gouvernement, s’il obtient tous les postes jusque là occupés par le Parti de la balance, dont celui de ministre des Finances, brigué par Salaheddine Mezouar, patron du RNI et ancien titulaire du poste.

Les partis formant la coalition gouvernementale se sont déjà réunis mardi à Rabat avec le RNI, pour l’inviter à rejoindre l’exécutif Benkirane, qui aurait ainsi 214 sièges au Parlement, soit la majorité.

Le RNI aurait également déjà proposé une liste de ministres à Benkirane, dès l’annonce de la sortie de l’Istiqlal du gouvernement.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact