Un journal espagnol condamné pour avoir diffamé une société marocaine

20 septembre 2022 - 12h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le journal espagnol El Mundo a été condamné par le tribunal de Barcelone à payer 1 euro symbolique pour avoir accusé dans une publication une société marocaine de servir de « couverture pour les espions marocains ».

Dans son supplément « Crónica » paru en juin 2019, le journal El Mundo a publié un rapport d’une enquête judiciaire sur un détournement présumé de subventions de l’État marocain. Selon la publication, l’argent public aurait été détourné et transféré sur des comptes personnels appartenant à des « espions » ou des personnes liées aux services de renseignement marocains. L’article souligne en outre que des « sociétés écrans » ont été créées pour « blanchir » cet argent.

Dans le rapport en question, une agence de voyages située à Mataró et appartenant entre autres à l’épouse du président de l’Union des centres culturels islamiques de Catalogne (UCCIC) serait la société « fantôme » créée pour blanchir l’argent. La publication avançait que le président de l’UCCIC avait reçu des subventions de plus de deux millions d’euros par an du ministère marocain des Affaires islamiques qui auraient été détournés « vers son compte bancaire, celui de sa femme et de l’agence de voyages ».

À lire : Le Maroc accusé d’espionnage par le journaliste espagnol Ignacio Cembrero

L’agence de voyages a porté plainte contre le journal El Mundo et son rédacteur en chef pour diffamation et atteinte à son honneur et sa réputation devant le tribunal de Mataró, lequel a acquitté le journal, estimant que « bien que des données inexactes aient été publiées, les informations sont dans leur intégralité, véridiques » et ont été appuyées de preuves.

Mais le tribunal de Barcelone, considérant que l’agence de voyages dispose de sa personnalité juridique distincte des personnes qui ont reçu les subventions du Maroc et que les relations personnelles et commerciales entre les associés et ces personnes « ne justifient pas que les actes prétendument criminels de ces dernières soient imputés à la société », a condamné le journal à indemniser conjointement et solidairement l’entreprise avec 1 euro, à retirer la publication et à en publier une nouvelle sur papier et en version numérique sur le sujet.

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice

Aller plus loin

Le Maroc accusé d’espionnage par le journaliste espagnol Ignacio Cembrero

Le journaliste espagnol Ignacio Cembrero, spécialiste du Maghreb et du Moyen-Orient, soupçonne le Maroc d’avoir piraté son téléphone portable avec le logiciel d’espionnage...

Les amis du Maroc en Espagne fichés par un journal fasciste

Le Maroc n’aurait pas droit à l’amitié des Espagnols. C’est, en tous les cas, le message que véhiculent les extrémistes de la droite espagnole, dont l’un des supports...

Un journal espagnol encense le roi du Maroc

La gestion du coronavirus au Maroc et les efforts du roi Mohammed VI ont été saluées par le journal espagnol El Mundo.

Mohammed VI « se poutinise » selon un journal espagnol

Un journaliste espagnol estime que le Maroc est politiquement plus proche de la Russie que de l’UE et de l’Espagne. En témoigne son absence à l’Assemblée générale de l’ONU qui a...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...