A Kénitra, on détruit le patrimoine historique pour construire des immeubles

10 septembre 2020 - 09h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le ministère de l’Intérieur a formellement interdit la démolition des bâtiments classés patrimoine de la ville de Kénitra.

Dans une correspondance, le gouverneur de la préfecture de Kénitra, Fouad Mhamdi, a fait un rappel aux présidents des communes et au maire de la ville, Aziz Rebbah, fait savoir Al Akhbar. Il s’agit de l’interdiction formelle d’accorder des autorisations de construire sur des sites classés patrimoine de la ville.

L’intérieur a jugé nécessaire de faire ce rappel à cause des agissements d’un promoteur immobilier. Celui-ci a lancé des travaux de démolition d’un site datant de 1929 et classé patrimoine historique de la ville pour y construire des immeubles. Un tollé général s’est d’ailleurs élevé en faveur de la préservation dudit site. La société civile a dénoncé cette spéculation immobilière.

La même source rapporte que des sites historiques auraient été cédés à des promoteurs immobiliers proches des décideurs de la commune urbaine de Kénitra. Ceux-ci devaient démolir ces sites pour y bâtir des complexes résidentiels. De même, il y a eu des négociations pour un site jouxtant le siège de la préfecture de la ville.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Patrimoine - Kenitra - Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Aller plus loin

Casablanca donne un coup de jeune à son centre historique

Sauvegarder et valoriser le patrimoine de Casablanca. Tel est l’objectif du lancement du programme de mise à niveau du centre-ville bis de Casablanca.

Destruction d’un mall en construction à Casablanca

Un mall en construction a été rasé à Casablanca pour non-respect des règles d’urbanisme. Les autorités ont alors décidé de démolir les bâtiments et ordonné leur reconstruction...

Abidat Rma bientôt au patrimoine immatériel mondial de l’humanité ?

Le Maroc envisage de faire connaître au monde entier l’art d’Abidat Rma en l’inscrivant sur la liste du patrimoine immatériel mondial de l’humanité. L’annonce a été faite par le...

La France restitue au Maroc plus de 25 000 pièces archéologiques

Plus de 25 000 pièces archéologiques appartenant au Maroc et saisies en France en 2005 et 2006 au cours de trois contrôles douaniers lui ont été rétrocédées. L’annonce a été...

Ces articles devraient vous intéresser :

Alerte sur l’impact de la fermeture des hammams et lavages auto

Au Maroc, la mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par le ministère de l’Intérieur, afin de rationaliser la consommation d’eau pourrait engendrer un problème majeur. C’est du moins ce que redoute un...

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : bonne nouvelle pour les amateurs de hammams

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a instruit les gouverneurs des régions et les préfets des préfectures et provinces du royaume pour que soit revue la décision de fermeture des hammams et des stations de lavage de voitures en fonction de...

Maroc : ménage au ministère de l’Intérieur ?

Un nouveau redéploiement s’annonce imminent au ministère de l’Intérieur avec, à la clé, la mise à la retraite de bon nombre de walis et gouverneurs et des nominations.

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Maroc : l’informel secoue les restaurants

Au Maroc, les restaurateurs ambulants disputent les parts de marché avec les restaurateurs formellement établis. Pour mettre fin à cette concurrence déloyale, les professionnels appellent à une réglementation claire pour soutenir le secteur de la...

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Des lunettes signées Imaan Hammam pour port Tanger

La marque de lunette Port Tanger a lancé de nouveaux modèles, fruit d’une collaboration avec le mannequin néerlandais d’origine marocaine Imaan Hammam. La collection a été récemment mise en vedette par la star de 26 ans.

Le Maroc renforce le contrôle des locations Airbnb

En collaboration avec les ministères du Tourisme et de l’Intérieur, les services de contrôle de l’Office des changes mènent un vaste audit des transferts internationaux pour la location de résidences touristiques via la plateforme Airbnb.