Recherche

Nouvelle colère du roi Mohammed VI

© Copyright : DR

13 août 2020 - 11h00 - Société

Deux walis et un gouverneur accusés d’avoir violé la réglementation en matière d’urbanisme dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet immobilier à Fnideq ont été auditionnés, lundi 10 août, au ministère de l’Intérieur. Une nouvelle colère du roi Mohammed VI a suscité l’ouverture de cette enquête.

Lors d’une visite dans la région, le roi Mohammed VI avait constaté que ce projet immobilier était mis en œuvre en violation flagrante de la loi sur l’urbanisme. Les constructions ne respectaient pas les normes exigées par la réglementation. Une enquête a été ouverte suite à ces constats.

Cette enquête viserait les responsables de l’Agence urbaine, le wali actuel de Tanger-Tétouan-Al Hoceima Mohamed Mhidia, son prédécesseur Mohamed Yacoubi, le gouverneur de la préfecture de M’diq-Fnideq Yassine Jari ainsi que d’autres responsables locaux, fait savoir Assabah.

C’est ainsi qu’une commission du ministère de l’Intérieur a entendu, lundi dernier, le wali Mohamed Mhidia et le gouverneur de la préfecture de M’diq-Fnideq. Au menu : la résidence dite "lotissement des jardins de Fnideq" dont les plans ont été modifiés de manière illégale.

La même commission avait déjà mené des investigations sur ce même lotissement, et ce, sur la base des données fournies par Mohamed Yacoubi, l’ex-wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima. La finalité, c’est de faire la lumière sur cette affaire, situer les responsabilités et les infliger les sanctions qui s’imposent.

Mots clés: Immobilier , Enquête , Fnideq

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact