La langue et la culture amazighes au lycée Descartes de Rabat

1er juillet 2021 - 06h00 - Ecrit par : J.K

Les programmes du lycée Descartes de Rabat vont s’enrichir avec l’enseignement de la langue et de la culture amazighes. La cérémonie inaugurale de collaboration dans ce domaine a eu lieu mardi entre l’établissement français et l’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM).

C’est une première pour le lycée Descartes, s’est félicité le recteur de l’IRCAM, Ahmed Boukous, dont l’institution a vocation à nouer des partenariats avec les institutions éducatives et culturelles et à sensibiliser à la richesse et à la diversité des langues et des cultures marocaines, fait part la Map, ajoutant que c’était le lieu pour faire le bilan des activités d’enseignement de l’amazigh dans ce lycée pour ce mois de juin, recueillir les avis des élèves ayant pris part aux ateliers d’enseignement de la langue et de la culture amazighes, et engager les réflexions sur les perspectives de collaboration entre les deux institutions en la matière et présenter un don de fonds documentaire offert par l’IRCAM au lycée.

« L’année prochaine, nous ferons tout pour que cette expérience d’enseignement de la langue amazighe soit approfondie. Nous pensons aussi qu’il y a un travail de sensibilisation culturelle à faire en direction du personnel enseignant du lycée Descartes car cela permet aux enseignants expatriés de mieux connaître leur nouvelle réalité culturelle et linguistique », s’est engagé Ahmed Boukous.

Pour sa part, Bruno Eldin, conseiller culturel adjoint à l’ambassade de France au Maroc, chargé de l’enseignement français, a relevé que ce partenariat constitue « un moment important » qui « illustre la volonté des établissements français au Maroc de s’inscrire dans leur mission de partage et de dialogue interculturel avec le Maroc ». Et d’ajouter : « Nous assurons un enseignement de la langue et de la culture arabes ainsi que de l’histoire et de la géographie du Maroc, et il nous semble intéressant à terme de pouvoir sensibiliser et former nos élèves à l’histoire et à la culture amazighes ».

Déjà, il a conscience de la tâche : « Un des enjeux majeurs de ce développement est de disposer de professeurs formés et compétents pour enseigner l’amazigh aux élèves des établissements français, ainsi que de ressources pédagogiques et de programmes qui permettent de construire un curriculum continu », a-t-il conclu.

Tags : Amazigh - Ircam - Rabat - Education

Aller plus loin

Catalogne : plus d’arabe et moins d’espagnol à l’école

Le gouvernement catalan promeut l’enseignement de la langue arabe et de la culture marocaine dans toutes les écoles de la région tout en reléguant au second plan la langue...

Le dictionnaire de la langue amazighe disponible gratuitement

Le dictionnaire de la langue amazighe est disponible en version mobile, vient d’indiquer l’Institut Royal de la Culture Amazighe (Ircam).

L’espagnol de moins en moins parlé au Maroc

L’espagnol est de plus en plus parlé dans des pays comme les États-Unis et la Guinée équatoriale, mais de moins en moins au Maroc et aux Philippines.

Une fausse alerte à la bombe déclenche la panique au lycée Descartes de Rabat

Les élèves du lycée Descartes de Rabat ont dû quitter leur établissement ce lundi, après une alerte au colis suspect. Une grosse blague orchestrée par certains...

Nous vous recommandons

La hausse des prix des carburants au Maroc pourrait profiter à Melilla

La réouverture annoncée de la frontière avec le Maroc présente de bonnes perspectives pour Melilla dont les stations-service pourraient tirer profit de l’augmentation des prix des carburants à la pompe et du risque de pénurie dans le...

Maroc : bonne nouvelle pour les familles

Au Maroc, le gouvernement prévoit d’accorder de l’aide directe aux familles nécessiteuses dans le cadre du projet de généralisation des allocations familiales en 2023.

Approvisionnement en gaz : le Maroc échange avec d’autres partenaires

Après la rupture du contrat Gazoduc-Maghreb-Europe, le Maroc a entrepris des démarches auprès de ses partenaires pour trouver des solutions alternatives, en vue d’anticiper sur son approvisionnement en...

Le meilleur bachelier en Suède est Marocain avec une note de 19,68/20

Le meilleur bachelier en Suède cette année est un jeune Marocain. Adam Talbi, premier à l’échelle nationale, a eu son bac avec l’impressionnante moyenne de 19,68.

Emmanuel Macron redoute une pénurie alimentaire en Afrique du Nord

Le président français Emmanuel Macron, par ailleurs président du Conseil de l’UE, a exprimé jeudi la crainte d’une crise alimentaire sans précédent en Afrique du Nord et dans d’autres régions du monde.

Football : Imane Saoud délaisse la France pour le Maroc

La footballeuse marocaine Imane Saoud qui évolue au FC Bâle, a décidé de jouer pour l’équipe nationale féminine du Maroc. Alors que beaucoup pensaient qu’elle choisira de porter les couleurs de la France, elle a finalement opté pour son pays...

Maroc : « crime d’honneur » à Casablanca

Un homme a égorgé lundi 27 septembre sa compagne, une infirmière en service dans une clinique privée, près de l’hôpital 20 août 1953 à Casablanca.

Sète : contrôle des bateaux en direction du Maroc, des marchandises saisies et taxées

Lors des contrôles des véhicules embarquant sur les car-ferrys en direction du Maroc à partir du port de Sète, la douane a fait des constatations de capitaux non déclarés, saisi des produits alimentaires impropres à la consommation,...

Morad : « Je gagne plus qu’un footballeur de première division en un an »

Morad, le rappeur espagnol d’origine marocaine, a déclaré dimanche sur l’émission «  Lo de Évole  » sur La Sexta qu’il a gagné beaucoup d’argent grâce aux téléchargements de ses chansons sur les plateformes comme Spotify et...

De plus en plus de Marocains enterrent leurs morts en Belgique

De plus en plus de Bruxellois musulmans, notamment d’origine marocaine, préfèrent inhumer leurs proches loin de la terre d’origine, malgré l’assouplissement des restrictions sanitaires.