Les djihadistes marocains conditionnent leur retour au pays

26 juillet 2020 - 12h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Réunis au sein de la "Coordination des Marocains bloqués en Turquie", les djihadistes marocains ayant combattu en Syrie négocient leur retour au pays à condition de pas rendre compte à la justice.

Ces Marocains se sont constitués en lobby pour organiser leur retour et celui de leur famille sans anicroches, ni poursuites judiciaires, rapporte Al Massae. La loi antiterroriste marocaine punie sévèrement tous les djihadistes ayant combattu en Syrie ou en Irak à leur retour au pays après avoir transité par la Turquie. À leur arrivée, certains ont été d’ailleurs interpellés à l’aéroport puis transférés vers les locaux du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ). Informés de l’expérience de ces anciens combattants de Daech, ceux-ci ne veulent pas subir le même sort.

D’ores et déjà, les membres de la coordination sont entrés en contact avec les services des affaires étrangères, des responsables du BCIJ et de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), précise la même source. Mieux, ils entendent poursuivre leurs démarches avec les chefs de groupes parlementaires après la levée de l’état d’urgence sanitaire.

Selon les membres de cette coordination, on dénombre 17 orphelins, 90 combattants (hommes), 180 enfants et une centaine de femmes d’origine marocaine bloqués en Irak et en Syrie. Mais ces chiffres sont loin de refléter la réalité, car les chiffres sont sans doute beaucoup plus élevés.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Syrie - Turquie - Etat islamique - Daech - Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ)

Aller plus loin

Les djihadistes marocains et leurs familles retenus en Syrie attendent d’être rapatriés

Le nouveau directeur du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), Habboub Cherkaoui, a indiqué que 1 137 djihadistes marocains et leurs familles, détenus dans les...

La Belgique organise le retour des enfants de djihadistes

La Belgique veut rapatrier entre 30 et 50 enfants de djihadistes présents dans les camps de détention du Nord-Est de la Syrie, afin d’éviter « qu’ils deviennent les terroristes...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Le séisme au Maroc est une « punition divine »

Des partisans d’Al-Qaïda et de l’État islamique (EI) estiment que le tremblement de terre du 8 septembre au Maroc est une « punition divine ». Sans manquer de critiquer l’aide internationale dont bénéficient les victimes.