Licencié, Abdeslam Ouaddou réclame près de 10 millions DH au MC Oujda

28 décembre 2021 - 17h20 - Sport - Ecrit par : P. A

L’ancien international marocain, Abdeslam Ouaddou, réclame à titre de dommages-intérêts, près de 10 millions de dirhams à la CNRL et à la FRMF, après avoir été licencié en janvier dernier de son poste d’entraîneur de la Mouloudia d’Oujda (MCO).

Recruté en octobre 2020, Abdeslam Ouaddou a été remercié par la direction du club le 6 janvier, après seulement deux matchs, alors qu’il avait signé un contrat pour 4 saisons. Il dépose plainte au tribunal pour licenciement « sans motif » et non-respect des obligations contractuelles par le président du club, Mohamed Houar. Presque un an après, il envisage de demander réparation du préjudice subi à son ancien employeur, fait savoir Hespress.

À lire : Nouveau rebondissement dans la crise entre le Mouloudia d’Oujda et Abdeslam Ouaddou

« À l’origine, M. Ouaddou s’est vu offrir par le Président du Club MCO une formidable opportunité de mettre en place, en qualité de Manager Général, Entraineur principal de l’Équipe Senior et Responsable du développement du secteur sportif (école de foot, préformation et formation), un projet ambitieux au sein du Club… Malheureusement, les espoirs de Monsieur Ouaddou ont été très rapidement douchés et le retour à la réalité a été brutal », explique l’avocat de l’ex-international marocain, Me Alexis Rutman.

À lire : Limogé, Abdeslam Ouaddou dénonce un licenciement abusif

Ouaddou a rejeté la « proposition » du club MCO de modifier la durée de son contrat de travail « à 9 mois (avec un terme au 30 juin 2021 au lieu du 30 juin 2024) », ce qui a conduit le club à « résilier son contrat de manière unilatérale, sans même prendre le soin de mentionner le moindre motif », ajoute l’avocat dans une note. C’est pour cette raison que l’ex-international marocain a saisi la CNRL de la FRMF pour demander la condamnation du club MCO à lui payer « les arriérés de salaires et autres avantages contractuels dus ».

À lire : Abdeslam Ouaddou confie n’avoir « touché un seul dirham de salaire » à Oujda

Abdeslam Ouaddou réclame aussi le paiement des « dommages et intérêts en réparation du préjudice financier et professionnel qu’il a subi, correspondant à l’intégralité des rémunérations restant à courir entre la date de rupture du contrat de travail et son terme originel » et également en réparation « du préjudice moral qu’il a subi à raison des agissements inacceptables du club MCO à son endroit », précise l’avocat, soulignant que « Ouaddou n’a in fine jamais perçu le moindre dirham de salaire de la part du club MCO ». Si cette requête n’aboutit pas, Ouaddou se réserve le droit de saisir les instances compétentes de la FIFA.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Football - Droits et Justice - Abdeslam Ouaddou - Mouloudia d’Oujda

Aller plus loin

Abdeslam Ouaddou confie n’avoir « touché un seul dirham de salaire » à Oujda

L’ex-entraîneur du Mouloudia Club d’Oujda, Abdeslam Ouaddou, n’a pas encore digéré son départ de l’encadrement technique du club de l’Oriental, estimant avoir été victime d’une...

Abdeslam Ouaddou désormais ancien coach du MCO

Le Mouloudia Club d’Oujda (MCO), lanterne rouge de la Botola, a remercié l’ancien joueur des Lions de l’Atlas, Abdeslam Ouaddou.

Abdeslam Ouaddou fait payer (très) cher un club de football

Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a tranché en faveur d’Abdeslam Ouaddou dans son litige avec la Mouloudia d’Oujda. L’ancien international marocain recevra une indemnisation...

Nice : en service dans une église, un ancien musulman reconverti catholique sous la menace d’un licenciement

En service à l’église du Vœu situé au bord de la Promenade du Paillon à Nice, Christophe, ancien musulman reconverti catholique d’origine marocaine, dit être menacé d’un...

Ces articles devraient vous intéresser :

La tête de Jraidi propulse le Maroc vers la victoire contre la Corée du Sud

L’équipe du Maroc féminine a décroché son premier triomphe en Coupe du Monde, venant à bout de la Corée du Sud avec un score serré de 1-0.

Objectif la Coupe d’Afrique pour Walid Regragui

Après son parcours élogieux à la coupe du monde, le Maroc se projette déjà dans l’avenir. Le sélectionneur national Walid Regragui a dévoilé ses futurs objectifs, affirmant qu’il vise désormais la prochaine coupe d’Afrique des Nations.

Sofiane Boufal dévoile la priorité des Lions de l’Atlas

Dans une interview, l’international marocain Sofiane Boufal a évoqué ce qui devrait être la priorité de l’équipe du Maroc qui a atteint pour la première fois de son histoire la demi-finale d’une Coupe du monde.

Séville FC : Yassine Bounou préfère rester

Courtisé par plusieurs clubs, et annoncé sur la ligne de départ, le gardien de but marocain Yassine Bounou, un des artisans du parcours exceptionnel et historique des Lions de l’Atlas à la coupe du monde Qatar 2022, reste fidèle à son club, Séville FC.

Résultat du match : le Maroc fait match nul contre la Croatie

L’équipe du Maroc de football a entamé son premier match de coupe du monde au Qatar par un match nul contre la Croatie.

Le Maroc mise sur Jorge Vilda : une erreur de casting ?

Jorge Vilda, ancien entraîneur de l’équipe nationale espagnole qui a décroché la Coupe du Monde en août dernier, vient de prendre les rênes de l’équipe féminine du Maroc, en remplacement de Reynald Pedros.

Le Belgo-Marocain Nacer Chadli veut mettre fin à sa carrière internationale

L’international belge d’origine marocaine, Nacer Chadli, pourrait mettre fin à sa carrière internationale cette année. Sa dernière convocation avec les Diables rouges remonte à plus d’un an.

Achraf Hakimi absent face au Bayern Munich ?

Le latéral droit marocain Achraf Hakimi pourrait ne pas participer à la rencontre prévue mercredi 8 mars contre le Bayern Munich en huitième de finale retour de la Ligue des Champions à l’Allianz Arena.

Adil Rami s’en prend violemment au gardien argentin

Pour le joueur français d’origine marocaine, Adil Rami, le meilleur gardien de la coupe du monde 2022 devrait être Yassine Bounou.

Après le divorce tumultueux, Achraf Hakimi trouve la paix au PSG

Après le départ des stars comme Lionel Messi et Neymar, l’international marocain Achraf Hakimi se régale avec le PSG sous les ordres du nouvel entraîneur, Luis Enrique, qui ne tarit pas d’éloges à son égard.