Loubna, de femme au foyer à chef d’entreprise en Espagne

25 août 2022 - 21h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Loubna Nrhailat Diraoui est une jeune marocaine qui est arrivée en Espagne en 2004 à l’âge de 25 ans. Femme au foyer, elle n’a jamais songé devenir entrepreneure un jour. Mais avec beaucoup d’efforts et de sacrifices, elle est aujourd’hui la promotrice du parc de jeux pour enfants, AladdinPark, dans le quartier de Pasarón.

Loubna a rejoint son mari à Pontevedra qui y travaillait en tant que soudeur. « Je suis arrivée mariée et enceinte de six mois », confie-t-elle à La Voz de Galicia, précisant qu’elle a appris l’espagnol avant de quitter El Jadida au Maroc. Malgré son diplôme en secrétariat-comptable, elle s’est concentrée sur l’éducation de sa première fille, qui a 18 ans aujourd’hui, et était femme au foyer. L’idée de créer un centre de jeux pour les enfants lui a traversé l’esprit en 2009, mais elle a donné la priorité à la maternité plutôt qu’à son rêve. Elle a eu deux autres filles et avait presque oublié ce projet.

À lire : Parcours de la Marocaine Sarah Rhallab, plus jeune conseillère départementale de la Vienne

En 2021, elle s’est inscrite à des cours pour adultes pour poursuivre ses études. Pour célébrer l’anniversaire de sa jeune fille, elle a choisi un cadre et a fait la décoration. « Ma fille adore La Reine des Neiges et je voulais lui faire plaisir. Mais au final, je n’ai pas trouvé ce que je cherchais. J’ai donc choisi un endroit à Marin, ils m’ont laissé faire la décoration », explique-t-elle. Sa sœur vivant en Suisse ainsi que d’autres parents invités à cet anniversaire ont aimé la décoration. Ce qui a motivé Loubna à créer son entreprise, AladdinPark qui a ouvert ses portes il y a quatre mois dans le quartier de Pasarón.

« C’est un quartier calme et accessible et j’ai aimé. C’était difficile pour moi de le louer, car il y avait beaucoup de dépenses à faire pour les aménagements et j’ai eu du mal au début, mais petit à petit nous avançons », explique Loubna. Musulmane, elle ne portait pas de voile avant la naissance de sa deuxième fille. « Je ne sais pas comment les gens allaient m’accueillir, s’ils allaient venir ou pas. Je n’avais jamais eu ce genre de problèmes, mais ce sont des cultures très différentes », a-t-elle ajouté.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Femme marocaine

Aller plus loin

Parcours de la Marocaine Sarah Rhallab, plus jeune conseillère départementale de la Vienne

Née de parents originaires du Maroc, Sarah Rhallab, 23 ans, est depuis le 27 juin 2021, la plus jeune conseillère départementale de la Vienne. Parcours d’une jeune femme pour...

Nawal Khalifa, la première femme à la tête d’un club de football au Maroc

Nawal Khalifa a été nommée présidente de la section football du Fath Union Sport (FUS) de Rabat, vient d’annoncer le bureau directeur du FUS Omnisports. Une nomination surprise...

Au Maroc, une femme voilée interdite d’accès à un restaurant

Un fait inhabituel et surprenant s’est produit cette semaine au Maroc. Une femme s’est vu refuser l’accès à un restaurant à Rabat car elle était voilée.

Ihsane Haouach, première femme voilée commissaire du gouvernement en Belgique

La Belgo-marocaine Ihsane Haouach, a été nommée commissaire du gouvernement chargée de l’égalité femmes-hommes, devenant ainsi la première femme voilée à occuper ce poste en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Les femmes toujours "piégées" malgré des avancées

Le Maroc fait partie des pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord qui travaillent à mettre fin aux restrictions à la mobilité des femmes, mais certaines pratiques discriminatoires à l’égard des femmes ont encore la peau dure. C’est ce...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Maroc : vers un congé menstruel pour les femmes ?

Le Maroc s’apprête-t-il à emboîter le pas à d’autres pays en octroyant aux femmes un congé menstruel ? Le sujet intéresse un groupe parlementaire qui a déjà déposé un projet de loi dans ce sens.

L’humoriste Taliss s’excuse après avoir insulté la femme marocaine

L’humoriste Taliss de son vrai nom Abdelali Lamhar s’est excusé pour la blague misogyne qu’il a faite lors d’une cérémonie organisée en hommage aux Lions de l’Atlas qui ont atteint le dernier carré de la coupe du monde Qatar 2022. Il assure n’avoir pas...

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.