Deux magistrats arrêtés pour corruption à Rabat

13 décembre 2012 - 21h45 - Ecrit par : J.L

Deux magistrats ont été interpelés en flagrant délit de corruption lundi à Rabat, par l’inspection générale du ministère de la Justice, alors qu’ils recevaient 20.000 dirhams de l’épouse d’un juge décédé.

Le premier adjoint du procureur du Roi auprès du tribunal de première Instance de Salé, et un conseiller de la chambre chargée des crimes financiers de la Cour d’appel de Rabat, avaient promis à la femme d’intervenir dans une affaire traitée par le parquet de Rabat, moyennant 20.000 dirhams.

Poursuivis pour corruption, les deux juges ont été arrêtés, suite à l’intervention du ministre de la Justice Mustapha Ramid, dans un café de Hay Riad, à Rabat, où ils devaient réceptionner l’argent.

En 2011, 4415 cas de corruption ont été traités par les tribunaux marocains. Les affaires de corruption impliquant des juges sont quant à elles, souvent passées sous silence.

Une liste de juges et de personnalités accusés de corruption, devait être publiée en 2011 par l’Instance nationale de protection des biens publics (INPBPM). Nous l’attendons toujours ...

Tags : Droits et Justice - Corruption - Rabat - Salé - Mustapha Ramid - Ministère de la Justice et des Libertés

Aller plus loin

Le Maroc s’attaque à l’enrichissement illicite de certains magistrats

Le patrimoine des magistrats sera désormais passé à la loupe. C’est entre autres, la mission que s’est assignée Mohamed Abdennabaoui, premier président de la Cour de cassation et...

Nous vous recommandons

Le Polisario veut attaquer Laâyoune et Dakhla

Le Polisario va étendre le conflit avec le Maroc aux « villes sahraouies occupées » de Laâyoune, Smara, Dakhla et Boujdour, « sans toucher les civils », a annoncé Mohamed Luali Akeik, le chef d’état-major général de l’armée de libération...

Casablanca : une pub pour Israël ravit David Govrin

Le chargé d’affaires du bureau de liaison d’Israël au Maroc, David Govrin, a invité ses « frères marocains » à visiter Israël dès le lancement, le 13 mars prochain, des premiers vols de Royal Air Maroc (RAM) entre Casablanca et...

Les ambitions du Maroc pour le transport maritime

Le Maroc a l’ambition de développer des ferries long-courriers devant relier ses ports aux ports européens. Abdelkader Amara a fait savoir que le royaume est prêt à soutenir le secteur privé dans ce...

Salah Abdeslam lâché par l’un de ses avocats

À quelques jours de l’ouverture du procès français sur l’attentat du 13 novembre à Paris, l’avocat belge Sven Mary “abandonne” son client Salah Abdeslam, 31 ans. La défense du Franco-marocain sera toutefois assurée par les avocats français Olivia Ronen et...

Voici le plan de Sebta et Melilla pour ne plus dépendre du Maroc

Le gouvernement espagnol prévoit de mettre en œuvre en urgence un plan stratégique pour lutter contre le «  blocus économique du Maroc  » sur Ceuta et Melilla.

Les touristes français délaissent le Maroc pour l’Espagne

Les campings de la région de Murcia espèrent un afflux de touristes lors des vacances de Pâques, tant sur la côte de Carthagène, Mazarrón et Águilas qu’à l’intérieur de la région qui profite du désamour des touristes pour le Maroc cette saison...

Deux Marocaines expulsées de Bali

En Indonésie, deux Marocaines ont été expulsées de Bali vers le Maroc après expiration de leur visa et de leurs passeports marocains. Interdiction leur a été faite de revenir dans le pays.

Besançon : menacé d’expulsion, un Marocain retrouve enfin le sourire

Ahmed, un Marocain menacé d’expulsion et Florence, une Française avec qui il s’est marié en janvier 2020 ont enfin retrouvé le sourire après une grève de la faim entamée le 20 septembre pour obtenir un rendez-vous avec la Préfecture du...

Covid-19 : le premier vaccin «  made in morocco  » disponible en novembre

Lentement le Maroc s’achemine vers la mise sur le marché du vaccin anti-Covid-19 « made in morocco ». La première livraison de ce vaccin sera prête à la commercialisation début novembre 2021. Les préparatifs vont bon train pour ce nouveau grand pas dans la...

Le Polisario somme les entreprises espagnoles de quitter le Sahara

Le Front Polisario demande aux 14 entreprises espagnoles exerçant au Sahara de quitter « immédiatement » le territoire, annonçant une intensification de l’action militaire contre le Maroc.