Recherche

Maroc : 32 % de Marocaines ont été victimes de mariage précoce

© Copyright : DR

15 octobre 2021 - 07h40 - Société - Par: A.T

Au Maroc, 32 % des femmes mariées, divorcées ou veuves ont été victimes de mariage précoce.

Le royaume reste confronté à des défis majeurs liés à la protection, l’éducation, la santé de la famille, malgré les efforts déployés pour les gouvernements successifs et les associations de défense des droits de l’Homme.

Dans son rapport publié en marge à la célébration de la journée internationale de la fille, le système des Nations Unies pour le développement au Maroc a fait part de chiffres alarmants sur les conditions générales de la fille mineure marocaine.

En exemple, l’institution onusienne a évoqué les mariages précoces qui s’organisent toujours tant en milieu urbain que rural, malgré l’évolution de la société marocaine. Dans le détail, 31,5 % des femmes mariées, divorcées ou veuves ont été victimes de mariage précoce avant l’âge de 18 ans, 41 % dans le milieu rural et 26,3 % dans les villes […] 27,8 % parmi les jeunes femmes âgées de moins de 35 ans et 26,9 % parmi celles âgées de 35 à 59 ans, a précisé le rapport.

A lire : Maroc : nouvelle étude sur le mariage des mineurs

Dans ce rapport, le Fonds des nations unies pour la population, (FNUAP) fait savoir que le mariage des enfants engendre des coûts si lourds que son éradication doit devenir une priorité mondiale. « Les défis demeurent présents et les ambitions du Maroc sont tributaires de la réalisation des droits de chaque fille », est-il souligné.

Face à cette situation, l’organisme a appelé les autorités marocaines à agir en urgence pour renverser la tendance. Il se dit prêt à accompagner les actions du gouvernement qui doivent s’inscrire dans une vision et une approche intégrées et qui prennent en compte les engagements des différentes parties prenantes.

Mots clés: ONU , Mariage forcé , Femme marocaine

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact