Le Maroc adopte un budget militaire record

24 octobre 2021 - 20h40 - Ecrit par : A.P

Le budget militaire du Maroc ne cesse d’augmenter depuis plusieurs années qu’il s’est engagé dans la dynamique de renforcement et de modernisation de son armée. Il devrait passer de 4,295 milliards d’euros en 2021 à 4,8 milliards d’euros en 2022, et constituerait le plus grand budget militaire de l’histoire du royaume.

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch n’arrêtera pas la dynamique en cours de faire du royaume une puissance militaire. Le projet de loi de finances 2022 présenté par le nouvel exécutif marocain prévoit une augmentation historique du budget militaire et sera principalement dédié à l’acquisition d’armes et au renforcement du personnel des forces armées marocaines.

À lire : Le Maroc augmente son budget militaire

En 2021, le budget militaire du Maroc a augmenté de 30 % par rapport à l’année précédente, s’élevant à 4,295 milliards d’euros. En 2022, il devrait passer à 4,8 milliards d’euros, soit une augmentation de 11,76 %. S’il est voté en l’état, ce budget constituerait le plus grand budget militaire de l’histoire du royaume. Actuellement, les dépenses militaires représentent 4,28 % du PIB et plus de 12 % des dépenses publiques totales du pays, fait savoir La Información.

À lire : Le Maroc renforce et modernise son armée

Le Maroc a lancé depuis 2012 un ambitieux programme de modernisation de son armée. Dans cette optique, il a acquis 36 hélicoptères Apache, 200 chars Abrams M1A1, des missiles antichars et sol-air, et renouvelé sa flotte de F16. Au cours des deux dernières années, Rabat a signé avec Washington des contrats d’acquisition d’armes de plus de 10 milliards d’euros et vient de conclure un accord avec Israël pour fabriquer des drones de combat et des missiles à courte et moyenne portée. En avril, Rabat avait conclu un accord avec le gouvernement turc pour acquérir 13 drones Bayraktar 12.

À lire : Maroc-Algérie : la course à l’armement

Toutes ces acquisitions placent le Maroc comme une puissance militaire de premier ordre au Maghreb, et pourraient « être utilisées dans tout conflit armé qui pourrait éclater avec l’Algérie ou pour contrer toute attaque du Front Polisario le long du mur du Sahara occidental », affirme l’analyste militaire, Mohammad Shkeir, dans un article publié dans ’Defense News’.

Le budget militaire de 2022 réserve aussi une part importante au renforcement du personnel des forces armées royales. Actuellement de 175 000 soldats, il devrait atteindre 200 000, ce qui permettrait, à en croire les autorités marocaines, de sécuriser davantage les frontières.

Tags : Algérie - Polisario - Défense - Armement - Loi de finances (PLF 2022 Maroc) - Sahara Occidental

Aller plus loin

Le Maroc augmente son budget militaire

Le Maroc n’a cessé d’augmenter son budget militaire ces dernières années. Cette année, le royaume prévoit d’investir près de 5 milliards d’euros dans la modernisation et le...

Le Maroc augmente son budget militaire

Dans le cadre de la modernisation de l’arsenal des forces armées royales (FAR), le Maroc renforce les capacités de ses militaires. En témoigne l’augmentation de 4 % de ses dépenses...

Le Maroc reçoit sa commande de 300 camions blindés français

Le Maroc a reçu la totalité des 300 véhicules tactiques légers, commandés à la fin de l’année dernière au constructeur français Arquus.

Le Maroc a augmenté son budget militaire de plus de 30 % en 2020

Le Maroc a augmenté ses dépenses militaires de plus de 30 % en 2020. Un investissement jugé disproportionné par rapport au PIB du royaume, selon certains...

Nous vous recommandons

Forte présence des étudiants marocains à l’étranger

Estimés à près de 45 000, les étudiants marocains forment la première communauté des étudiants en France. Environ 13 % d’entre eux sont inscrits dans les écoles d’ingénieurs où ils excellent.

France : galère d’une Marocaine vaccinée avec Sinopharm

Une Franco-marocaine s’est vu contrainte de se mettre en quarantaine de 10 jours avec son fils qu’elle est venue inscrire dans un lycée gersois parce qu’elle s’était fait injecter Sinopharm, le vaccin...

Europe : la Sandero, la voiture fabriquée au Maroc, surclasse la Golf

La Sandero, petite voiture à hayon du constructeur automobile Dacia fabriquée dans l’usine Renault de Tanger (Maroc) arrive en tête du classement européen, surclassant ainsi la Volkswagen Golf. Une...

Une Marocaine expulsée d’un avion EasyJet

Un vol de EasyJet en partance de Genève pour Marrakech, a fait demi-tour vendredi pour expulser une Marocaine qui a agressé un membre de l’équipage.

Israël refuse la demande d’indemnisation des juifs marocains

En Israël, la Cour suprême a décidé jeudi dernier que l’État ne versera aucune indemnité aux juifs du Maroc victimes de la Shoah, car ils sont inéligibles. Insatisfait de cette décision, David Yadid, l’avocat des plaignants dénonce « une discrimination pour...

Maroc : le fisc aux trousses des agriculteurs

Le gouvernement a décidé de traquer les agriculteurs qui ne paient leurs taxes, afin de lutter contre les évasions fiscales dans le secteur agricole.

Le fisc marocain trouve une nouvelle méthode pour traquer les mauvais contribuables

Le fisc marocain affiche sa détermination à lutter contre l’évasion fiscale. Il a trouvé une nouvelle méthode pour traquer les fraudeurs et mauvais contribuables.

Voici la date de l’Aïd al-Fitr en France

Débuté le 2 avril 2022 en France, le ramadan tire vers sa fin. À quelle date l’Aïd Al-Fitr sera-t-elle célébrée dans le pays qui vient de réélire Emmanuel Macron ?

Atterrissage forcé d’un avion faisant la liaison Luton-Agadir

Un avion de la compagnie aérienne EasyJet reliant Luton, une ville située dans l’est de l’Angleterre, à Agadir, a été dérouté vers l’aéroport de Faro à une heure et demie de l’arrivée.

Encore deux nouveaux navires pour les MRE

Deux navires night ferry d’une capacité de 2 000 passagers et de 500 voitures chacun, viennent d’être affrétés dans le cadre d’une convention avec l’Autorité portuaire de Tanger Med. De quoi faciliter le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au...