Le Maroc demande l’aide de la Banque mondiale

11 avril 2021 - 08h00 - Economie - Ecrit par : J.D

Le gouvernement marocain a lancé un appel à la Banque Mondiale, à qui, il demande de renforcer davantage ses appuis financier et technique en vue d’accompagner les efforts en cours dans le royaume pour circonscrire les effets pervers de la crise sanitaire mondiale. La requête a été formulée vendredi, par le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration (MEFRA), Mohamed Benchaaboun, au cours d’une réunion virtuelle avec le Président du Groupe de la Banque mondiale, David Malpass.

Se félicitant du partenariat qui lie, de longue date, le Royaume du Maroc au groupe de la Banque mondiale, le ministre Benchaaboun invite l’institution bancaire à réfléchir sur des initiatives au profit des pays à revenu intermédiaire, dont le Maroc, pour répondre à leurs besoins spécifiques notamment en matière de financement.

Il a en outre fait remarquer la pertinence des mesures de riposte adoptées par les autorités marocaines dès le déclenchement de la pandémie, en vue de limiter l’impact de la crise du COVID-19 sur l’économie nationale, conformément aux orientations royales.

Au cours de cette réunion à laquelle a pris part, Abdellatif Jouahri, Gouverneur de Bank Al Maghrib,
Le ministre des Finances, Benchaaboun, a passé en revue les principaux chantiers de réformes prioritaires engagés par le Maroc pour favoriser une reprise dynamique et renforcer la résilience de l’économie. Ces chantiers concernent notamment, le plan de relance économique porté par le Fonds Mohamed VI pour l’investissement, le chantier de la généralisation de la protection sociale et celui de la réforme du secteur public.

De son côté, le Wali de Bank Al Maghrib a sollicité au profit du Maroc, l’expertise dont dispose cette institution en vue de l’accompagner en matière de résilience du tissu productif national, d’intégration du secteur informel et de la digitalisation.

En réponse à ces doléances, le numéro 1 de la Banque mondiale a félicité le Maroc pour avoir adopté une stratégie proactive et anticipative visant à atténuer les effets de la crise. Il a par la même occasion souligné la disponibilité de l’institution à renforcer son soutien aux efforts de développement économique et social dans le royaume.

« La Banque mondiale est disposée à apporter son appui financier, et son assistance technique aux différents chantiers de réformes prioritaires engagés par le Royaume du Maroc », a-t-il solennellement déclaré.

Au terme de cette assise tenue en marge des réunions de printemps des institutions de Bretton Wood, les deux responsables ont réaffirmé leur engagement et leur volonté commune pour réussir l’organisation des Assemblées annuelles de la BM et du FMI, prévues à Marrakech, en octobre 2022.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Coopération - Croissance économique - FMI - Banque mondiale - Bank Al-Maghrib (BAM) - Ministère de l’Economie et des Finances - Mohamed Benchaaboun

Aller plus loin

Effet Covid-19 : le Maroc sollicite un prêt auprès de la banque mondiale

Face aux effets néfastes de la crise sanitaire liée au coronavirus, le Maroc demande un "prêt rétroactif" de 400 millions de dollars à la banque mondiale.

Banque mondiale : une croissance de 3,2 % attendue au Maroc en 2022

L’économie marocaine devrait croître de 3,2 % en 2022 contre une croissance de 5,3 % enregistrée l’année dernière, selon la Banque mondiale.

Un rapport de la Banque mondiale félicite le Maroc pour sa gestion du Covid-19

Le Maroc a su profiter de la crise du Covid-19 pour en faire une opportunité et lancer un ambitieux programme de réformes transformatrices capables d’impulser la croissance du...

La Banque mondiale accorde un prêt de 450 millions de dollars au Maroc

La Banque mondiale a accordé un second prêt de 450 millions de dollars au Maroc pour accompagner le gouvernement dans ses réformes pour la promotion de l’inclusion financière et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le dirham marocain baisse par rapport à l’euro

Le dirham marocain est resté quasi stable face au dollar américain et s’est déprécié de 0,55 % vis-à-vis de l’euro, durant la période du 07 au 13 mars, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Comment s’est comporté le dirham face à l’euro et le dollar ?

Durant la semaine du 18 au 24 mai, la devise marocaine est restée quasi stable face à l’euro et s’est déprécié de 0,68% vis-à-vis du dollar américain, selon les données fournies par Bank al-Maghrib.

Le dirham baisse face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 1,54% vis-à-vis de l’euro et de 0,27% face au dollar américain, durant la semaine allant du 06 au 12 juillet courant, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham remonte face à l’euro et au dollar

La devise marocaine s’est appréciée de 0,63 % face à l’euro et de 0,64 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 27 avril au 03 mai. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le gouvernement marocain s’attaque à l’usage privé des véhicules de l’État

La ministre de l’Économie et des finances, Nadia Fettah, a annoncé l’intention du gouvernement de prendre des mesures contre l’utilisation anarchique des véhicules de l’État.

Le dirham prend de la valeur face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 1,09 % face à l’euro et de 2,20 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 05 au 11 janvier 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Appréciation du dirham par rapport à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,51 % face à l’euro et s’est dépréciée de 0,66 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 2 au 8 mars 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le Maroc et le Cambodge veulent organiser un forum d’affaires

En marge de la visite de Prak Sokhonn, vice-premier ministre et ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale du royaume du Cambodge au Maroc, il a été décidé de l’organisation d’un forum d’affaires.

Le dirham perd de la valeur face à l’euro

Le dirham marocain a perdu de 0,78% face au dollar américain et de 0,48% vis-à-vis de l’euro, durant la période allant du 14 au 20 septembre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Maroc : voici les priorités du fonds Mohammed VI pour l’investissement

Pour réussir sa mission, le directeur général du Fonds Mohammed VI pour l’investissement, Mohamed Benchaâboun, a défini ses priorités et son mode de fonctionnement, qui ont été dévoilés lors de son premier Conseil d’administration.