Le Maroc va bénéficier de 300 millions de dollars de l’IFC en 2021

25 juin 2021 - 07h00 - Economie - Ecrit par : J.D

Pays prioritaire pour l’IFC (Société financière internationale - Banque mondiale) en Afrique, le Maroc va bénéficier de 300 millions de dollars d’investissements dans quatre domaines prioritaires au cours de l’exercice 2021 afin de stimuler la reprise économique post-pandémie.

Cette intention s’est matérialisée par la signature d’un protocole d’entente entre l’IFC et le ministère marocain de l’Économie et des finances. Cet accord, qui vient en soutien au nouveau modèle de développement en cours dans le royaume, cible quatre domaines à soutenir au cours des cinq prochaines années, fait part un communiqué.

À lire : La Banque Mondiale veut accompagner le Maroc dans son nouveau modèle de développement

Annonçant avoir investi 251 millions de dollars au cours de l’exercice 2020, l’IFC envisage d’appuyer la mise en œuvre du Fonds Mohammed VI pour l’investissement et aidera à identifier des projets à fort impact et de potentiels investisseurs. Des appuis sont également prévus pour soutenir la mise en place de la réforme des entreprises publiques à travers l’identification des opportunités de participation du secteur privé, notamment via des partenariats publics-privés. L’intervention de l’IFC sera aussi orientée vers les efforts de régionalisation avancée et les projets d’infrastructures essentielles pour les citoyens dans les régions.

À cet effet, l’IFC assure avoir travaillé, au cours des 18 derniers mois, en étroite collaboration avec le gouvernement marocain pour apporter son soutien coordonné au programme de réformes du Maroc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Coopération - Investissement - Développement - Ministère de l’Economie et des Finances

Aller plus loin

La Banque mondiale accorde un prêt de 450 millions de dollars au Maroc

La Banque mondiale a accordé un second prêt de 450 millions de dollars au Maroc pour accompagner le gouvernement dans ses réformes pour la promotion de l’inclusion financière et...

Le Maroc demande l’aide de la Banque mondiale

Le gouvernement marocain a lancé un appel à la Banque Mondiale, à qui, il demande de renforcer davantage ses appuis financier et technique en vue d’accompagner les efforts en...

La Banque Mondiale veut accompagner le Maroc dans son nouveau modèle de développement

Un nouveau modèle de développement (NMD) basé sur une économie forte, un meilleur capital humain, sans oublier l’inclusion sociale, les territoires et la durabilité pour...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’aéroport de Tanger fait peau neuve

Le projet de développement et d’expansion de l’aéroport Ibn Batouta, vise à contribuer au développement touristique et économique de la ville de Tanger. La commune apporte une contribution financière.

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.

Flexibilité du dirham : le Maroc franchit une nouvelle étape

Nadia Fettah, ministre de l’Économie et des finances, salue la réforme en cours du régime de change marocain, affirmant qu’une étape importante est en train d’être franchie pour améliorer la flexibilité du dirham.

Le Maroc va injecter 150 milliards de dirhams dans le Fonds Mohammed VI pour l’investissement

Lancé en 2020 sur instruction royale, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera renforcé pour le financement de certains grands projets, selon le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques...

Maroc : la réforme des retraites divise

La réforme des retraites donne du fil à retordre à l’Exécutif marocain. De leur côté, les syndicats s’inquiètent de sa mise œuvre dans un contexte économique marqué par l’inflation, exprimant des craintes quant à l’avenir des retraités.

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.

Mohammed VI : ses succès et ses défis

Le roi Mohammed VI a fêté en août ses 60 ans et ses 24 ans de règne. Son fils Moulay Hassan, prince héritier, soufflait quelques mois plus tôt, le 8 mai, ses 20 bougies. À un an de ses 21 ans, âge requis pour être roi, les inquiétudes quant à la santé...

Maroc : Trop de centres commerciaux ?

Au Maroc, la multiplication des malls soulève des inquiétudes. Les fermetures de plusieurs franchises enregistrées ces derniers temps amènent à s’interroger sur la viabilité de ce modèle commercial.

Le Français Faurecia va créer 1400 nouveaux emplois au Maroc

L’entreprise française Faurecia, spécialisée dans la fabrication d’équipements automobiles, va renforcer sa présence au Maroc, à travers la création d’une nouvelle usine à Salé. Dans ce sens, un protocole d’accord a été signé entre le groupe et l’État.

Données bancaires des MRE : le gouvernement rassure

Alors que la question de l’échange automatique des données sur leurs comptes bancaires, actions et biens détenus au Maroc avec l’OCDE refait surface, Nadia Fettah, ministre de l’Économie et des Finances, a tenu à rassurer les Marocains résidant...