Un nouveau prêt de la Banque mondiale pour le secteur public marocain

9 septembre 2021 - 09h00 - Economie - Ecrit par : J.K

Le conseil de l’administration de la Banque mondiale a accordé mardi 7 septembre 2021, un nouveau prêt au Maroc. Ce financement servira à développer le secteur public

Il s’agit d’un prêt de 300 millions de dollars au profit du ministère des Finances, pour le financement d’« un nouveau programme de réforme du secteur public marocain ». Cette somme permettra également d’accélérer la réforme administrative, de renforcer la performance et la transparence des opérations gouvernementales de base, comme indiqué en juillet 2020.

La réalisation de cet objectif dépendra des résultats des programmes déjà mis en place, comme le Plan national de réforme administrative (PNRA, 2018-2021), le Plan national de dématérialisation des marchés publics, le Plan d’action stratégique 2017-2021 de la Direction générale des impôts et la Note d’orientation générale pour le développement du digital 2025. L’intérêt de ces stratégies sectorielles dont certaines arrivent déjà à terme et que le gouvernement envisage de renouveler, c’est de faciliter la mise en place de la réforme du secteur public.

Il faut noter qu’au nombre des activités primordiales du programme, figure l’accélération de la réforme administrative.

Sujets associés : Administration - Banque mondiale - Prêt - Développement - Ministère de l’Economie et des Finances - Direction générale des impôts (DGI)

Aller plus loin

La Banque mondiale accorde un nouveau prêt au Maroc

Un nouveau prêt de la Banque Mondiale vient d’être accordé au Maroc. Il servira à mettre l’accent sur l’accès aux infrastructures et services numériques pour les particuliers et...

Maroc : un nouveau prêt de la Banque mondiale pour l’agriculture

La Banque mondiale va allouer un financement de 250 millions de dollars au programme destiné à soutenir la stratégie Génération Green (Al Jayl Al Akhdar) dédiée à l’agriculture....

La Banque mondiale prête plus de 6 milliards de dirhams au Maroc

La Banque mondiale a approuvé mardi l’octroi d’un prêt au Maroc de quelque 611 millions d’euros, soit plus de 6 millards de dirhams, pour le développement des technologies...

Banque mondiale : une croissance de 3,2 % attendue au Maroc en 2022

L’économie marocaine devrait croître de 3,2 % en 2022 contre une croissance de 5,3 % enregistrée l’année dernière, selon la Banque mondiale.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc va injecter 150 milliards de dirhams dans le Fonds Mohammed VI pour l’investissement

Lancé en 2020 sur instruction royale, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera renforcé pour le financement de certains grands projets, selon le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques...

Maroc : les recettes douanières continuent d’augmenter

À fin juin dernier, la douane marocaine a recouvré plus de 41,6 milliards de dirhams, en hausse de 22,9 % par rapport aux chiffres de l’année dernière.

Maroc : du changement pour l’impôt sur le revenu

Au Maroc, des ajustements ont été apportés à l’Impôt sur les sociétés (IS) et l’Impôt sur le revenu (IR) dans le cadre de la Loi de finances 2024.

Le salaire minimum augmentera au Maroc, mais dans quelle proprotion ?

Le gouvernement se réunira, jeudi, lors d’un conseil au cours duquel seront examinés sept projets de décrets dont celui relatif à la fixation du montant du Salaire minimum légal dans l’industrie, le commerce, les professions libérales et l’agriculture.

Maroc : investissements publics records en 2024

L’investissement public au Maroc devrait s’élever à 335 milliards de dirhams (MMDH) l’année prochaine, d’après la note de présentation du Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un effort qui contribuera à améliorer les conditions de vie des populations.

Le FMI va accorder un important prêt au Maroc

Le Fonds monétaire international (FMI) s’apprête à débloquer, à partir du nouveau fonds fiduciaire pour la résilience et la durabilité, un énorme prêt au Maroc, afin de renforcer la résistance du pays aux catastrophes liées au climat.

Maroc : Une vague d’embauches publiques attendue en 2024

L’État marocain prévoit en 2024 la création de 30 034 postes dans les ministères et institutions publiques, révèle le Projet de loi de finances (PLF) 2024.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Maroc : l’Amazigh reconnue officiellement comme une langue de travail

Les autorités marocaines ont procédé mardi au lancement officiel des procédures qui vont permettre l’intégration de l’Amazigh dans les administrations publiques. La cérémonie a été présidée par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.