Le Maroc pourrait retirer l’Algérie de sa liste de fournisseurs de gaz

5 février 2022 - 20h30 - Espagne - Ecrit par : S.A

La décision de l’Espagne de fournir du gaz au Maroc pourrait pousser celui-ci à retirer l’Algérie de sa liste de fournisseurs dans un avenir proche. Cette décision porte également un coup double à Alger qui espérait isoler Rabat et l’empêcher de tirer profit du gaz qui transite par le gazoduc Maghreb-Europe en ne renouvelant pas le contrat venu à expiration le 31 octobre 2021.

Jeudi, le ministre espagnol de la Transition écologique a confirmé que le Maroc avait demandé de l’aide à son pays pour importer du gaz qu’il achètera sur les marchés internationaux sous forme liquéfiée et que l’Espagne « avait répondu positivement » à cette demande. « Le Maroc pourra acheter du gaz naturel liquéfié (GNL) sur les marchés internationaux, le décharger dans une usine de regazéification en Espagne et utiliser le gazoduc Maghreb-Europe pour l’acheminer sur son territoire », a-t-il précisé dans un communiqué, sans fournir de plus amples informations.

À lire : Le Maroc trouve une solution alternative au gaz algérien

Dans un entretien à Bloomberg, Leila Benali, ministre marocaine de la Transition énergétique et du développement durable, avait déclaré que le Maroc avait invité, début janvier, un groupe restreint de négociants en GNL à soumissionner pour des contrats. Aussi, a-t-elle précisé que le royaume prévoit de signer des accords d’au moins cinq ans avec ces négociants pour garantir l’approvisionnement en GNL dès que le Maroc disposera de sa première unité de regazéification qui sera installée dans le port de Mohammedia.

À lire : Le Maroc va importer du gaz via l’Espagne

« La décision espagnole porte un double coup à l’Algérie, qui espérait isoler le Maroc et empêcher le royaume de récolter les bénéfices du gaz qui transite par le gazoduc Maghreb-Europe », ont déclaré à The Arab Weekly des observateurs marocains. Selon eux, cette décision est non seulement un échec pour Alger qui voulait mettre à mal les relations entre Madrid et Rabat, mais pourrait également pousser le Maroc à retirer l’Algérie de sa liste de fournisseurs de gaz dans un avenir proche. « Ce qui déroute le plus l’Algérie, c’est que la décision espagnole est soutenue par l’Europe et que toute objection algérienne à celle-ci pourrait nuire à la confiance de l’Europe en Alger en tant que fournisseur de gaz », ont ajouté les observateurs.

À lire : Gazoduc : l’Algérie veut imposer ses conditions au Maroc

La décision espagnole « est une victoire pour la diplomatie économique du Maroc », a déclaré Nabil al-Andalusi, chercheur en relations internationales. Selon lui, le royaume défend ses intérêts à un moment où l’Algérie tente de menacer sa sécurité énergétique du royaume. « La décision espagnole est un coup douloureux porté au régime algérien et constituera un grand embarras pour l’Algérie diplomatiquement et économiquement », a ajouté l’universitaire.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Algérie - Gaz

Aller plus loin

Le Maroc va importer du gaz via l’Espagne

Le Maroc a demandé l’aide de l’Espagne pour importer du gaz qu’il aura acheté sur les marchés internationaux sous forme liquéfiée et ensuite transformé dans les usines de...

Gazoduc : l’Algérie ferme le robinet au Maroc

L’Algérie vient de mettre fin au suspense. Elle a décidé de ne pas renouveler le gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc dont le contrat vient à expiration le 31 octobre,...

Guerre en Ukraine : l’Algérie va-t-elle réactiver le GME pour fournir du gaz à l’Europe ?

L’Algérie pourrait réactiver le gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc dont elle a refusé de renouveler le contrat arrivé à expiration le 31 octobre dernier pour fournir du...

Le Maroc trouve une solution alternative au gaz algérien

Après le non-renouvellement par les autorités algériennes du gazoduc Maghreb-Europe (GME) reliant l’Algérie à l’Espagne via le Maroc, les autorités marocaines s’emploient à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un nouveau champ gazier au Maroc

Le ministère marocain de la Transition énergétique et du développement durable vient d’accorder un nouveau permis pour l’exploitation d’un nouveau champ de gaz naturel à Douar Oulad Belkheir, dans l’ouest du royaume.

Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Chariot Oil & Gas va acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe

La société britannique Chariot a annoncé mercredi la signature d’un accord avec l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) pour acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe (GME).

SDX Energy fait une nouvelle découverte de gaz au Maroc

SDX Energy, l’explorateur gazier britannique qui exploite des gisements de gaz naturel dans le bassin du Gharb au Maroc, annonce avoir fait deux découvertes provenant des puits SAK-1 et KSR-20, récemment achevés. Ces découvertes ouvrent la voie à...

Prospection pétrolière : Europa Oil & Gas prend une décision difficile au Maroc

La compagnie britannique de prospection et d’exploration pétrolière et gazière « Europa Oil & Gas » a décidé de renoncer à l’extension de la licence d’Inezgane située au large du Maroc. Elle évoque « une décision difficile ».

Exploration gazière : nouveau contrat au Maroc

Chariot Limited a annoncé mardi la signature d’un accord pétrolier avec le Maroc pour une nouvelle licence d’exploration en onshore à Loukkos, au large de Larache.

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Gaz : un avenir prometteur pour le Maroc

Le Maroc dispose d’importants réserves de gaz qui peuvent garantir sa sécurité énergétique et apporter d’importants revenus à l’économie nationale, selon Sound Energy.

Une importante découverte de gaz au Maroc

SDX Energy a annoncé la découverte d’un important gisement de gaz dans le bassin du Gharb, dont l’exploitation contribuera au développement économique de la région.