Amnesty International appelle à la libération du militant marocain Rida Benotmane

22 septembre 2022 - 12h20 - Ecrit par : G.A

Incarcéré pour avoir critiqué sur YouTube et Facebook les autorités marocaines, le militant des droits humains Rida Benotmane est soutenu par Amnesty International qui appelle à sa libération immédiate et à l’abandon de toutes les charges qui pèsent contre lui.

Rida Benotmane s’est illustré par la publication sur les réseaux sociaux, d’un certain nombre de messages incendiaires comme celui posté sur Facebook en 2021, appelant à une marche publique contre les atteintes aux droits humains commises par les forces de sécurité. Sur Youtube, il a publié également deux vidéos dans lesquelles il a dénoncé l’injustice sociale et l’utilisation du pass vaccinal comme outil de répression.

À lire : Un Tiktoker arrêté pour offense au roi Mohammed VI

Arrêté le 9 septembre, Rida Benotmane a été inculpé le lendemain pour « outrage à un organisme réglementé par la loi », « outrage à des fonctionnaires publics dans l’exercice de leurs fonctions » et de « diffusion et distribution de fausses allégations sans accord », aux termes des articles 265, 263, 266 et 447-2 du Code pénal, respectivement. Il est également accusé d’avoir enfreint le décret relatif à l’état d’urgence sanitaire.

À lire : Le nouvel appel d’Amnesty International au Maroc

À la veille de l’audience qui se tiendra ce jeudi 22 septembre au tribunal de Rabat, Amna Guellali, directrice adjointe du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord à Amnesty International, estime que « le seul crime qu’ait commis Rida Benotmane a été d’exprimer des griefs légitimes contre les autorités dans quelques publications et vidéos sur les réseaux sociaux ». Pour elle, c’est encore une manœuvre pour « faire taire les voix critiques » au Maroc.

À lire : Appel à la libération « immédiate » de la militante marocaine Saida El-Alami

Membre de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) et militant politique, Rida Benotmane a déjà été incarcéré pendant quatre ans dans le passé. Actuellement, il observe une grève de la faim pour protester contre sa détention. Il n’est pas le seul militant des droits de l’homme incarcéré en 2022 au Maroc. Il y a Saida el Alami, condamnée en avril dernier à deux ans de prison pour avoir publié des messages sur les mauvais traitements infligés par la police aux journalistes et autres voix dissidentes. Il y a aussi le blogueur Rabie al Ablaq, condamné en avril à quatre ans de prison pour offense au roi par le biais de deux vidéos postées sur les réseaux sociaux.

Tags : Amnesty international (AI) - Association Marocaine des Droits Humains (AMDH) - Prison - Rabat - Facebook - Youtube

Aller plus loin

Le nouvel appel d’Amnesty International au Maroc

Amnesty International appelle le Maroc à cesser de poursuivre en justice des défenseur·e·s des droits humains en raison de publications sur les réseaux...

Un Tiktoker arrêté pour offense au roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont arrêté à Tétouan, Mohamed Malali, un célèbre influenceur et Tiktoker, pour avoir proféré des insultes contre le royaume et ses symboles dans l’une de ses...

Maroc : la militante Saida Al-Alami écope de deux ans de prison ferme

La militante marocaine des droits de l’Homme, Saida Al-Alami a été condamnée, vendredi, à deux ans de prison pour « outrage envers un corps constitué...

Tentative de libération d’une prisonnière dans un hôpital à Casablanca

Les membres d’une famille à Casablanca ont tenté de libérer une détenue qui venait d’accoucher à l’hôpital Al Mansour, mais ils ont été freinés dans leur élan par l’agent de police...

Nous vous recommandons

Après le Maroc, l’Espagne sur le point d’entrer en crise avec l’Algérie

L’Espagne a mis fin à sa crise avec le Maroc en décidant de soutenir le plan d’autonomie du Sahara. Un changement de position qui ouvre une autre crise avec l’Algérie, l’un de ses principaux fournisseurs en...

Un faux neveu de Brigitte Macron sollicitait des avantages dans un palace marocain

Un escroc s’est fait passer pour le neveu de Brigitte Macron pour obtenir des avantages notamment dans un établissement hôtelier de Marrakech. Poursuivis pour tentatives d’escroqueries et usurpations d’identité, l’homme et sa complice vont comparaître...

Les Marocains en tête des étudiants étrangers en France

Les Marocains restent en tête du classement des étudiants étrangers en France, selon un document publié récemment par Campus France. Les écoles de commerce ou d’ingénieurs sont les plus convoitées par les...

Air Nostrum lance de nouvelles liaisons vers le Maroc

Air Nostrum annonce le lancement de nouvelles liaisons vers le Maroc. La compagnie aérienne du groupe Iberia assurera des vols de Malaga à Casablanca, Tétouan, Tanger et Nador à partir du 1ᵉʳ juin et ce jusqu’au 29...

Espionnage : le Maroc dément et menace

Depuis quelques jours, le Maroc se retrouve au cœur d’une campagne médiatique concernant une affaire d’infiltration des appareils téléphoniques de plusieurs personnalités publiques nationales et étrangères à travers un logiciel informatique. Le gouvernement...

Le rappeur marocain Morad délaisse sa Mercedes pour une Audi

Morad, amoureux des véhicules haut de gamme, a fait une nouvelle acquisition. Le rappeur espagnol d’origine marocaine a délaissé sa luxueuse Mercedes contre une Audi beaucoup plus chère.

Voici la prime que recevront les joueurs marocains de Futsal

L’équipe du Maroc s’est qualifiée, pour la toute premières fois, au second tour de la Coupe du Monde de futsal. La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a décidé d’attribuer une belle prime à chaque Lion de...

Le Maroc facilite la vie aux promoteurs immobiliers

Le Maroc vient de mettre à jour les textes concernant la conformité des plans de construction dans les villes, pour faciliter la vie aux promoteurs immobiliers.

Réaction de l’Iran suite à la rupture des relations entre le Maroc et l’Algérie

L’Iran a, à travers son ambassadeur en Algérie, Hosein Mushaalyi Zadah, réagi à la décision d’Alger de rompre ses relations diplomatiques avec Rabat. Il soutient cette décision.

Bruxelles : deux marocaines en finale d’un concours scientifique international

Deux jeunes Bruxelloises d’origine marocaine ont mis au point une application pour aider les étudiants à faire leur choix professionnel. Leur innovation a été retenue à la finale d’un concours international.